À L'ÉTRANGER


LA GUERRE DES MOTS SE POURSUIT ENTRE LA FIBA ET L'EUROLEAGUE

La publication du calendrier de l'Euroleague cette semaine a relancé le problème de la non-disponibilité des joueurs pour les fenêtres de qualification à la Coupe du Monde 2019.

La guerre froide que se livrent l'Euroleague et la FIBA se poursuit alors que la première citée a dévoilé son calendrier pour la saison à venir. Jordi Bertomeu ne l'avait jamais caché, ce calendrier ne tient pas compte des nouvelles fenêtres de qualification à la Coupe du Monde 2019 organisées par la FIBA.

La fédération internationale s'en est pourtant émue dans un long communiqué cette semaine. Morceaux choisis.

"L'Euroleague nous avait assurés dans une lettre signée le 10 novembre 2016 que ses règles n'empêcherait pas la libération des joueurs pour les compétitions avec leur équipe nationale. [...] Cette décision donne clairement la responsabilité de jouer ou non pour leur équipe nationale aux joueurs eux-mêmes. [...] Être obligé de choisir entre représenter son club ou son pays est un poids injuste sur les épaules des joueurs qui devraient être libres d'accomplir leurs meilleures performances pour leur club et leur pays.

La FIBA aimerait mettre en lumière quelques faits qui nous amènent à une situation que l'Euroleague aurait pu facilement éviter. Le nouveau calendrier FIBA a été approuvé à l'unanimité par toutes les fédérations nationales en 2014. [...] Les dates exactes des fenêtres pour les équipes nationales ont été publiées en août 2015, plus de deux ans avant leur introduction. [...] L'Euroleague a décidé de changer son format de compétition et d'augmenter le nombre de matchs de 31 à 37 en juillet 2016, introduisant des semaines à deux matchs à cinq reprises. [...] L'Euroleague a rejeté l'idée de lancer sa compétition une semaine plus tôt en octobre 2017 et d'introduire une semaine à deux matchs de plus pour favoriser les matchs des équipes nationales. La famille mondiale du basket reste unie derrière le nouveau calendrier FIBA impliquant plus de 140 nations qui rêvent de jouer la Coupe du Monde. [...]"

L'Euroleague n'a pas tardé à réagir en publiant à son tour un communiqué dont voici les quelques éléments-clefs.

"L'Euroleague n'a jamais interdit à ses joueurs d'être libéré par leurs clubs pour jouer les compétitions internationales avec leur pays et ne le fera jamais. Le droit pour les joueurs d'accepter l'appel de leur équipe nationale demeure. [...] L'Euroleague n'accepte aucune forme de traitement discriminatoire envers ses joueurs, coachs, arbitres, observateurs et clubs contrairement à d'autres qui exercent leurs activités dans d'autres ligues continentales. C'est clairement le cas avec ces fenêtres pour les équipes nationales, puisque d'autres acteurs importants ont publiquement exprimé la non-participation de leurs joueurs sans aucune réaction de la FIBA.

L'Euroleague n'a pas modifié son calendrier. Traditionnellement, l'Euroleague n'arrête pas son calendrier en novembre ou à la fin du mois de février. Le fait que la FIBA ait décidé d'organiser des matchs avec les équipes nationales coïncidant directement avec le calendrier des clubs est de sa seule responsabilité."

Le dialogue de sourds continue et n'est visiblement pas encore près de s'arrêter, sans pour autant faire avancer le débat. La suite au prochain épisode.

09 juillet 2017 à 09:31
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
22 aout - 21h00
France
Italie
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique