ARCHIVES

PORTÉS PAR DES AILES DE FEU, LES BLEUETS S’IMPOSENT FACE À L’ITALIE À L'ARRACHÉ (66-65)

Pour leur premier match du deuxième tour, les hommes de Jean-Aimé Toupane se sont imposés in extremis face à l'Italie (66-65).

Timothé Luwawu a été très en vue face à l'Italie (photo : FIBA Europe)

Emmenés par des ailiers très en vue (Axel Bouteille, 19 points ; Timothé Luwawu, 18 points), les Bleuets comptent désormais trois victoires dans cette deuxième phase.

Par Xavier Collin, à Héraklion (Crète, Grèce)

Les Français, après deux jours de repos, paraissent sans rythme en ce début de match (4-10, 5e). Tous ? Non ! Discret mais efficace jusqu’alors dans cette compétition, Axel Bouteille (8,3 points à 60% aux tirs dont 50% à 3 points, 3,3 rebonds en 20 minutes) se sent des fourmis dans les jambes. Slasher (5/5 à 2 points, cinq lay-ups), sniper (2/2 à 3 points), l’ailier de l’Élan Chalon fait étalage de toute sa panoplie à des supporters français, certes plus nombreux en tribunes pour ce deuxième tour, mais dans une Heraklion Arena qui sonne creux. Avec 17 unités à la mi-temps (19 au total + 5 rebonds en 31 minutes), il a marqué plus de la moitié des points de son équipe, qui vire en tête à la pause (31-26).

Comme souvent dans ce championnat d’Europe, les Bleuets ont des ballons pour creuser l’écart mais n’y parviennent pas (44-37, 27e puis 50-47 à la fin du troisième quart). Et si les garçons d’Aimé Toupane sont dans cette situation favorable, c’est en grande partie grâce à l’impact de son autre ailier, Timothé Luwawu.

Discret lui aussi dans cet Euro U20 (5 points à 44% aux tirs, 2,5 rebonds en 17 minutes), le joueur des Sharks d’Antibes sort alors du bois, et de quelle manière ! Il score 8 de ses 18 points (à 7/10 aux tirs en 18 minutes) dans le troisième quart-temps et les Italiens ont le droit à leurs instants Kodak, postérisés à plusieurs reprises par un Luwawu déterminé à aller au cercle. Malgré les performances de haute volée de ses deux extérieurs, la France n’est pourtant qu’à +3 avant d’aborder les dix dernières minutes (50-47).

Comme il est dit que cette équipe aime les scénarios à suspense, cette fin de match n’échappe pas à la règle. Plus le temps avance, plus on sent dans les voix qui crient « Allez les Blancs » (les tricolores jouaient en Blanc, les transalpins en bleu) une pointe d’inquiétude, fort logique (65-64, 38e). Les défenses prennent alors clairement le pas sur les attaques et la fébrilité est palpable des deux côtés (lancers francs ratés, pertes de balles). Finalement, la France s’en sort de justesse, malgré une dernière attaque très mal négociée, à quatre secondes du terme (66-65).

Dans ce match à la serpe, on peut aussi noter l’impact intéressant de Benjamin Sene, véritable teigne défensive quand il s’y met (2 points, 6 passes mais 4 balles perdues en 17 minutes). Surtout, on retiendra que la France l’a de nouveau emporté malgré deux contre-performances de ses leaders (Jaiteh : 8 points à 3/9, 7 rebonds et 7 ballons perdus en 30 minutes ; Dallo : 1 point à 0/6 en 22 minutes). Une richesse d’effectif dont nous parlait Mam Jaiteh après la première phase et qui sera bien utile face à la Croatie, dès demain, à partir de 20h30, heure française.

Posté par Xavier Collin

Photo : Timothé Luwawu a été très en vue face à  l'Italie (photo : FIBA Europe)

14 juillet 2014 à 23:53
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
29ème journée
23 avril
Monaco
92
-
88
Limoges
25 avril
Châlons-Reims
71
-
76
Cholet
Dijon
20h30
Chalon-sur-Saône
Hyères-Toulon
68
-
78
Strasbourg
Le Mans
66
-
77
Le Portel
Nancy
77
-
85
Lyon-Villeurbanne
Nanterre
20h00
Antibes
Orléans
58
-
78
Paris-Levallois
Pau-Lacq-Orthez
94
-
83
Gravelines-Dunkerque
Autres journées