COUPE DE FRANCE


NANTERRE, LA COUPE LEUR VA SI BIEN

Crédit photo : Hervé Bellenger FFBB

En terrassant Le Mans 96-79, Nanterre a remporté la deuxième Coupe de France de son histoire (après 2014). Vaincu sans jamais avoir fait douter les Franciliens le MSB ne sauvera pas sa saison cauchemar. 

Ils avaient séduit la France du basket en arrivant jusqu’en finale en 2007, alors qu’ils étaient encore en Pro B. Depuis, Nanterre a grandi, connu trois nouvelles finales, et donc remporté ce samedi la Coupe de France pour la seconde fois. Une victoire 96-79 que les Franciliens sont allés chercher avec l'enthousiasme et le jeu flamboyant qui les caractérise. Heiko Schaffartzik (24 points à 8/14 pour 24 d'évaluation en 31 minutes) termine MVP de cette rencontre.

Dans un Bercy rempli (15 207 spectateurs), où les deux kops se sont bruyamment fait face toute la partie, le vert semblait légèrement dominer. Sur le parquet, la domination était encore plus nette. Fidèles à leurs habitudes, c'est en allumant de loin que les joueurs de Pascal Donadieu ont démarré et fait un premier écart, avec un Hugo Invernizzi (13 points au final) se permettant même de dégainer deux bons mètres derrière la ligne.

"C'est ce qu'on craignait, soufflait Pape-Philippe Amagou, capitaine du Mans. C'était le scénario catastrophe. On sait qu'ils ont des joueurs capables de prendre feu de loin, mais c'est aussi de notre faute, on les a laissé prendre confiance. "

Le MSB a un temps tenu, avec 12 points de Giordan Watson dans le premier quart (mais aucun par la suite) ou l'énergie de Wilfried Yeguete dans le deuxième (10 points et 5 rebonds au final). Mais comme souvent dans cette saison noire, Amagou est le seul avoir su élever son niveau de jeu, défendant dur, scorant au besoin. Il termine avec 15 points à 4/5 dont 4/4 à 3-points et 5 rebonds pour 22 d'évaluation en 19 minutes. Une Coupe, la deuxième de suite, aurait redonné du lustre à une équipe méconnaissable cette saison. Mais le capitaine manceau était trop seul pour faire face au déluge.

Un déluge à 3-points

Et dans le troisième quart, Heiko Schaffartzik a signé un 4/4 de loin pour doucher les derniers espoirs du MSB. Si l'Allemand a permis aux siens de creuser l'écart, Chris Warren aurait lui aussi fait un beau MVP. Il a guidé les siens avec vista tout au long du match, terminant avec 26 points à 10/16, 6 rebonds et 6 passes décisives pour 36 d'évaluation en 34 minutes. Dans le sillage de leurs serial shooteurs, les Franciliens ont bouclé la rencontre avec un très impressionnant 19/36 à 3-points.

"Bien sûr on a de forts shooteurs, savourait l'entraîneur Pascal Donnadieu. Toute l'année on travaille ce timing, ce spacing, pour que les joueurs se retrouvent en bonne position. Mais j'ai aussi vu l'équipe faire les efforts défensif ensemble. Je veux souligner le rôle de Talib Zanna, qui a été très important dans la contestation du pick'n roll. C'est dans les grands matchs qu'on voit si des défenseurs réputés moyens sont capable d'élever leur niveau. Hugo (Invernizzi) par exemple, ils (les joueurs du Mans) ont essayés de l'attaquer toute la soirée, mais il n'a rien laissé."

Nanterre glane donc le premier titre de sa saison, avant de pourquoi pas doubler la mise mardi, en finale retour de la Fiba Europe Cup, disputée à la maison contre Chalon ? Les Franciliens ont promis qu'ils allait célébrer cette Coupe de France avec modération dans l'optique de cet autre trophée qui leur tend les bras. Pour le Mans en revanche, il va falloir retourner à la tristesse d'un championnat déjà raté, où les joueurs d'Alexandre Ménard sont presque assurés de manquer les playoffs.  

22 avril 2017 à 21:10
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées