ÉQUIPE DE FRANCE


APRÈS LE NÉANT, LA VICTOIRE

Crédit photo : Sébastien Meunier

Au forceps, l'équipe de France décroche, contre la Pologne, sa troisième victoire de l'EuroBasket (78-75). Un succès qui qualifie officiellement les Bleus pour les 1/8e de finale.

Ce match ne restera pas dans les annales. Au contraire même, puisque l'on se serait cru revenu aux plus sombres heures de disette offensive de l'histoire de l'équipe de France au cœur de la première mi-temps. Mais il fallait s'imposer à tout prix pour préserver les chances de première place, et les Bleus ont su le faire. Un succès arraché à l'orgueil (78-75, score final)., au cours des douze dernières minutes de la rencontre.

Cel s'illustre

Il a fallu attendre la 33e minute pour voir l'équipe de France prendre les commandes au tableau d'affichage pour la première fois (61-59), sur un tir primé d'Edwin Jackson, son seul panier du match. Auparavant, ce fut une longue souffrance, entre un manque flagrant de rythme en attaque et une maladresse chronique aux shoots. Peu pressés à entrer dans le match (0-9, 4e minute), les tricolores auraient même pu se retrouver bien plus distancés qu'ils ne l'ont été. L'écart de seulement huit points à la mi-temps (26-34) tenait presque du miracle, tant la Pologne, pourtant si dominatrice, a gâché de précieuses minutes derrière la ligne majorée (0/10 à trois points).

Privée de son leader offensif A.J. Slaughter, blessé face à la Finlande dimanche, mais pouvant compter sur un Aaron Cel surmotivé à l'idée d'affronter ses compatriotes (14 points à 5/9, 2 rebonds et 2 passes décisives), la sélection polonaise a retrouvé la mire après le retour des vestiaires, en enquillant un 5/6 à longue distance pendant un laps de temps. Suffisant pour reléguer les Bleus à douze longueurs (34-46, 25e minute) mais pas pour les couler définitivement.

Heurtel sauve les Bleus

Complètement muet jusque-là, Kévin Séraphin a sonné la révolte en compilant 6 points à 100% et 3 rebonds en seulement cinq minutes dans le troisième quart-temps. Puis Thomas Heurtel a pris le relais. Et de quelle manière ! Le néo-Barcelonais a inscrit la bagatelle de 15 points dans le dernier acte afin de renverser la Pologne. En pleine montée en puissance depuis le début de l'EuroBasket, le meneur héraultais a cumulé 23 points à 9/11, 4 rebonds et 6 passes décisives en 32 minutes. De quoi faire dire à Vincent Collet que "Thomas Heurtel a porté les Bleus sur ses épaules à la fin du match". Un coup de chaud salvateur pour les Bleus qui ont souffert plus que de raison mais qui auront eu le mérite de gagner ce match au courage.

"Nous avons montré deux visages" confiait le héros du jour. "Si on veut atteindre notre but, il nous faudra jouer comme on l'a fait après la mi-temps."

L'équipe de France pourra donc jouer sa finale pour la première place demain contre la Slovénie, invaincue jusque-là. Si la Finlande bat la Grèce ce soir (et l'Islande ensuite), les Bleus devront s'imposer de trois points contre les Slovènes pour terminer en tête. Et si la Grèce fait chuter les locaux, alors il suffira "simplement" de s'imposer contre la Slovénie. Mais pour cela, un autre niveau de jeu sera nécessaire...

À Helsinki,

05 septembre 2017 à 17:15
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Je vis pour les France - Espagne
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
22 septembre
Antibes
79
-
57
Strasbourg
Dijon
86
-
61
Châlons-Reims
Le Portel
73
-
62
Cholet
23 septembre
Chalon-sur-Saône
62
-
82
Pau-Lacq-Orthez
Hyères-Toulon
70
-
63
Boulazac
Le Mans
103
-
63
Gravelines-Dunkerque
Nanterre
92
-
86
Bourg-en-Bresse
Levallois Metropolitans
71
-
77
Monaco
24 septembre
Lyon-Villeurbanne
71
-
68
Limoges
Autres journées
PROGRAMME TV
26 septembre - 11h45
Chalon-sur-Saône
Pau-Lacq-Orthez
26 septembre - 13h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges
26 septembre - 19h00
Buzzer
26 septembre - 20h20
Boulazac
Lyon-Villeurbanne
26 septembre - 23h00
Buzzer