ÉQUIPE DE FRANCE


BATUM INCERTAIN, QUEL(S) AILIER(S) À L'EURO ?

Nobel Boungoucolo BC Khimki Moscou Region
Crédit photo : BC Khimki Moscou Region

Nicolas Batum n'est pas sûr d'être à l'Euro 2017. Qui donc Vincent Collet peut-il appeler pour le remplacer ?

Nicolas Batum s'est déclaré incertain pour l'EuroBasket 2017 la semaine dernière. "Swingman" (poste 2 et 3), le Normand manquerait grandement à l'équipe de France même si ses performances en Bleu ont souvent été irrégulières. Avec le départ à la retraite de Mickaël Gelabale et le potentiel forfait de Batum, le poste 3 français se retrouverait quelque peu dénudé car les éclosions attendues de plusieurs joueurs au plus haut niveau tardent à arriver.

Nous avons dressé une liste de potentiels remplaçants. La voici :

  • Charles Kahudi (ASVEL)

Il n'a joué que quelques matchs au mois de décembre mais a toujours été l'option défensive sur le banc des Bleus depuis 2011, même s'il a été rarement appelé sur le terrain lors des matchs couperets. Joueur d'expérience, dur au mal, il apporte un profil différent dans l'effectif français. S'il revient bien, il sera frais physiquement pour la suite de la saison. Charge à lui de regagner sa place et montrer qu'il peut faire plus que ce rôle de onzième/douzième homme.

  • Nobel Boungou-colo (Khimki Moscou Region)

Appelé dans le groupe France avant la Coupe du Monde 2014, le Franco-Congolais n'a pas été sélectionné pour le Mondial. Cette saison, il vit sa première expérience étrangère, en Russie. Si ses performances ne sont pas très régulières, il tourne tout de même à 11,5 points à 53,9% de réussite aux tirs (50% à 3-points) et 4,1 rebonds pour 13,3 d'évaluation en 23 minutes en VTB League et 9 points à 49,3% et 3,3 rebonds pour 9,3 d'évaluation en 21 minutes en Eurocup. Poste 3 de grande taille, athlétique, il possède un profil intéressant pour le haut niveau. A voir sur la préparation.

  • Timothé Luwawu-Cabarrot (Philadelphie Sixers)

Aperçu en Pro A en 2013/14, en net progrès la saison suivante en Pro B, Luwawu-Cabarrot a explosé en Ligue adriatique l'an passé avec le KK Mega Leks, atteignant même la finale des playoffs de ce championnat plutôt relevé. Découvert sur le tas, il a participé à deux EuroBasket U20, en 2014 avec un an d'avance (4,3 points de moyenne) puis en 2015 (11,6 points et 4,9 rebonds). Assez performant mais pas franchement dominateur, il n'a pas baigné dans l'univers des équipes de France depuis le début de son adolescence, comme la plupart des internationaux. Il serait ainsi intéressant de voir à quel niveau il se situe en étant appelé sur la préparation. Peut-être sera-t-il la nouvelle bonne surprise des Bleus ? Reste à savoir si sa franchise NBA, les Sixers de Philadelphie, le laissera libre. A priori, on ne voit pas le soucis. Ce serait du gagnant/gagnant pour les deux parties. Sans oubier que Luwawu-Cabarrot aura le temps avant la préparation de participer à une ou des Summer Leagues NBA au mois de juillet.

  • Axel Toupane (Raptors 905)

Son choix de partir en D-League à l'été 2015 n'a finalement pas été le mauvais, contrairement à tous les commentaires de l'époque. Autrefois utilisé pour des missions défensives en Pro A, ce poste 3 taillé pour le haut niveau (2,01 m et une grande envergure) a connu de nouvelles responsabilités offensives dans la ligue de développement américaine. Ses performances lui ont permis de connaître une expérience NBA et il pourrait de nouveau saisir sa chance sur la deuxième partie de saison en tant que "3 and D".

  • Yakuba Ouattara (Monaco)

Révélation de l'AS Monaco la saison passée, Ouattara avait été appelé à participer à la préparation du Tournoi de Qualification Olympique. Mais blessé au mollet en demi-finale des playoffs contre l'ASVEL, il avait dû renoncer à cette première expérience en équipe de France A. Etant donné le toujours plus de richesse dans l'effectif monégasque, le Lyonnais joue moins (24 minutes en moyenne en Pro A contre 26 l'an passé) mais est plus productif (11,4 d'évaluation contre 11,1). Joueur très solide physique, athlétique, il mesure 1,92 m. Utilisé en 2 comme en 3 à Monaco, Ouattara reste plutôt un arrière, surtout pour le très haut niveau.

  • Jérémy Leloup (Strasbourg)

Déjà appelé dans le groupe élargi, Leloup ne compte aucune sélection à 30 ans (qu'il fête ce mardi). Poste 3 de grande taille, de devoir, qui connaît parfaitement Vincent Collet, il pourrait cette fois découvrir les joies d'un stage en Bleu. De ses performances peuvent accoucher quelques surprises, d'autant plus qu'il n'est pas si inexpérimenté que ça au haut niveau européen (33 matchs d'EuroLeague, 32 d'Eurocup et 14 de Ligue des Champions).

  • Damien Inglis (Wechester Knicks)

Caché en D-League, où il vient de se montrer (28 points samedi, 13,3 points à 45,5% de réussite aux tirs, 7,5 rebonds et 3,7 passes décisives en 29 minutes de moyenne), le poste 3 guyanais a quelque peu disparu des radars. Il serait étonnant qu'avec cette seule véritable expérience professionnelle, et son année à Roanne, il soit appelé dan le groupe France. Mais son physique et son potentiel restent très intéressants. L'appeler pourrait lui donner une belle expérience et surtout savoir s'il est (déjà) vraiment capable d'apporter au très haut niveau. Sans oublier qu'il n'a que 21 ans et peut donc encore faire d'énormes progrès.

  • Hugo Invernizzi (Nanterre)

Autrefois considéré comme le gros talent de la génération 1993 avec Livio Jean-Charles, Hugo Invernizzi a connu plusieurs années pour s'affirmer au niveau professionnel. Mais à Nanterre actuellement, il s'éclate. Même s'il est souvent utilisé comme poste 4 dans le jeu très ouvert de Pascal Donnadieu, il est un poste 3 de formation. Ce gros shooteur joue en ce moment le meilleur basket de sa carrière. Ses connexions (avec Donnadieu en équipe de France A' puis à Nanterre et Vincent Collet à la SIG par le passé) peuvent l'aider à intégrer le groupe élargi. Au printemps dernier, il avait donné un coup de main aux Bleus lors du premier stage de préparation à Pau.

  • Amath M'Baye (Brindisi)

Plus poste 4 que 3, M'Baye peut aspirer à basculer dans l'aile rapidement pour jouer au très haut niveau. Capable de marquer à longue distance avec régularité (41,3% de réussite à 3-points cette saison), il est la surprise française de la saison tant il s'épanouit en Italie. Avec ses 19,8 points de moyenne, il est le deuxième meilleur marqueur du championnat et déjà des gros clubs européens lui font les yeux doux.

  • Décaler Evan Fournier dans l'aile et sélectionner trois autres arrières

Nando De Colo, Evan Fournier, Edwin Jackson, Rodrigue Beaubois, Fabien Causeur... La liste des arrières sélectionnables est longue. Avec ses 2,01 m et un physique de plus en plus solide après plusieurs années en NBA, Evan Fournier peut largement être utilisé au poste 3 en basket FIBA aux côtés de Nando De Colo. Un cinq Heurtel - De Colo - Fournier - Diaw - Gobert aurait d'ailleurs une belle gueule. Avec deux autres arrières en back-up (Jackson en impact player et Beaubois ou Causeur en combo derrière Heurtel et Diot) et un autre ailier derrière Fournier, le backcourt (les extérieurs) français ne serait pas le plus grand mais l'un des plus solides. A méditer.

31 janvier 2017 à 12:01
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
6ème journée
20 octobre
Antibes
20h30
Le Mans
Châlons-Reims
89
-
79
Limoges
Le Portel
20h00
Dijon
Levallois Metropolitans
20h30
Boulazac
21 octobre
Bourg-en-Bresse
20h00
Monaco
Chalon-sur-Saône
20h00
Gravelines-Dunkerque
Cholet
20h00
Nanterre
Pau-Lacq-Orthez
20h00
Lyon-Villeurbanne
Strasbourg
20h00
Hyères-Toulon
Autres journées
PROGRAMME TV
21 octobre - 00h15
NBA Extra
21 octobre - 00h15
NBA Extra
21 octobre - 00h30
Unics Kazan
Levallois Metropolitans
21 octobre - 01h00
Milwaukee Bucks
Cleveland Cavaliers
21 octobre - 09h30
Philadelphia 76ers
Boston Celtics