ÉQUIPE DE FRANCE


CETTE FOIS, LES BLEUS ONT COULÉ

Crédit photo : Sébastien Meunier

Les Français s'inclinent lourdement contre la Slovénie pour leur dernier match de groupe, 95-78. S'ils avaient réussi à renverser la vapeur après une entame catastrophique contre la Pologne, cette fois les Bleus n'ont rien pu faire. Et c'est l'Allemagne qui se profile en huitième de finale.

Le match : la révolte n'est jamais venue

On y a cru trois minutes. Lorsqu'au retour des vestiaires ils ont commencé par infliger un 7-1 à leurs adversaires, on s'est dit que les Bleus pouvaient le faire. Qu'après une première mi-temps ratée, ils commençaient enfin à trouver leur rythme en attaque et qu'ils allaient revenir dans le coup, comme la veille face à la Pologne. Mais ce troisième quart-temps, qui devait être celui du retour inespéré, a finalement vu la Slovénie éteindre les Tricolores pour de bon. Après un temps-mort d'Igor Kokoskov, les coéquipiers de Luka Doncic ont répondu par un 13-0. L'affaire était entendue. L'écart a même pris des proportions indécentes, - 29, avant de redevenir à peine plus acceptable grâce à un effort du banc en fin de rencontre, 95-78 score final. Une défaite qui condamne les Bleus à la troisième place du groupe.

La stat : 95 points à 50% encaissés par les Bleus

Depuis l’arrivée des Bleus à Helsinki, Vincent Collet le martèle : il faut progresser en défense. Las, l’arrière-garde tricolore a de nouveau pris l’eau. 52 points encaissés à la pause (à 57%), et donc 95 au final. La défaite inaugurale contre la Finlande avait été un premier avertissement. La victoire étriquée contre la Pologne un deuxième. Mais la leçon n’a pas été retenue. Et si les Slovènes ont été particulièrement adroits, les Français n’ont a aucun moment trouvé la solution pour les ralentir. "On est ridicule !", a fini par lâcher Vincent Collet lors d'un temps-mort  Seul un cinq composé de remplaçants autour d’Evan Fournier (Diot-Westermann-Fournier-Labeyrie-Séraphin) a réussi à durcir un peu le jeu, passant un 16-2 en tout début de quatrième quart-temps. Mais bien trop tard pour un hold-up.

Le fait de jeu : Prepelic a encore frappé

En Pro A, le Slovène s’est fait une spécialité de faire craquer ses adversaires. Cet après-midi, Klemen Prepelic a fait une nouvelle victime. En cours de quatrième quart-temps, alors que les Bleus tentaient un dernier run, le nouveau joueur de Levallois a réussi à faire sortir Evan Fournier de son match. Alors que le Français contestait un déplacement du Slovène, les deux ont commencé à se chauffer gentiment. Et l’arbitre a fait tomber une double technique synonyme de sortie définitive pour Fournier, déjà quatre fautes au compteur. L’arrière du Magic est alors sorti de ses gonds, difficilement retenu par ses coéquipiers. Une exclusion qui a mis une fin brutale à la tentative de retour des Français. Une action symbolique de la frustration accumulée au cours de ce match, mais aussi sans doute du précédent.

La suite : l'Allemagne avant l'Espagne ?

Avec cette défaite, la France termine à la troisième place de ce groupe A. En huitième de finale, samedi à Istanbul, elle rencontrera donc l'Allemagne, qui a verrouillé la deuxième place du groupe B malgré sa défaite contre la Lituanie. Et si les Bleus passent l'obstacle, ils affronteraient en quarts-de-finale le vainqueur du huitième opposant le premier du groupe C, l'Espagne, au quatrième du groupe D (la Turquie pour l'instant). 

cette-fois--les-bleus-ont-coule1504707652.jpeg

cette-fois--les-bleus-ont-coule1504707671.jpeg

À Helsinki,

06 septembre 2017 à 15:35
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
22 septembre
Antibes
79
-
57
Strasbourg
Dijon
86
-
61
Châlons-Reims
Le Portel
73
-
62
Cholet
23 septembre
Chalon-sur-Saône
62
-
82
Pau-Lacq-Orthez
Hyères-Toulon
19h30
Boulazac
Le Mans
20h00
Gravelines-Dunkerque
Nanterre
20h00
Bourg-en-Bresse
Levallois Metropolitans
20h00
Monaco
24 septembre
Lyon-Villeurbanne
18h30
Limoges
Autres journées
PROGRAMME TV
24 septembre - 01h15
Chalon-sur-Saône
Pau-Lacq-Orthez
24 septembre - 18h20
Lyon-Villeurbanne
Limoges
25 septembre - 03h15
Lyon-Villeurbanne
Limoges
25 septembre - 13h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
25 septembre - 20h30
Chalon-sur-Saône
Pau-Lacq-Orthez