ÉQUIPE DE FRANCE


EURO U16 (M) : LES BLEUETS VERRONT LE MONDIAL

Euro U16 (M) : Les Bleuets verront le Mondial
Crédit photo : FIBA Europe

Défaite hier en quarts de finale, l'Equipe de France masculine U16 a bien relevé la tête ce samedi en venant à bout de l'Allemagne en match de classement du championnat d'Europe (57-55).

Au terme d'une partie âpre et disputée, les Bleuets ont validé leur présence parmi les six meilleures équipes du tournoi et ainsi leur ticket pour le championnat du Monde U17 de l'an prochain.

Battus hier par la Roja, les Bleuets rejoignent tout de même l'Espagne... où se déroulera le prochain Mondial U17 dans un an. Destituée de sa couronne par le vieil ennemi ibérique, l'équipe coachée par Bernard Faure n'avait pas qu'un simple match de classement 5-8 à disputer ce samedi à l'Euro de Kaunas. Non, l'enjeu était au rendez-vous et la relance devait être immédiate. A ce propos, les Bleuets commençaient timidement la partie - mis à part un Jaylen Hoard (9 points, 5 rebonds et 4 interceptions) d'abord omniprésent - et laissaient le premier quart-temps (11-14) à la formation du tandem intérieur Philipp Herkenhoff (17 points et 15 rebonds) - Hendrik Drescher (13 points et 8 rebonds).

La maladresse comme facteur décisif

Sortis du banc à ce moment-là du match, Ivan Février (17 points à 6/14 et 9 rebonds en 29 minutes) et Yanik Blanc (15 points à 6/15 dont 2/5 à 3-points en 25 minutes) vont alors être les détonateurs du jeu des Bleuets et constamment alimenter la marque de manière vitale. Sur la lancée de son gros match de vendredi, le premier relançait parfaitement les siens en marquant dix unités de suite au début du deuxième quart (21-19, 14e). Tout aussi actif, son compère des lignes arrières renouait avec son efficacité du début d'Euro et prenait le relais avec deux tirs primés consécutifs (29-25, 19e). Les Tricolores viraient pourtant dos à dos avec les Allemands à la pause (29-29).

Mais le manque d'adresse constant et global de cette partie - 31% d'adresse cumulée - allait d'abord pénaliser les Bleuets. Muets durant près de quatre minutes au coeur du troisième round, ils encaissaient de la part d'Isaac Bonga (13 points et 11 rebonds) et consorts un 12-0 qui ne présageait rien de bon (33-42, 26e). Dominatrice au rebond (56 à 44), profitant souvent de ses secondes chances (17 points, contre 10), à défaut de bénéficier d'un réel apport de son banc, l'Allemagne semblait mettre une main sur le billet planétaire. Mais la sélection d'outre-Rhin n'était pas non plus épargnée par la maladresse (20/69 aux tirs dont 3/20 derrière l'arc, ainsi que 16 balles perdues). Et dos au mur, le clan français élevait nettement son niveau défensif.

Février et Blanc leaders, Mopsus décisif

Ainsi, les Bleuets limitaient la casse après trente minutes (42-46) et recollaient immédiatement au début du quatrième quart (47-47). Alors que Ivan Février (photo) et Yanik Blanc continuaient de guider l'Equipe de France, le combat s'équilibrait durant toute cette ultime période, jusqu'au tournant du match à 2'20 de la fin (53-53). Alors que Bernard Faure demandait un temps-mort, une faute technique était attribuée à un membre du staff allemand, que Yanik Blanc convertissait d'un lancer. Sur la possession suivante, Victor Mopsus (3 points, 4 rebonds et 2 passes) inscrivait ses seuls points de la partie sur un joli et décisif 2+1 en pénétration (57-53, 39e). L'écart était fait, et grâce à de bonnes dernières séquences défensives, les Bleuets faisaient le dos rond jusqu'au buzzer final et une ultime tentative allemande manquée de loin (57-55).

Au bout du suspense, c'est finalement l'Equipe de France U16 qui composte donc son billet pour le Mondial U17, qu'elle disputera pour la troisième édition de suite et qui se tiendra en Espagne en juillet 2016. Mais d'ici là, la génération 1999 a un dernier match européen à jouer en Lituanie. Désormais sans pression - si ce n'est celle de finir sur une bonne note - les Bleuets affronteront demain (15h45) la Finlande ou la Serbie pour la cinquième place.

15 aout 2015 à 15:12
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées