ÉQUIPE DE FRANCE


EURO U20 (F) : LES BLEUES CRAQUENT EN PROLONGATION (75-81)

Crédit photo : FIBA

L'équipe de France U20 féminine n'ira pas en finale de l'Euro après sa défaite 81-75 après prolongation face à la Slovénie. Elles affronteront la Russie ce dimanche pour tenter de ramener une médaille de bronze.

L'équipe de France U20 féminine retrouvait la Slovénie en demi-finale de l'Euro après l'avoir déjà affrontée (et battue) au premier tour. Malheureusement les Bleuettes ont dû s'incliner au bout d'une prolongation mal négociée (75-81). Une déception qu'il va falloir mettre de côté pendant au moins quelques heures pour tenter de remporter une médaille de bronze dimanche.

Les Françaises avaient pourtant démarré leur match de façon idéale. Elles imposent un rythme soutenu dès les premières minutes que les Slovènes ont du mal à suivre. Maeva Djaldi-Tabdi (14 points et 14 rebonds) marque son territoire dans la raquette et il faut attendre la 6e minute de jeu pour voir la Slovénie débloquer son compteur. Mais les Bleues n'en profitent que modérément, précipitant parfois leurs actions, tout en étant parfaitement en contrôle, à l'image de Marie-Paule Foppossi (19 points, 6 rebonds et 5 passes décisives), toujours opportuniste. Tous les voyants sont au vert après 10 minutes de jeu (20-11).

 

Une Slovénie accrocheuse

Deux tirs à 3 points slovènes créent une première alerte dans le camp français dès le retour au jeu. Les joueuses de Jérôme Fournier tombent dans le piège tendu par la zone-press adverse et multiplient les mauvais choix en attaque, à l'image de Lisa Berkani (9 points à 3/18 aux tirs) qui force la plupart de ses actions. Sur demi-terrain, les Slovènes se regroupent dans la raquette et profitent de la maladresse des Bleues (1/12 à 3 points à la pause). Plus présentes au rebond désormais , les coéquipières d'Aleksandra Kroselj (22 points) parviennent à égaliser, même si Djaldi-Tabdi a le dernier mot au buzzer de la mi-temps (32-30).

C'est encore elle qui ouvre la marque, mais la Slovénie est plus appliquée et passe brièvement en tête. Cette péripétie est cependant vite oublié et les Bleues repartent de l'avant avec notamment un tir à 3 points très important signé Ornella Bankolé (23 points, 10 rebonds mais 7 balles perdues). Le coach slovène finit par envoyer Annamaria Prezelj (malade, 14 points en 16 minutes) sur le parquet et elle signe son entrée d'un panier quasi-immédiat. Les Bleues ont toutefois repris la main sur le match et dominent à nouveau le secteur du rebond. Johanna Muzet (8 points, 7 rebonds et 6 passes décisives) apporte des solutions alternatives en attaque et les Bleues arrivent à la dernière période avec trois longueurs d'avance (51-48).

 

Une fin de match mal gérée

Le trio Bankolé/Foppossi/Djaldi-Tabdi prend les choses en mains et repousse toutes les attaque slovènes même si celles-ci se font de plus en plus pressantes. Prezelj fait étalage de toute sa classe et ramène son équipe dans les dernières minutes alors que les Bleues ne parviennent pas à tuer le match. Larisa Ocvirk finit par égaliser sur un lancer-franc à 23 secondes de la fin. Les Bleues ont un dernier ballon qui débouche sur un tir manqué par Marie-Paule Foppossi qui envoie les deux équipes en prolongation (67-67).

Les cinq minutes supplémentaires appartiendront à des Slovènes euphoriques. Les partenaires de Prezelj trouvent plus de solutions offensive et un tir à 3 points Althea Gwashavanhu emporte plus ou moins la décision à quelques encamblures de la fin de match Ornella Bankolé entretient l'espoir, mais le mal est fait, la Slovénie s'impose 81-75 et se qualifie pour la finale où elle retrouvera l'Espagne.

Les Bleues pourront regretter leur maladresse (5/27 à 3 points) et les trop nombreuses passes mal ajustées, mais aussi le fait de n'avoir pas su faire payer la Slovénie son manque d'impact physique comme ce fut le cas lors des dix premières minutes de jeu. Elles joueront leur dernier match du tournoi ce dimanche pour une médaille de bronze à 18h30 face à la Russie.

16 juillet 2017 à 00:09
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées