ÉQUIPE DE FRANCE


EVAN FOURNIER : "J'AVAIS LA HAINE"

Evan Fournier
Crédit photo : Sébastien Grasset

Dans L'Equipe, Evan Fournier revient sur sa non-sélection pour les Jeux olympiques 2016.

Forfait pour le Tournoi de Qualification Oympique (TQO) en raison de sa situation contractuelle en NBA, Evan Fournier (2,01 m, 23 ans) n'a pas été appelé en équipe de France par la suite comme Rudy Gobert. Une situation qui a grandement frustré l'arrière du Orlando Magic, meilleur marqueur français en NBA en 2015/16 (15,4 points par match), qui rêvait de Jeux olympiques, lui qui a pris part aux campagnes précédentes (la préparation de 2013, la Coupe du Monde 2014 et l'EuroBasket 2015).

Dans L'Equipe de ce mardi 30 août, le Francilien revient sur cet été qu'il a très mal vécu. Lui qui dit avoir regardé tous les matchs des Jeux olympiques et qui était rentré à Paris exprès au cas où l'équipe de France fasse appel à lui.

"Déjà, les choses n'ont jamais été énoncées clairement. Ensuite, Rudy (Gobert) a été une "exception". Puis, on a mis en place un processus particulier pour Nicolas Batum, qui a signé son contrat aux Philippines. Alors, quand en plus j'ai appris qu'à la veille de la liste on avait appelé Ian (Mahinmi, qui a décliné l'invitation), j'ai fini par me dire : je suis le seul qui reste derrière. Pourquoi pas moi ? Où est la cohérence ?"

L'ancien joueur de Nanterre, Poitiers et Denver assure qu'il aurait pu faire comme Nicolas Batum de nombreux aller-retours en avion pour être présent à Manille. Et si avoir deux joueurs dans ce cas au TQO aurait peut-être fait trop, il aurait aimé qu'on le lui propose.

"Les JO, c'est le rêve absolu, je ne sais pas si j'aurai une autre occasion d'y aller..."

Peut-être en 2020 à Tokyo. Car malgré cet épisode, Evan Fournier ne compte pas abandonner l'équipe de France.

"Je ne fermerai jamais la porte à l'équipe de France. Mais ces événements m'envoient un message clair : je ne suis pas dans le projet. C'est aussi simple que cela, et ça fait mal."

En espérant que la Fédération française de basketball entre en contact avec lui pour le concerner à nouveau, lui qui est le leader de la génération 91/92 qui doit prendre le relais en équipe de France aux côtés des 88/89.

30 aout 2016 à 10:43
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées