ÉQUIPE DE FRANCE


FRANCE - GRÈCE, LE CHOC DES GÉNÉRATIONS

Evanthia Maltsi et la Grèce
Crédit photo : FIBA Europe

Pour son dernier match de poule, la France affronte la Grèce, une équipe expérimentée capable de coup d'éclat.

En cas de victoire ce lundi soir, la France ira directement en quart de finale. Un avantage non négligeable pour la suite de la compétition. Mais avant cela, il faudra venir à bout de la Grèce. Le seul adversaire qui peut encore prendre la tête de la poule C. En battant la Serbie (60-69) d'entrée, les filles de Konstantinos Keramidas ont réalisé un grand coup. Dominatrices, elles n'ont laissé l'avantage aux tenantes du titre que pendant 38 secondes. Un visage bien différent de celui montré en préparation. Battue deux fois par la Slovaquie, une fois par l'Italie, les partenaires d'Aikaterina Sotiriou (1,84 m, 33 ans) sont sur courant alternatif. C'est ce qui leur a couté la victoire contre la Slovénie (56-59). Si cette équipe grecque est irrégulière, elle est très dangereuse quand elle est en forme. Si cette équipe n'a jamais remporté de médaille internationale, elle reste piégeuse.

Elle pourra compter sur son expérience. A l'heure où la France opère un rajeunissement de son équipe nationale, la Grèce, elle compte toujours sur les mêmes cadres. Une force, mais également une limite. Surtout sur un troisième match en quatre jours. Six des douze joueuses retenues ont plus de 30 ans, à l'image du fer de lance de cette équipe : Evanthia Maltsi (1,79 m, 38 ans). Du haut de ses 34 ans, Styliani Kaltsidou pèse 19 points de moyenne dans cet EuroBasket. Plus la compétition avancera, plus les organismes grecs seront entamés. Un profil qui devrait profiter à l'équipe de France, reconnue pour ses qualités physiques. Mais l'effectif grec est complété par trois jeunes joueuses de NCAA, dont l'intérieure Mariella Fasoula (1,92 m, 19 ans), le plus grand espoir du basket féminin grec. Les Bleues vont aussi devoir se méfier d'Artemis Spanou (1,86 m, 24 ans). Sa lecture du jeu et son adresse (9/10 contre la Serbie) en font un danger permanent.

Mais la France a des atouts à faire valoir : une jeune génération qui prend de plus en plus de place sur la scène internationale. Avec Marine Johannes (1,77 m, 22 ans) qui s'illustre ou Hhadydia Minte (1,87 m, 26 ans) qui réussit sa première compétition sous le maillot bleu, les jeunes peuvent définitivement prendre la tête. 

19 juin 2017 à 14:12
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
PROGRAMME TV
25 juin - 10h15
Monaco
Le Mans
Coaching