ÉQUIPE DE FRANCE


FRANCE - POLOGNE : S'IMPOSER POUR S'OFFRIR "UNE FINALE" DE GROUPE

Crédit photo : Sébastien Meunier

Après un jour de repos, la France affronte aujourd'hui la Pologne (15h30), avant de conclure ce premier tour contre la Slovénie demain. Une victoire cet après-midi permettrait aux Bleus de rester en course pour la première place.

L'enjeu : s'offrir une "finale" contre la Slovénie

Seule équipe encore invaincue dans ce groupe A, la Slovénie est la mieux placée pour s'adjuger la première place du groupe. Les coéquipiers de Goran Dragic affrontent l'Islande cet après-midi (12h45), et sauf énorme surprise ils devraient donc préserver leur invincibilité. Les Bleus, qui ont chuté d'entrée contre la Finlande, pourraient tout de même leur ravir cette première place s'ils s'imposent demain contre ses même Slovènes... À condition d'abord de battre la Pologne aujourd'hui. Un match pour lequel les Bleus auront l'avantage d'être plus frais, puisque leur dernière rencontre face à l'Islande dimanche ressemblait à un scrimmage lors duquel Vincent Collet a pu faire tourner. Tout l'inverse de la Pologne, qui a dû se farcir une double prolongation face à la Finlande, dans une rencontre épuisante autant physiquement que nerveusement. En perdant ce match, les coéquipiers d'Aaron Cel ont hypothéqué leurs chances de qualification et n'ont plus le choix : il leur faut battre ou la France aujourd'hui, ou la Grèce demain, pour espérer rallier les huitièmes.

Le secteur clé : La défense

Puissance de feu sans égale sur les lignes arrières, dotée en plus de pivots scoreurs, la France est la meilleure attaque de cet Euro après trois matchs, avec 98 points de moyenne. Mais la Pologne est aussi du genre à flamber, en attestent ses 86,3 points de moyenne par match. Et si la double prolongation face à la Finlande fausse un peu la donne, le profil de la sélection de Mike Taylor est similaire à celui des Bleus : des arrières gâchettes (A.J. Slaughter, Adam Waczynski, Mateusz Ponitka, 42 points/match à eux trois) et des pivots adroits avec leurs mains (Damian Kulig, Przemyslaw Karnowski). Et comme les Bleus, capables de périodes d'absence en défense, la Pologne est elle-aussi en proie à des gros trous d'air dans la protection de son cercle. Contre la Finlande, elle a dilapidée 8 points d'avance en moins d'une minute, et a semblé complètement perdue par séquences. Entre deux sélections chérissant l'offensive, celle qui se mettra à défendre le plus dur pourrait bien faire déjouer l'autre.

Le joueur à surveiller : A.J. Slaughter

Si Mateusz Ponitka est le meilleur marqueur polonais, si Adam Waczyski est l'âme de l'équipe, c'est bien A.J. Slaughter la principale menace de cette sélection. Capable de créer son tir tout seul, le futur joueur de l'ASVEL est en plus très adroit depuis le début du tournoi (50% aux tirs). Dans un rôle de sixième homme de luxe, cet arrière racé permet souvent à son équipe de revenir au score ou de faire le trou. Il est beaucoup utilisé en position de meneur et peut tout aussi bien créer pour les autres (4 passes décisives de moyenne). En fin de match, tous les ballons sont pour lui. Face à la Finlande en prolongation, il a brisé les chevilles de Koponen d'une merveille de cross, avant de réussir un shoot qui aurait offert la victoire aux siens sans un incroyable Markkanen. Vincent Collet, qui l'a coaché cette année à Strasbourg, dit de lui qu'il est capable de mettre encore plus de tirs quand il est bien défendu. Les Tricolores sont prévenus.   

À Helsinki,

05 septembre 2017 à 07:00
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
22 septembre
Antibes
79
-
57
Strasbourg
Dijon
86
-
61
Châlons-Reims
Le Portel
73
-
62
Cholet
23 septembre
Chalon-sur-Saône
62
-
82
Pau-Lacq-Orthez
Hyères-Toulon
70
-
63
Boulazac
Le Mans
103
-
63
Gravelines-Dunkerque
Nanterre
92
-
86
Bourg-en-Bresse
Levallois Metropolitans
71
-
77
Monaco
24 septembre
Lyon-Villeurbanne
71
-
68
Limoges
Autres journées
PROGRAMME TV
26 septembre - 11h45
Chalon-sur-Saône
Pau-Lacq-Orthez
26 septembre - 13h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges
26 septembre - 19h00
Buzzer
26 septembre - 20h20
Boulazac
Lyon-Villeurbanne
26 septembre - 23h00
Buzzer