ÉQUIPE DE FRANCE


FRANCE - SLOVÉNIE : L'IMPORTANT, C'EST LES TROIS POINTS

Crédit photo : Sébastien Meunier

Pour son dernier match de la première phase à Helsinki, l'équipe de France affronte la Slovénie, à 13h45. En jeu, la première place du groupe, qui permettrait de croiser avec le quatrième de la poule B à Istanbul et de bénéficier d'un tableau supposément plus aisé.

Le billet pour Istanbul composté depuis mardi, l'équipe de France doit maintenant savoir si elle voyagera en première, deuxième ou... troisième classe pour la Turquie. Défaits par la Finlande lors du match d'ouverture, les Bleus ont pourtant toujours leur destin en mains pour terminer en tête du Groupe A.

Pour cela, il suffira de battre la Slovénie d'au moins trois points. Une équipe slovène qui n'a cependant toujours pas perdu un seul match dans cet EuroBasket, dominant successivement la Pologne (90-81), la Finlande (81-78), la Grèce (78-72) et l'Islande (102-75). Une invincibilité qu'elle doit notamment à un homme, sa superstar, Goran Dragić, en mission pour son dernier EuroBasket (25 points à 51%, 3,5 rebonds et 4,3 passes décisives), lui qui n'a encore jamais décroché le moindre podium en six tentatives, se voyant notamment priver d'une médaille à la maison par... l'équipe de France en 2013.

"Nous rêvons d'aller décrocher une médaille à Istanbul", avoue-t-il sans détour. "On se dit depuis le début du training camp que nous avons une bonne équipe. Contre la France, on va simplement bien se préparer, se mettre sur la même longueur d'onde et on mettra notre plan en application. Si cela suffit, très bien ! Et sinon, on sera quand même à Istanbul. L'équipe de France est très différente par rapport au quart de finale de 2013 mais elle joue un bon basket. Comment contrôler leur attaque ? En défendant dur (il rit). Peut-être que les Finlandais les ont surpris mais ils sont prêts maintenant. Nous aussi ! Ce sera un bon match pour les supporters"

Le meneur de Miami dispose peut-être de la meilleure équipe de Slovénie qu'il n'ait jamais connu. À ses côtés, son successeur, Luka Doncic, déjà au dessus du lot à 18 ans (13,5 points à 39%, 7 rebonds et 3 passes décisives). Sur les ailes, des snipers comme Klemen Prepelic ou Jaka Blazic. Dans la raquette, des habitués comme Gasper Vidmar et Edo Muric, sans oublier la nouvelle dimension athlétique qu'apporte le naturalisé Anthony Randolph, certes très maladroit jusque là (8,3 points à 31% et 6 rebonds).

2007, triste précédent

De fait, l'équipe de France va trouver du répondant en face, vraisemblablement la meilleure opposition de tout le premier tour à Helsinki. Plutôt une bonne nouvelle pour une sélection tricolore qui est historiquement plus à l'aise contre les adversaires de marque, en témoigne sa première mi-temps ratée contre la Pologne mardi. Et, au moins, l'objectif sera clair : gagner de trois points. Tandis que certains EuroBasket ont déjà été marqué par de fâcheux arrangements afin de choisir sa partie de tableau, cela ne devrait pas concerner les Bleus cette année. L'Espagne a sécurisé la première place de son groupe, ce qui la met hors de portée du premier du Groupe A avant les demi-finales. Soit une bonne raison de se tenir éloigné de tout calcul, selon Vincent Collet.

"Pour éviter l'Espagne, il faut déjà gagner contre la Slovénie. Parce qu'on ne la jouerait pas avant la demi-finale. Par contre, si on perd, ce serait en quart de finale. Pour l'instant, on ne sait pas trop ce qui se passe à gauche et à droite. La Serbie semble - avec la victoire de la Lettonie - être revenue première, mais est-on sûrs que la Lettonie va battre la Turquie jeudi ? Il faut être malin pour savoir. Donc jusqu'à preuve du contraire, on a tout intérêt à gagner. Sachant que, même premier, il y a un huitième de finale avant de penser à ce qui va se passer après. Et en huitième de finale, il vaut mieux jouer le quatrième qu'une équipe beaucoup plus forte, comme la Lituanie ou l'Italie, que j'aimerais bien, si possible, éviter."

Depuis 2009, l'équipe de France a toujours terminé à la première place de son groupe lors de chaque championnat d'Europe. La dernière fois qu'elle avait fini deuxième, c'était en 2007. À Alicante, les Bleus avaient été battus d'un point (66-67) par... la Slovénie, première de la poule. Un triste précédent dont il serait de bon ton de ne pas s'inspirer, surtout au vu du résultat final de cet EuroBasket, conclu à la huitième place. Entre-deux à 13h45, heure française, à la Hartwell Arena.

À Helsinki,

06 septembre 2017 à 06:00
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Je vis pour les France - Espagne
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
23 septembre - 08h15
Buzzer
23 septembre - 18h20
Chalon-sur-Saône
Pau-Lacq-Orthez
24 septembre - 01h15
Chalon-sur-Saône
Pau-Lacq-Orthez
24 septembre - 18h20
Lyon-Villeurbanne
Limoges
25 septembre - 03h15
Lyon-Villeurbanne
Limoges