ÉQUIPE DE FRANCE


LA SERBIE, UNE BÊTE BLESSÉE FACE À LA FRANCE

Ana Dabovic et les Serbes dans le doute
Crédit photo : FIBA Europe

Pas de répit pour les Bleues qui jouent dès samedi soir contre la Serbie. Un remake de la dernière finale avec un goût particulier...

Malgré son premier match très compliqué face à la Slovénie, la France est en position de faire un grand pas vers une qualification directe en quart de finale. Elle a surtout l'opportunité de mettre la Serbie dans une position très inconfortable. Pour cela, il faudra l'emporter. Et monter un autre visage que celui de vendredi, quand les Slovènes ne sont pas passées loin de l'exploit.

Une victoire des filles de Valérie Garnier laisserait les Serbes derrière. Mais en face, c'est la Serbie. Une nation qu'Héléna Ciak considère ouvertement comme "la bête noire". Lors des deux derniers affrontements, en finale de l'Euro puis lors du match pour la troisième place des Jeux olympiques, ce sont les coéquipières de Sonja Petrovic (1,89m, 28 ans) qui l'ont emporté. Mais, ce samedi, c'est surtout du réveil de la bête blessée qu'il faudra se méfier. 

Battue par la Grèce en ouverture de l'EuroBasket, les protégées de Stevan Karadzic n'ont plus le droit à l'erreur. Les médaillées de bronze à Rio n'avaient perdu qu'un match en préparation. Un bon moyen d'arriver en confiance. Trop en confiance peut-être. Mais cette équipe serbe à une capacité de réaction impressionnante. L'orgueil du champion. A Rio, elle avait commencé par trois défaites consécutives, avant de terminer sur le podium. En poule de le l'EuroBasket 2015, les partenaires de Tamara Radocaj (1,70m, 29 ans) avaient perdu de 24 points contre la Russie. Le tenant du titre reste particulièrement dangereux. Valérie Garnier en est consciente.

"La Serbie que l'on aura face à nous samedi risque d'être bien différente de celle qui a joué contre la Grèce. [...] Il faudra suivre les consignes, et respecter l'adversaire."

La Serbie a peut-être simplement connu un jour sans, vendredi. C'est surtout l'adresse qui lui a manqué pour battre la Grèce (33,9 % de réussite). Seulement. Mais malgré cela, trois joueuses terminent à plus de 12 points. Nevena Jovanovic (1,80m, 26 ans - 12 points), Ana Dabovic (1,83m, 27 ans - 14 points) et Jelena Milovanovic (1,90m, 28 ans - 17 points).

Sonja Petrovic, le fer de lance de cette équipe n'a pas foulé le parquet tchèque vendredi. C'est un nouveau combat qui va se présenter aux coéquipières de Céline Dumerc. Encore plus que vendredi, chaque ballon pourra faire la différence. Malgré l'absence sur blessure de Danielle Page, la retraite de Milica Dabovic ou le changement de sélectionneur, la Serbie est un des favoris au titre. Une équipe complète qu'il faudra pousser dans ses retranchements. La défense des Bleues devra montrer un autre visage. Il faudra aussi régler la mire et faire mieux que le 3/19 à 3-points de vendredi soir. C'est en chasseur qu'Endene Miyem & co doivent se présenter à la Hala Kralovka. Et il ne faudra pas avoir peur d'achever sa proie.

17 juin 2017 à 15:31
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching