ÉQUIPE DE FRANCE


LES BLEUES REMETTENT LES PENDULES À L'HEURE

Crédit photo : FFBB

Après une première sortie décevante face au Japon, l'équipe de France s'est rattrapée avec une victoire éclatante contre une équipe de Serbie en petite forme (80-51).

Ce sont deux équipes bien différentes de celles qui s'affrontaient il y a un peu moins d'un an en finale de l'Euro qui se retrouvaient ce samedi sur le parquet de la salle Jean Bouin à Angers. Outre l'absence définitive de Diandra Tchatchouang cet été, les Bleues devaient faire sans Céline Dumerc, Sandrine Gruda et Endy Miyem ménagées pour quelques bobos, tandis que la Serbie évoluaient sans les soeurs Milica et Ana Dabovic ainsi que sans Sonja Petrovic, les deux dernières étant retenues en WNBA.

De plus, l'équipe serbe ne s'est réunie pour la première fois qu'à l'occasion de ce tournoi, elle qui est déjà qualifiée pour les Jeux. Ceci explique sans doute en grande partie les difficultées affichées vendredi contre le Japon (défaite 87-62) et aujourd'hui face à des Bleues nettement plus concentrées que lors de leur premier match.

Parfaitement lancées par Valériane Ayayi placée en poste 4 (9 points et 5 rebonds au total) et Isabelle Yacoubou dominante sous les panneaux (14 points et 6 rebonds en 19 minutes), les joueuses de Valérie Garnier ont fait la course en tête durant la l'intégralité de la rencontre, avant de s'envoler lors du dernier quart-temps face à des Serbes à bout de souffle (22-4 dans les dix dernières minutes en faveur des Bleues).

Héléna Ciak a également fait valoir sa taille et sa puissance dans les débats intérieurs (15 points et 6 rebonds) tandis que Laetitia Kamba marquait des points au propre comme au figuré (14 points à 6/6 aux tirs, son record en sélection et 5 rebonds) en vue de la sélection finale. En l'absence de Dumerc, Olivia Epoupa a rassuré après une première sortie en demi-teinte (12 points, 6 passes décisives et 3 interceptions) alors que Marine Johannès a signé quelques actions d'éclat malgré un peu de déchet (7 points, 3 rebonds, 3 passes décisives et 3 interceptions mais 4 balles perdues.

La néo-Berruyère a toutefois démontré qu'on pouvait compter sur elle pour tenir le poste de meneuse sur quelques séquences, alors qu'Amel Bouderra n'a pas forcément brillé. Collectivement, les Françaises se sont rassurées en déployant un jeu offensif plaisant avec le brin de réussite supplémentaire (52% général, 4/7 à 3 points et même 12/13 aux lancers-francs), mais ont surtout eu la réaction attendue en termes d'agressivité et d'intensité.

Les Françaises vont maintenant obtenir quelques jours de repos avant de se retrouver à Mondeville à partir de jeudi pour continuer leur préparation avec notamment un tournoi qui s'annonce copieux au menu avec comme adversaires le Canada, la Chine et l'Australie.

28 mai 2016 à 20:23
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching