ÉQUIPE DE FRANCE


LES BLEUS COMMENCENT PAR UNE DÉFAITE EN FINLANDE

Les Bleus commencent par une défaite en Finlande
Crédit photo : FFBB

Vincent Collet souhaitait un peu d'adversité pour ce premier match de préparation, il a été servi.

L'équipe de France a ainsi été malmenée pendant la majeure partie de la rencontre par une équipe de Finlande qui souhaitait offrir un spectacle de qualité à son public venu en nombre. Cueillis à froid, les Bleus ont réagi un peu tard et doivent s'incliner 76-67.

Les Français sont rapidement dans le vif du sujet avec un début de match en fanfare de Finlandais totalement décomplexés. Fidèles à leur réputation, les hommes d'Henrik Dettman font feu de tout bois et dans toutes les positions en inscrivant pas moins de 8 tirs sur 9 tentatives à 3 points dès le premier quart-temps ! En retard défensivement et désorganisés offensivement, les Bleus sont rapidement dans les cordes (8-26, 6e minute). Evan Fournier sonne la révolte française, mais c'est insuffisant pour ramener à la raison des Finlandais sans foi, ni loi. Au terme d'une première période surréaliste, les locaux sont aux commandes du match (14-36).

Le réveil des Bleus

Les hommes de Vincent Collet vont dès lors traîner ce retard à l'allumage comme un boulet, mais continuent de travailler, objectif premier de ce genre de match. La paire Rudy Gobert-Joffrey Lauvergne est très active à l'intérieur et permet aux Bleus de revenir rapidement dans le match. Les Finlandais perdent un peu d'adresse et le match s'équilibre alors. Un tir à 3 points de Tony Parker permet même aux Bleus de se rapprocher à seulement 11 longueurs, mais l'infatigable Sasu Salin veille, et l'agressivité sans faille des locaux est récompensée par plusieurs incursions sur la ligne de lancer-franc. A la mi-temps, les Finlandais mènent toujours sereinement la danse (35-53).

Un panier d'Erik Murphy lance la seconde mi-temps sur les mêmes bases que la première, mais les Bleus sont prêts à encaisser les coups cette fois-ci. Rudy Gobert continue son chantier à l'intérieur en planant au-dessus du cercle. Débordants d'enthousiasme, les Finlandais parviennent à maintenir un écart suffisamment important pour ne pas s'inquiéter mais on sent les Français beaucoup plus concentrés sur leur sujet. Plus agressifs, les Bleus obtiennent de nombreux lancers-francs qu'ils convertissent après un passage difficile dans ce secteur en début de match. A dix minutes du terme, l'écart n'est pas encore rédhibitoire (55-66).

Une Finlande solide

Vincent Collet ne cherche pas pour autant à tout prix la victoire et sort rapidement Tony Parker. Mais cela n'empêche pas les Bleus de pousser très fort. Soudainement aphones, les Finlandais ne parviennent pas à soutenir la comparaison physique avec les Bleus à l'intérieur et commencent à payer les efforts consentis depuis le début du match. Thomas Heurtel ramène finalement les Français à seulement trois points de leurs hôtes sur un tir très osé en contre-attaque. Les Finlandais auront toutefois les reins assez solides pour conserver l'avantage jusqu'au bout et obtenir un succès de prestige devant un public conquis par la performance des siens.

Les Français auraient évidemment aimé lancer leur campagne de préparation d'une autre manière, mais l'essentiel est ailleurs. Si défensivement, l'équipe n'est pas tout à fait au point, les automatismes des saisons précédentes se sont fait ressentir d'un point de vue offensif où les Bleus ont semblé sur la même longueur d'ondes, compte tenu de l'absence de trois joueurs majeurs (Boris Diaw, Nicolas Batum et Nando De Colo). Vincent Collet peut également se réjouir de l'application de ses joueurs qui n'ont perdu que 12 ballons face au pressing défensif très haut des Finlandais.

Des satisfactions individuelles

Sur le plan individuel, Rudy Gobert semble particulièrement affûté et compile 10 points et 11 rebonds en seulement 18 minutes. On mettra son 2/9 aux lancers-francs sur le compte du début de préparation. Joffrey Lauvergne (8 points et 4 rebonds), Thomas Heurtel (8 points) et Evan Fournier (9 points et 3 rebonds) sont également à créditer de bonnes prestations offensives, tandis que Charles Kahudi a déployé tout son impact physique sur de courtes séquences très intéressantes. Enfin, Tony Parker (meilleur marqueur de son équipe avec 14 points et 7 fautes provoquées) a été utilisé avec parcimonie, mais il a montré sur quelques accélérations, qu'il semblait dans une forme rassurante.

Les Bleus ont maintenant une semaine de travail devant eux pour corriger les quelques approximations observées aujourd'hui, et retrouver toutes leurs forces vives avant d'affronter la Serbie vendredi prochain, à Nancy. En gardant dans un petit coin de la tête cette défaite inaugurale pour s'en servir le jour du premier match de l'Euro où ils retrouveront ces Finlandais au style de jeu si atypique.

01 aout 2015 à 22:14
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique