ÉQUIPE DE FRANCE


NOUVELLE DÉMONSTRATION DES BLEUS

Nouvelle démonstration des Bleus
Crédit photo : Guilherme Amorin

Vincent Collet espérait une rencontre un peu plus disputée que lors de la double confrontation face à l'Ukraine, son voeu n'a malheureusement pas été exaucé.

Après une première mi-temps de qualité, la Géorgie a explosé en vol par la suite, s'inclinant lourdement 95-53 face à une équipe de France très sérieuse et appliquée. Seule ombre au tableau, la blessure à la main d'Evan Fournier, dont la gravité est encore inconnue.

Les Bleus commencent fort en tentant d'alimenter Rudy Gobert dans la raquette tout en imposant le rythme de la rencontre, mais la Géorgie n'est pas en reste avec un jeu collectif très léché qui produit souvent de bonnes situations de tir. Adroits, les hommes d'Igor Kokoskov ne laissent pas les Français prendre trop d'avance malgré quelques actions d'éclat comme ce alley-oop Tony Parker-Nicolas Batum conclu à une main par l'ailier des Charlotte Hornets.

Quelques oublis défensifs

Evan Fournier se met en évidence en sortie de banc, enchaînant les paniers avec une efficacité redoutable, mais la Géorgie continue de faire feu à longue distance par George Tsintsadze ou encore Manuchar Markoishvili. Les deux tireurs d'élite profitent du moindre espace laissés par des Bleus un peu permissifs pour les sanctionner. Vincent Collet entre dans ses rotations en permettant à Nando De Colo de se faire la main sur le poste de meneur de jeu, ou en associant Joffrey Lauvergne et Alexis Ajinça dans la raquette, et les Bleus tardent à imposer réellement leur patte. En manque de dureté, ils conservent la main avant la pause sans toutefois dominer les débats (41-32).

Ils vont cependant revenir des vestiaires avec une toute autre intensité des deux côtés du parquet. Un Nando De Colo particulièrement saignant dans ses actions vers le cercle dicte désormais le tempo du match, et emmène toute l'équipe dans son sillage. La Géorgie ne parvient plus à suivre le rythme des Bleus et ne trouve plus les espaces qui lui permettait d'alimenter son compteur en première mi-temps. Le cinq de départ des Bleus fait le métier, laissant sur place un adversaire visiblement fatigué par les efforts consentis face à la Belgique la veille avec un 26-4 réussi sur les huit premières minutes de la période. Malgré un dernier tir à 3 points de Tsintsadze, l'écart semble irrémédiable (69-41).

Un banc très présent

Les dix dernières minutes de jeu sont anecdotiques au niveau du score, mais elles permettent à certains joueurs d'engranger de la confiance. Charles Kahudi se démultiplie sur le parquet et ajoute à son habituel impact physique, une belle réussite offensive, battant son record de points marqués en bleu (13). Alexis Ajinça se montre également plus rentable alors que la Géorgie a lâché prise depuis plusieurs minutes. Mouhammadou Jaiteh a même l'occasion de fouler le parquet de la Kindarena et inscrit deux points pour que la fête soit complète.

On peut évidemment regretter que les Français n'aient pas été plus en difficulté que face à l'Ukraine. Mais à la très belle prestation des titulaires habituels (17 points en 15 minutes pour Nando De Colo, 8 points et 6 rebonds en 13 minutes pour Rudy Gobert, 7 passes décisives pour un Tony Parker très altruiste), on peut ajouter un impact à chaque match un peu plus important des supposés réservistes. On peut citer les 9 points à 100% d'Evan Fournier avant sa sortie définitive sur blessure, les 8 points et 4 rebonds d'Alexis Ajinça ou encore les 7 points et 3 interceptions de Mickaël Gélabale, sans oublier bien sûr Kahudi, mais chaque joueur a su apporter une solution nouvelle à une équipe de France très impressionnante lorsqu'elle est à l'unisson.

La montée en puissance voulue semble en tout cas se confirmer, un constat qui doit particulièrement ravir Vincent Collet et son staff. Nouvelle occasion de confirmer ces progrès ce samedi face à la Belgique avec on l'espère, une adversité un peu plus consistante pour valider tous ces enseignements.

21 aout 2015 à 22:21
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
6ème journée
20 octobre
Antibes
20h30
Le Mans
Châlons-Reims
89
-
79
Limoges
Levallois Metropolitans
20h30
Boulazac
21 octobre
Bourg-en-Bresse
89
-
83
Monaco
Chalon-sur-Saône
74
-
75
Gravelines-Dunkerque
Cholet
77
-
80
Nanterre
Le Portel
74
-
58
Dijon
Strasbourg
90
-
60
Hyères-Toulon
22 octobre
Pau-Lacq-Orthez
94
-
82
Lyon-Villeurbanne
Autres journées
PROGRAMME TV
23 octobre - 15h15
Real Madrid
Moscou
23 octobre - 20h45
Antibes
Le Mans
28 octobre - 18h30
Le Mans
Chalon-sur-Saône
29 octobre - 18h30
Limoges
Pau-Lacq-Orthez
30 octobre - 20h45
Nanterre
Strasbourg