ÉQUIPE DE FRANCE


PROMENADE DOMINICALE POUR LES BLEUS

Crédit photo : Sébastien Meunier

Après vingt minutes de mise en route, les Bleus ont fini par dérouler après la pause pour s'imposer dans les grandes largeurs contre l'Islande, 115-79. Deuxième victoire dans cet Euro pour des Tricolores sérieux et appliqués.

Le match : La foudre du 3e quart

Les match se suivent et se ressemblent pour l’Islande. Vaillants jusqu’à la pause, les hommes du Nord finissent immanquablement par craquer. Et face à des Bleus très appliqués, partageurs au possible (31 passes décisives pour 45 paniers) la deuxième mi-temps a tourné à la démonstration. Avec Edwin Jackson (photo) dans le rôle du dynamiteur (14 points), les joueurs de Vincent Collet ont assommé les Islandais dans un troisième quart-temps remporté 37-14. Alors certes, l’Islande est de loin l’équipe la plus faible de ce groupe A, et tout autre scénario qu’une large victoire était interdit aux Bleus. Mais les Français, qu’on a déjà vu se faire surprendre par plus petit qu’eux, ont eu le mérite de faire le travail sérieusement jusqu’au bout. Ils battent au passage le record de points d’une équipe de France dans un EuroBasket.

Le point noir : 19 rebonds offensifs laissés en route

1,95 de taille moyenne, contre 2,01m pour les Bleus. Plus petite, moins physique, l’Islande s’était faite copieusement dominée au rebond lors de ses deux premières rencontres. Elle a pourtant fait jeu égal (39-39) dans ce domaine avec des Français toujours pas au point sur les box-out. Martin Hermannsson (1,94m) et Kristofer Cox (1,96m) ont pris respectivement 3 et 6 rebonds offensifs. Et pas des rebonds longs. Des ballons récupérés souvent au milieu de la mêlée et de nos grands gabarits. 19 rebonds offensifs qui ont permis aux Vikings de prendre 17 shoots de plus que les Bleus (83 contre 66). A corriger sous peine de se faire punir par des équipes plus adroites.

Le joueur : Heurtel retrouvé

La rencontre face à la Grèce l’avait relancé. Le nouveau meneur de Barcelone a confirmé sa montée en puissance. Il termine avec 9 points à 3/4, 6 rebonds et 6 passes décisives, aucune balle perdue et 20 d'évaluation en 19 minutes. 10 minutes dans le premier quart, 9 dans le troisième, avec à chaque fois de l’adresse, de l’énergie au rebond et des passes dans les bons timings. Omniprésent, sans pour autant vampiriser le ballon, Thomas Heurtel a parfaitement géré le rythme des siens, même lors des temps forts islandais en début de rencontre. Derrière les + 35 d’Edwin Jackson, il termine d’ailleurs avec le deuxième meilleur +/- de l’équipe, +23. Même en défense, secteur où on l’a vu très en retard en début de match sur Hermannsson, il était bien plus impliqué après la pause. A confirmer si les Bleus veulent aller loin. 

promenade-dominicale-pour-les-bleus1504443434.jpeg

promenade-dominicale-pour-les-bleus1504443466.jpeg

À Helsinki,

03 septembre 2017 à 14:25
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
22 septembre
Antibes
79
-
57
Strasbourg
Dijon
86
-
61
Châlons-Reims
Le Portel
73
-
62
Cholet
23 septembre
Chalon-sur-Saône
62
-
82
Pau-Lacq-Orthez
Hyères-Toulon
19h30
Boulazac
Le Mans
20h00
Gravelines-Dunkerque
Nanterre
20h00
Bourg-en-Bresse
Levallois Metropolitans
20h00
Monaco
24 septembre
Lyon-Villeurbanne
18h30
Limoges
Autres journées
PROGRAMME TV
24 septembre - 01h15
Chalon-sur-Saône
Pau-Lacq-Orthez
24 septembre - 18h20
Lyon-Villeurbanne
Limoges
25 septembre - 03h15
Lyon-Villeurbanne
Limoges
25 septembre - 13h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
25 septembre - 20h30
Chalon-sur-Saône
Pau-Lacq-Orthez