ÉQUIPE DE FRANCE


QUELLE ÉQUIPE DE FRANCE POUR LES QUALIFICATIONS DU MONDIAL 2019 ?

Crédit photo : Sébastien Grasset

En novembre puis en février, pour les deux premières fenêtres internationales, l'équipe de France ne pourra pas compter sur ses joueurs de NBA, de G-League et d'EuroLeague. Alors qui répondra à l'appel du drapeau ? Projection.

Depuis jeudi, l'équipe de France connait l'identité de tous ses premiers adversaires sur la (longue) route de la Coupe du Monde : la Belgique, la Russie et la Bosnie-Herzégovine. Mais il reste difficile d'évaluer les rapports de force puisque nul ne sait qui sera présent ou non.

Si la fenêtre de juin 2018 devrait permettre à toutes les équipes de disposer de leurs meilleurs éléments, voire peut-être celle de septembre 2018 aussi, il y aura une cascade d'absents pour toutes les autres rencontres. Les NBAers savent d'ores et déjà qu'ils ne seront pas là, et il en sera vraisemblablement de même pour les pensionnaires de G-League. L'EuroLeague n'a pas adapté son calendrier aux nouvelles fenêtres FIBA donc il serait très surprenant de voir des joueurs être laissés à disposition de leur sélection. Seule éclaircie, l'EuroCup a ajusté son planning donc nous avons supposé que les internationaux concernés seraient libérés.

Sur 37 joueurs du Team France, 13 potentiellement disponibles

De fait, nous avons tenté d'imaginer à quoi pourrait ressembler l'équipe de France qui ira défier la Belgique le 22 novembre, et qui recevra la Bosnie-Herzégovine à Rouen le 25. Car après tout, ce n'est que dans trois mois... Surtout, à moins d'une grande révélation à la Yakuba Ouattara 2015 pendant les premières journées de compétition sur les parquets de Pro A, les forces en présence sont déjà plus ou moins connues.

En avril, 37 joueurs ont signé la charte du Team France Basket. C'est dans ce vivier que Vincent Collet ira puiser, en priorité, afin de composer ses équipes pour chaque rencontre officielle. Mais étant donné que seulement treize joueurs répondent aux critères (Boris Diaw et Livio Jean-Charles sont actuellement sans contrat mais le premier ira sûrement en NBA, le deuxième en G-League), il n'est pas exclu, loin de là, de voir des joueurs non-affiliés au Team France venir renforcer les Bleus. Revue d'effectif.

Meneurs

Alors que sa dernière sélection remonte au 29 juin 2012, le retour d'Andrew Albicy (27 ans) sous le maillot tricolore est attendu. Le vice-champion d'Europe 2011, capé à 34 reprises avec les Bleus, évolue à Andorre, pensionnaire de l'EuroCup.

Derrière lui, c'est beaucoup plus flou. Axel Julien (25 ans) part avec une longueur d'avance puisque le nouveau capitaine Dijonnais est le seul autre poste 1 disponible à avoir signé le projet 2020 de la FFBB. Sans oublier qu'il a déjà été sélectionné à une reprise, l'année dernière contre la Lettonie lorsque le staff des Bleus avait dû faire appel à plusieurs joueurs afin de renforcer une équipe dépeuplée, contrainte de démarrer tôt sa préparation en vue du TQO de début juillet.

Mais on n'excluera pas des joueurs comme Jonathan Rousselle, David Michineau, Antoine Eito ou encore Benjamin Sene, lui aussi présent lors de ce fameux match contre la Lettonie, qui peuvent agréablement surprendre cette saison.

Extérieurs

Tout d'abord, le sort d'Edwin Jackson est incertain. Les fenêtres internationales de la FIBA pour la zone Asie sont prévues au même moment que l'Europe donc il y a peut-être une chance que le championnat chinois s'adapte mais cela reste une inconnue pour le moment.

Au poste 2, il ne serait pas surprenant de voir une association Axel Bouteille (22 ans) - Paul Lacombe (27 ans), sentant bon la finale de Pro A version 2016/17. Nicolas Lang (27 ans) sera également libre, et postulera à une place en rotation.

Son coéquipier villeurbannais, Charles Kahudi (31 ans), devrait être le grand leader de cette équipe, sûrement même son capitaine au vu de son ancienneté (96 sélections) et de son palmarès avec les Bleus (quatre médailles, dont l'or européen en 2013).

Toujours à l'aile, Vincent Collet a peut-être accueilli avec satisfaction la nouvelle destination de Nobel Boungou-colo (29 ans). Le néo-Sévillan, international depuis 2014 (2 sélections), sera l'un des rares Français majeurs de l'étranger à ne pas disputer l'EuroLeague. Si tout reste en l'état, il est appelé à jouer un rôle d'envergure dans cette équipe de France new look.

Jérémy Leloup (30 ans) est le dernier joueur extérieur de la liste du Team France Basket assuré de ne pas être retenu par son club pendant les fenêtres internationales. Sa connaissance des systèmes de Vincent Collet et sa faculté à se décaler au poste 4 en font un élément intéressant.

S'il y a des absences, des joueurs comme Lahaou Konaté, William Howard - qui découvrira l'EuroCup -, Hugo Invernzzi (1 sélection) ou Damien Inglis - dont on a hâte d'être fixé sur le niveau qu'il affichera en Italie - sont des recours possibles.

Intérieurs

En lice pour disputer l'EuroBasket, Louis Labeyrie (25 ans) devrait logiquement prendre du galon à partir du mois de novembre. Derrière lui, au poste 4, on ne serait pas surpris de voir le Villeurbannais Alpha Kaba effectuer ses premiers pas avec les A.

Enfin, au poste 5, ils sont trois à répondre aux critères de disponibilité : Moustapha Fall (25 ans), qui aurait déjà dû s'imposer cet été en Bleu sans sa blessure, Ousmane Camara (28 ans) et le seul international de la bande, Mouhammadou Jaiteh (22 ans), médaillé de bronze en 2015.

Mais en fonction des performances des uns et des autres, des big men comme Will Yeguete ou Jerry Boutsiele, parmi les plus rentables de Pro A, pourraient aussi rendre de fiers services. Alors que l'histoire serait belle de revoir Alain Koffi, de retour à son meilleur niveau, sous le maillot national, sept ans après le Mondial 2010. Mais la FFBB aura, selon toute logique, l'intention de promouvoir les jeunes s'il faut aller piocher en dehors du Team France.

Verdict ?

Cela fait plus de trois ans que la fédération prépare cette échéance, notamment avec le retour de l'équipe de France A', confiée à Pascal Donnadieu, depuis promu assistant de Vincent Collet. Même si les responsables tricolores ont dû être surpris par le soudain afflux de joueurs français en EuroLeague, même si l'équipe de France n'a pas eu d'aussi fortes allures de Pro A depuis la baroque campagne de 2008 avec Michel Gomez, les Bleus devraient être assez compétitifs pour faire parler leur statut. Mais avant de se plonger entièrement dans les méandres de la route du Mondial 2019, il y a un championnat d'Europe à disputer !


Mam' Jaiteh signera-t-il son retour en sélection dans trois mois ? (photo : Sébastien Grasset)

25 aout 2017 à 11:25
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Je vis pour les France - Espagne
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
10ème journée
17 novembre
Dijon
101
-
81
Boulazac
18 novembre
Châlons-Reims
76
-
85
Nanterre
Chalon-sur-Saône
82
-
67
Hyères-Toulon
Le Mans
77
-
63
Le Portel
Limoges
98
-
80
Antibes
Levallois Metropolitans
55
-
67
Cholet
Pau-Lacq-Orthez
68
-
90
Monaco
19 novembre
Gravelines-Dunkerque
78
-
70
Bourg-en-Bresse
Strasbourg
82
-
76
Lyon-Villeurbanne
Autres journées
bebasket tv
Aucune vidéo trouvée
PROGRAMME TV
22 novembre - 04h30
Los Angeles Lakers
Chicago Bulls
22 novembre - 05h30
Strasbourg
Lyon-Villeurbanne
22 novembre - 07h45
Pau-Lacq-Orthez
Monaco
22 novembre - 09h00
Strasbourg
Lyon-Villeurbanne
22 novembre - 10h45
France - Roumanie, Qualifications de la Coupe du Monde 2018