ÉQUIPE DE FRANCE


RETOUR SUR DIX ANS DE COMPÉTITIONS INTERNATIONALES JEUNES

2004-2014, une décennie de compétitions internationales chez les jeunes : Bila
Crédit photo : FIBA Europe

C’est très souvent à sa jeunesse qu’on reconnaît les forces d’une nation.

Tout du moins dans le sport. Et plus particulièrement dans le basketball. Nombreuses sont les générations dorées chez les jeunes qui ont par la suite fourni des sélections. On pense notamment à la génération espagnole de 1980 avec les Pau Gasol, Juan Carlos Navarro, Felipe Reyes et autres Carlos Cabezas ; ou bien encore à la génération française de 1982 avec Tony Parker, Boris Diaw, Mickaël Piétrus et consorts. Chez les femmes, la génération russe de 1980 (Svetlana Abrossimova, Ilona Korstine, Maria Stepanova, etc.) a amassé les médailles chez les jeunes, avant de dominer l’Europe chez les séniors.

Il est parfois compliqué de posséder en chaque génération de potentiels éléments majeurs chez les séniors. L’équipe de Russie féminine en est le parfait exemple. Dominatrice dans les séléctions U16/U18/U20 dans le secteur féminin au début des années 2000, la Russie a baissé pavillon ces cinq/six derniers étés. Cette baisse des résultats chez les jeunes explique en partie les soucis de la sélection A. Preuve que les performances chez les futurs adultes semblent être un indicateur tangible des résultats chez les séniors. Alors, qu’en est-il de la France ? Garçons et filles sont-ils logés à la même enseigne ? Retour sur une décennie* de compétitions continentales et mondiales chez nos jeunes tricolores.

Dix années de top niveau chez les filles

De la génération 1984 à la génération 1994 - cette dernière ayant pleinement terminé toutes les compétitions jeunes -, les équipes de France filles viennent de vivre dix années fastes. De la médaille d'argent décrochée en 2004 par Paoline Salagnac et ses partenaires en U20 au titre européen acquis cet été par Olivia Époupa et consorts, toutes les générations féminines ont, au moins une fois au cours des trois compétitions continentales, ramené une médaille. Excepté la génération 1990 qui a souvent flirté avec les podiums, sans jamais monter dessus.

Mais au-delà de cette hégémonie, qui fait de la France l'une des nations les plus médaillées chez les jeunes filles derrière l'Espagne, ces bons résultats ont été suivis de faits. Ainsi, une ou deux joueuses (voire plus) de chaque génération sont aujourd'hui en équipe de France A, ou bien postulent pour s'y faire une place. Pour exemple, la génération 1994, celle qui a dominé l'Europe, voit Olivia Époupa et Valériane Ayayi convoquées début juin pour disputer la préparation au Mondial. Cette présence continue de nouvelles têtes au sein des Bleues est un bon indicateur de la santé des équipes de France jeunes, et par extension de la formation française chez les filles qui voit nombre de ses internationales jeunes intégrer des équipes de LFB.

Les résultats des générations suivantes, notamment les générations 1995 et 1996 aux Euros U18, montrent que la relève est assurée et que les excellentes performances françaises chez les filles sont en passe de perdurer.

 

U16

U17

par @Amaury_boulay
05 septembre 2014 à 15:10
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
AMAURY BOULAY
Spécialiste maison du basket féminin
Amaury Boulay
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching