ÉQUIPE DE FRANCE


TQO : LE PROBLÈME DES JOUEURS FRANÇAIS DE NBA

TQO : Le problème des joueurs français de NBA
Crédit photo : Sébastien Grasset

Pour se qualifier aux Jeux olympiques 2016 de Rio, l'équipe de France masculine devra réussir son parcours au Tournoi de Qualification Olympique (TQO).

Celui-ci se déroulant juste après la fin de saison NBA (du 5 au 11 juillet), certains internationaux français évoluant dans la grande ligue nord-américaine auront peut-être des contraintes liées à leur avenir en club. Voici point par point les cas des joueurs français pour l'été 2016.

Depuis la défaite de l'équipe de France en demi-finale de l'EuroBasket face à l'Espagne, on sait que les Bleus devront passer par le toujours dangereux Tournoi de Qualification Olympique pour se qualifier pour les Jeux de Rio l'été prochain. Rapidement, s'est posée la question de la disponibilité des joueurs NBA pour cette compétition. Au-delà du cas de certains joueurs qui pourraient finir leur saison très tardivement (le Game 7 de la Finale NBA 2016 est d'ores et déjà prévu au 19 juin prochain) va se poser un problème un peu plus important concernant ceux qui seront agents libres.

La période de transferts est très réglementée en NBA et aucun échange entre joueurs et franchises ne peut (officiellement) intervenir avant le 1er juillet, à minuit. A partir de ce moment-là, les deux parties peuvent s'entendre sur un éventuel contrat, mais ne peuvent rien signer avant la fin d'une période dite moratoire. Cette période se termine le 11 juillet, ce qui signifie que les premiers contrats seront signés à partir du 12. Dans le même temps, le TQO se joue du 5 au 11 juillet.

Si un agent libre NBA veut participer au TQO, il devra donc le faire à ses risques et périls puisqu'il ne pourra en aucun cas être sous contrat avec une franchise à cette date-là. Les joueurs français suivants sont dans ce cas : Nicolas Batum, Joakim Noah, Kévin Séraphin et Ian Mahinmi. Sauf s'ils décident de prendre un gros risque avec leur carrière, ils ne pourront pas être disponibles à ce moment de l'année.

Les cas particuliers éventuellement problématiques

  • Evan Fournier : l'arrière du Magic d'Orlando entre dans la dernière année de son contrat rookie, ce qui signifie qu'il pourrait théoriquement être dans la même situation que Batum et consorts. Mais il serait actuellement en train de négocier avec sa franchise une prolongation de contrat qui lui permettrait d'éviter la free-agency l'été prochain. Réponse au 31 octobre, date limite des signatures de prolongation de contrat pour les joueurs draftés en 2012.
  • Boris Diaw : Le capitaine de l'équipe de France possède un contrat qui court jusqu'au terme de la saison 2017/18, mais afin de ne prendre aucun risque, les San Antonio Spurs avaient inclus la possibilité de se séparer de lui avant le 30 juin prochain en lui versant "seulement" 3 millions de dollars. En d'autres termes, si Diaw déçoit les Spurs pour x raisons cette saison, ils peuvent décider de lui rendre sa liberté. Ce qui le placerait instantanément au même rang que Nicolas Batum et les autres.
  • Rudy Gobert : Le pivot du Utah Jazz peut théoriquement être agent libre dès l'été prochain. Mais pour cela, il faudrait que sa franchise décline l'option qui lui assure une quatrième année de contrat rookie à un peu plus de 2 millions de dollars. Sauf catastrophe, cela n'arrivera pas et cette option doit être activée (ou non) avant le 31 octobre prochain. Utah tenant évidemment beaucoup à un des joueurs les plus prometteurs de sa génération, il y a peu de souci à se faire à son sujet.
  • Joffrey Lauvergne : Sous contrat avec les Denver Nuggets jusqu'à l'été 2017, son salaire pour la saison 2016/17 ne sera garanti qu'à partir du 15 août prochain. S'il se blesse avant cette date, les Nuggets pourront le couper sans lui payer le moindre centime. Ils pourraient également décider de le faire avant le début du marché des transferts et faire de lui un agent libre comme Nicolas Batum et les autres. De telles décisions dépendront probablement de son niveau de jeu sur la saison à venir, mais il se retrouve plus ou moins dans la même situation que Nicolas Batum et les autres.
  • Damien Inglis : Même situation que Lauvergne, mais la date de garantie de son contrat est inconnue.

On peut également citer un autre cas potentiellement dangereux. Si un joueur en fin de contrat en Europe souhaite rejoindre la NBA, il sera soumis aux mêmes règles que les Batum, Noah, etc. On pense évidemment à Nando De Colo qui pourrait être tenté par un retour au sein de la grande ligue. Il lui faudra alors se poser les mêmes questions que les joueurs NBA.

Pour conclure, on ajoutera que parmi les joueurs français de NBA, seuls deux sont tranquilles et pourront jouer le TQO sans perdre un seul centime de leur contrat actuel : Tony Parker et Alexis Ajinça dont les nouveaux baux commencent cette saison et sont pleinement garantis.

NB : Toutes les données contractuelles des joueurs NBA proviennent du site Basketball Insiders, réputé le plus fiable dans le domaine. Elles peuvent toutefois être sujettes à quelques erreurs.

25 septembre 2015 à 10:25
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
13ème journée
15 décembre
Hyères-Toulon
20h30
Dijon
Le Portel
75
-
80
Strasbourg
16 décembre
Monaco
84
-
76
Antibes
Cholet
77
-
74
Gravelines-Dunkerque
Limoges
74
-
70
Le Mans
Nanterre
93
-
82
Chalon-sur-Saône
Levallois Metropolitans
94
-
84
Châlons-Reims
17 décembre
Lyon-Villeurbanne
18h30
Bourg-en-Bresse
18 décembre
Boulazac
20h45
Pau-Lacq-Orthez
Autres journées
bebasket tv
Aucune vidéo trouvée
PROGRAMME TV
17 décembre - 02h30
Limoges
Le Mans
17 décembre - 05h30
Turin
Levallois Metropolitans
17 décembre - 09h30
Memphis Grizzlies
Boston Celtics
17 décembre - 11h15
Cleveland Cavaliers
Utah Jazz
17 décembre - 15h00
Lyon
Lattes Montpellier