ÉQUIPE DE FRANCE


U20 (M) : LE CAPITAINE SERBE, STEFAN PENO, EST PRÊT À FAIRE MAL AUX FRANÇAIS

Crédit photo : Fiba Europe

Capitaine de l'équipe de Serbie, Stefan Pino est prêt à se mesurer à l'équipe de France. Il espère que son équipe saura se mettre au niveau, d'un match qui s'annonce très disputé. 

Abordé dans l'ensemble avec sérieux et application, le huitième de finale contre la République tchèque a été géré sans problème. Mieux encore, le match aura permis à l'équipe de France U20 de peaufiner son jeu, notamment offensivement, à l'approche des grosses échéances qui arrivent. 

Dès ce jeudi 19h (18h heure française), les Bleuets vont faire face à une redoutable équipe de Serbie. Impressionnants face à l'Ukraine, les Serbes n'ont connu la défaite qu'une fois lors du troisième match de poule face à l'Espagne (88-87). Un match qui reste comme l’un des plus beaux de cette édition 2017.

Autour de son leader et capitane Stefan Pino, la Serbie est citée depuis le début de la compétition comme un candidat à la victoire finale dans ce tournoi. Mais comme l'explique de façon très lucide Pino, le match de ce jeudi sera extrêmement compliqué pour les deux équipes. 

"La France, ça n'a rien avoir avec l'Ukraine. On savait que si nous étions sérieux et appliqués, alors l'Ukraine ne pourrait pas nous résister. Ca va être la guerre (rires). Nous les connaissons, nous les avons vu jouer depuis le début, défensivement c'est ce qui se fait sans doute de mieux. Ils ont les armes pour nous faire déjouer surtout physiquement, mais nous aussi on peut les faire douter. Je pense que c'est 50-50. A nous de bien récupérer, et de soigner de petites blessures."

Empêcher que Vanja Marinkovic prenne feu

En parlant de blessures, la star de l'équipe Vanja Marinkovic a reçu un petit coup lors du match, Vladimir Djokik n'a pas voulu prendre de risque avec celui qui tourne depuis le début de la compétition à 20,3 points de moyenne. 

Joueur majeur du Partizan Belgrade depuis ses 17 ans, Vanja Marinkovic est venu ici en Crète avec l'ambition de dominer ce tournoi. Avec 20,3 points et 4,8 rebonds par match, le poste 2 serbe répond présent. Courtisé la saison passée par le Limoges CSP et Dule Vujosevic, Marinkovic est un pur scoreur. Depuis le début de la compétition, il tourne à 55,5% de réussite aux tirs. Son capitaine et ami, Stefan Pino, sait que si la Serbie veut battre les Français, "super Vanja" devra être au top. 

"Vanja c'est notre arme numéro 1 attaque. On sait qu'il va être ciblé par la défense adverse. Nous devons faire en sorte de le mettre dans les meilleures conditions. Après il ne peut pas tout faire tout seul. On la vu ce soir, après sa blessure chacun est capable d'apporter sa pierre à l'édifice. Borisa Simanic à l'intérieur nous apporte aussi beaucoup de stabilité. Nous sommes en confiance, sûrs de nos forces. Mais en face de nous aussi il y a des joueurs capables de faire de grandes choses. Elie Okobo, Amine Noua voire Darel Poirier sont en forme et tant mieux pour le suspense. "

Prêt à affronter Elie Okobo

Justement, Pino devra faire face à Elie Okobo. Opposé sur le poste de meneur. Il est conscient des forces de son adversaire mais il sait aussi qu'il a les capacités pour dominer ce duel. 

"Okobo est un très fort joueur. Rapide, athlétique, fort en 1c1. Mais je suis prêt à l'affronter. Ça sera à moi de l'empêcher de jouer. Je suis très heureux de pouvoir jouer face à un tel joueur. Mais, ce match ne se résume pas à un duel entre untel et untel. C'est 12 joueurs contre 12 joueurs. Amine Noua, on le connaît. Chaque année, on le regarde jouer, et chaque année il score, il prend des rebonds. C'est un joueur régulier. Darel Poirier a montré face à la Turquie qu'il est un très bon défenseur avec de grosses qualités physiques. Il y a d'autres bons joueurs dans cette équipe, à force de les voir jouer on connait leurs forces mais aussi leurs faiblesses par cœur."

Sur un plan de vue personnel, il espère être en mesure de faire mieux que son 3/13 aux tirs en huitième de finale. 

"Je n'ai pas été adroit. Mais si on gagne alors c'est le principal. Je suis prêt à mettre 0 point chaque match si on termine champion d'Europe à la fin. Ce (mercredi) soir, j'ai su me concentrer sur autre chose, j'ai pris des rebonds (8), essayé de faire jouer mes coéquipiers. Je sais que je dois faire mieux, on doit toujours faire mieux. Mais j'essaie de pas me prendre la tête sinon le doute peut s'installer. J'ai confiance en moi, confiance en mon équipe et ça c'est le principal."

Respectueux, les Serbes sont prêts à tout pour renverser la France. C'est une véritable montagne qui se dresse face aux hommes de Jean-Aimé Toupane. Seront-ils capables de gravir ce col ? Réponse ce soir aux alentours de 19h30 heure française.

En Crète,

20 juillet 2017 à 14:35
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées