ÉQUIPE DE FRANCE


UNE GUERRE CONTRE LES GRECQUES AU PROGRAMME DES FRANÇAISES

Equipe de France Feminine
Crédit photo : FIBA Europe

La France n'est qu'à 40 minutes d'une nouvelle finale européenne. Mais pour y arriver, elle doit battre une vaillante équipe de Grèce.

La description de la Grèce faite par Valérie Garnier en dit long sur l'état d'esprit de l'adversaire du soir.

« La Grèce, c'est deux généraux et des soldats prêts à mourir au combat. »

Une équipe qui joue avec son coeur, et qui renverse des montagnes. En une semaine, la Grèce est montée en puissance, battant des favoris au titre final. La Serbie (69-60) en poule, la Russie (62-58) mais surtout la Turquie (55-84). En quarts de finale, les coéquipières de l'énergique Artemis Spanou (1,86 m, 24 ans) ont offert un modèle de basket. En seconde période, elles ont réalisé un 48-25 face aux Turques. Ces dernières ne pouvaient résister aux assauts d'une nation qui va jouer sa première demi-finale sur la scène continentale. C'est donc une équipe euphorique qui va se dresser sur la route des Bleues. Kostas Keramidas, le sélectionneur grec, a envoyé un avertissement aux Françaises en conférence de presse, jeudi.

« La France est meilleure : plus forte, plus athlétique, plus expérimentée, mais nous sommes la Grèce. »

Si elles font figure de surprise, elles avaient déjà donné du fil à retordre aux coéquipières de Céline Dumerc en phase de poule. Les deux équipes se sont affrontées, il y a moins d'une semaine, les Bleues l'avaient emporté, mais uniquement grâce à leur fin de match (70-63). Aujourd'hui, c'est une nouvelle rencontre, avec une place en finale en jeu. Pour Marielle Amant, il ne faut pas penser à ce qui est arrivé il y a quelques jours.

« Ce n'est pas le même match, il va falloir décupler tous les efforts, se jeter sur chaque ballon. Monter encore d'un ou deux crans en agressivité. Il ne faut pas penser au match de poule. On doit rentrer dedans sans réfléchir. »

Et selon plusieurs joueuses françaises, c'est l'envie qui fera la différence. La Grèce n'en manquera pas. C'est une occasion unique pour Evanthia Maltsi (1,79 m, 38 ans) et Stella Kaltsidou (1,88 m, 34 ans) de gagner une médaille internationale. Cette dernière, risque également d'avoir un regain de motivation après son expulsion pour deux fautes techniques en phase de poule contre les Bleues. Il va falloir s'attendre à un combat. Céline Dumerc en est consciente.

« On a 3 chances sur 4 de finir avec une médaille, on doit se donner à 300% pour ne pas avoir de regrets. On doit se lâcher, vivre le bordel. Il va falloir mettre du coeur et de l'intensité, et encore plus que les Grecques. On doit s'attendre à partir à la guerre. »

Si les filles de Valérie Garnier sont montées en puissance au niveau de l'intensité défensive contre la Slovaquie (67-40), les Grecques savent également verrouiller la raquette, laissant uniquement des shoots extérieurs. Une tactique payante jusque-là. Mais si la France a eu quelques difficultés au niveau de l'adresse à 3-points depuis le début de la compétition, la marge de progression est réelle selon Valérie Garnier. 

« On est une des meilleures attaques sans être forcément adroite à l'extérieur. Contre la Slovaquie, certaines joueuses se sont retrouvées en situation d'échec, alors qu'elles ne le sont pas habituellement. On doit continuer à travailler, notamment dans l'identification des shoots. Il doit y avoir une meilleure sélection des tirs à prendre.  »

Et plus globalement, c'est cette équipe de Grèce, qui malgré son jeu atypique, doit être contenue.

« C'est une équipe à démystifier. On doit identifier les forces et les faiblesses et donner les solutions. »

Si cette épopée grecque est déjà rentrée dans l'histoire, en cas de victoire, elle pourrait devenir mythologique...  

24 juin 2017 à 13:07
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
18 aout - 14h30
France
Croatie
18 aout - 18h30
Lituanie
France