ÉQUIPE DE FRANCE


VINCENT COLLET : "LA PRO A PEUT ÊTRE FIÈRE DE CE QU’ELLE A VU CETTE SEMAINE"

Vincent Collet SIG conf 2017
Crédit photo : Sébastien Grasset

Avec dix joueurs de Pro A sur treize, l'équipe de France masculine a parfaitement entamé les qualifications pour la Coupe du Monde 2019.

Oui, la Pro A est un championnat qui a des manquements importants. En matière d'image, économique, de stabilité sportive, dans ses effectifs, de fond de jeu aussi, peut-être. Mais globalement, elle est sous-estimée... Et premièrement par les amateurs de basket en France ! Car elle a progressé ces dernières années. Ses joueurs français sont de plus en plus impactant et les départs des "stars", chaque été, n'entraînent que l'émergence de nouvelles "stars".

Privée des joueurs NBA et EuroLeague, l'équipe de France masculine a du faire avec dix joueurs de Pro A pour les deux premiers matchs de qualification à la Coupe du Monde 2010. Lacombe, Julien, Okobo, Bouteille, Konaté, Diaw, Koffi, Labeyrie, Noua et Jaiteh ont montré qu'ils avaient le talent nécessaire pour dominer des équipes nationales - moins perturbée par le changement de calendrier, sur le papier - comme la Belgique (+11) et la Bosnie-Herzégovine (+19). C'est ce qu'a rappelé le sélectionneur Vincent Collet après la rencontre de lundi soir à Rouen*.

"J’ai vu des gars à 100 %, très réceptifs. Je l’ai dit aux joueurs avant le premier entraînement, cette campagne comptera pour la suite. Si on a le bonheur de se qualifier, il y a des joueurs qui reviendront. On ne se contente pas de jouer pour gagner des matches, on veut aussi continuer à faire vivre cette équipe de France. Ceux qui étaient là ont fait un boulot magnifique.

Dans cette situation difficile, il faut reconnaître que la Pro A peut être fière de ce qu’elle a vu cette semaine. Même si on a profité du fort apport d’Edwin (Jackson), de Mous (Fall) et d’Andrew (Albicy). Je trouve que c’est un bon signal pour notre championnat. On avait tendance à penser qu’on n’avait pas cette réserve. On a au moins montré que le basket français avait de vraies réserves. Derrière les très forts joueurs de NBA ou d’EuroLeague, on a pu découvrir d’autres talents. Avec de la solidarité, on a pu pratiquer un vrai basket. Il faut qu’on continue, l’objectif est de gagner les deux matchs en février à la maison (contre la Russie et la Belgique) pour assurer notre qualification."

*propos retranscris sur Ouest-France

28 novembre 2017 à 11:28
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
12ème journée
08 décembre
Châlons-Reims
70
-
64
Hyères-Toulon
Gravelines-Dunkerque
73
-
67
Lyon-Villeurbanne
09 décembre
Bourg-en-Bresse
89
-
91
Boulazac
Chalon-sur-Saône
95
-
81
Antibes
Dijon
71
-
99
Monaco
Limoges
88
-
79
Le Portel
Strasbourg
88
-
54
Cholet
10 décembre
Pau-Lacq-Orthez
93
-
79
Levallois Metropolitans
11 décembre
Le Mans
83
-
87
Nanterre
Autres journées
PROGRAMME TV
13 décembre - 02h45
NBA Extra
13 décembre - 03h30
Berlin
Limoges
13 décembre - 05h30
Pau-Lacq-Orthez
Levallois Metropolitans
13 décembre - 08h15
Saint-Pétersbourg
Lyon-Villeurbanne
13 décembre - 08h30
Chalon-sur-Saône
Klaipėdos Neptūnas