ESPOIRS


ADRIEN LABANERE, LE DERNIER MENEUR LANDAIS DE L'ELAN BÉARNAIS

Adrien Labanere Elan Béarnais
Crédit photo : Sébastien Grasset

MVP de la treizième journée du championnat Espoirs, Adrien Labanere est revenu pour BeBasket sur son début de saison de lui et de son équipe. 

Dans une carrière, qu'importe le niveau dans lequel vous évoluez, il y a des matchs qui resteront toujours gravés en vous. Des matchs où vous vous sentez injouable, des matchs où tout vous réussi. C'est ce genre de moment que le jeune Adrien Labanere a eu la chance de connaitre lors de la victoire de Pau-Lacq-Orthez samedi dernier face à la JDA Dijon. 

Avec 27 points, 11 passes décisives, 9 rebonds et 5 interceptions pour 41 d'évaluation, le meneur palois a réalisé le match parfait. Il a porté les siens vers une troisième victoire de suite et une quatrième place du championnat Espoirs.

"J'ai réalisé un très gros match, mon meilleur match de ma jeune carrière, analyse le natif de Dax. Mais le plus important était de remporter cette rencontre. On s'est fait la promesse de tout gagner au mois de décembre, pour se rattraper de notre faible début de saison, pour l'instant on s'y tient."

A l'image de son jeune meneur landais, l'Elan Béarnais a en effet du mal à être régulier cette saison en Espoirs.

"Je ne suis pas satisfait de mon début de saison. Je peux et je dois mieux faire. J'ai un jeu à risque donc je perds parfois beaucoup de ballons. J'ai plus de responsabilités que l'an dernier, donc je dois aider mon équipe à gagner. C'est ce que j'ai réussi à faire samedi. En début de match nous avons perdu Corentin (Carne), donc Franck (Segeula) et moi devions porter l'équipe vers la victoire. On a été agressifs en attaque, et je suis content d'avoir été adroit. Durant le match, je savais que j'étais bon dans le scoring, mais j'étais loin d'imaginer les statistiques que j'étais en train de réaliser. Je suis content et fier et je souhaite remercier toute mon équipe. 

Reconnu pour être un très bon passeur, samedi il a fait briller ses coéquipiers, chose qu'il aime avant tout.

"Je prends des risques dans mon jeu, j'aime me faire plaisir sur un parquet, tenter des choses compliquées. Mais c'est mon jeu qui est comme ça, j'essaie de le changer, mais je ne serais plus-moi si je ne continue pas à jouer comme maintenant. Pour moi un meneur doit être capable de faire jouer son équipe, faire de belles passes. Si j'arrive à faire bien jouer mes coéquipiers, alors le jeu me reviendra et c'est à ce moment-là que je pourrais jouer pour moi."

Champion de France Espoirs avec l'EBPLO la saison dernière, Adrien Labanere a la particularité d'avoir joué l'an dernier avec l'Union Pau Nord Est en Nationale 2.

"En Espoirs, Je partageais le poste avec Alex Moisy donc j'avais moins de temps de jeu que cette année. J'avais besoin de m'endurcir physiquement, le fait de jouer face à des joueurs plus âgés que moi fait que je suis obligé d'élever mon niveau de jeu et de concentration. Cette saison en NM2 m'a fait beaucoup de bien, je le sens aujourd'hui en Espoirs. J'ai joué avec de très grands joueurs, avec certains de mes coéquipiers aujourd'hui. J'encourage les jeunes à faire la même chose s'ils en ont la possibilité. Ce n'est pas reculer que de faire une saison en Nationale 2, au contraire, ca peut aider à devenir un très bon joueur Espoirs." 

L'Elan Béarnais moins fort que l'an dernier

Véritable rouleau compresseur l'an dernier, l'Elan Béarnais a déjà perdu cette fois cette saison.

"Au complet nous sommes moins forts que l'an dernier c'est vrai, mais nous restons quand même une belle équipe. Nous pouvons réaliser une très grande saison, surtout si Elie (Okobo) vient par moment nous aider."

Conserver le titre de Champion de France sera néanmoins très compliqué pour les Béarnais, Nancy étant encore invaincu après treize journées (quatre victoires d'avance).

"Nancy fait une grosse saison, comme nous l'an dernier, mais je crois encore au titre. Nous devons les jouer encore deux fois. Ils devront nous battre car on ne va pas se laisser faire. Nous voulons montrer que nous sommes capables encore de finir champion et cela passe par une seconde phase parfaite. Il y aura aussi le Trophée du Futur. J'ai encore la défaite de l'an dernier en travers de la gorge, je veux absolument remporter cette coupe, avant de passer professionnel. 

Justement, cette saison, Adrien Labanere découvre aussi la vie de professionnel en s'entraînant avec le groupe d'Eric Bartecheky.

"C'est la première année, où je m'entraine souvent avec les pros. J'ai la chance de côtoyer tous les jours un monstre : D.J. Cooper. Il a tout ce que j'aime chez un meneur, j'apprends tellement de choses au quotidien avec lui. Il anticipe tout, c'est le seul joueur que je connais qui anticipe en attaque. Il lit tout plus vite que tout le monde c'est incroyable."

Originaire des Landes, comme Fred Fauthoux ou Remi Lesca, les deux derniers meneurs landais ayant porté le maillot vert et blanc, Labarene a un rêve : faire aussi bien que ses ainés.

"C'est sur ça me fait rêver de pouvoir faire un parcours semblable. Mais c'est difficile de réussir à Pau. Malgré des résultats en baisses, Pau-Lacq-Orthez reste une référence en Pro A. Il est donc compliqué pour un jeune ou moins jeune de s'imposer içi. Mais je suis confiant, je ferais tout mon possible pour devenir un bon meneur à Pau ou ailleurs. 

Cette saison à l'EBPLO, deux jeunes montrent la voie à suivre en jouant régulièrement avec les professionnels. Elie Okobo et Léopold Cavaliere font partie de la rotation d'Eric Barthecheky. 

"Elie et Léo sont mes amis. J'ai commencé avec Elie à participer aux entrainements avec les pro il y a deux ans. C'est motivant de voir ce qu'il est en train de réaliser, car c'est un bosseur. Il n'est qu'au début de sa carrière et il réalise de très bonne choses. C'est un sacré talent. Cela prouve une chose : si tu es bon, tu joues. C'est à moi de faire tout mon possible pour convaincre le club de me faire confiance. Je dois être plus efficace, gommer toutes mes imperfections. Cette saison est très importante pour moi, je dois continuer sur ma lancée du moment. Je vais tout faire pour n'avoir aucun regret à la fin de mes années paloises."

En déplacement à Monaco ce vendredi après-midi, les Espoirs béarnais ont l'opportunité de remporter un quatrième succès de rang. 

Les MVP des différentes journées du championnat Espoirs 2016/17 :

  • J1 : Mevyn Govindy (Nancy) : 20 points à 10/11 aux tirs, 9 rebonds et 2 contres pour 28 d’évaluation en 24 minutes (victoire 72-53 chez le Paris-Levallois).
  • J2 : Jonathan Jeanne (Le Mans) : 19 points à 8/17 aux tirs, 17 rebonds et 7 contres pour 28 d'évaluation en 35 minutes (victoire 63-59 contre Pau-Lacq-Orthez).
  • J3 : Etienne Ca (Elan Chalon) : 30 points à 10/15 aux tirs et 6 rebonds pour 34 d'évaluation en 25 minutes (victoire 93-73 contre Antibes).
  • J4 : Franck Seguela (Pau-Lacq-Orthez) : 38 points à 13/18 aux tirs et 3 rebonds pour 37 d'évaluation en 35 minutes (victoire 91-89 contre le BCM Gravelines-Dunkerque).
  • J5 : Elie Okobo (Pau-Lacq-Orthez) : 16 points à 4/9 aux tirs, 4 passes décisives et 5 rebonds pour 22 d'évaluation en 21 minutes (victoire 82-69 de Pau-Lacq-Orthez contre Strasbourg).
  • J6 : /
  • J7 : /
  • J8 : Timothé Vergiat (Hyères-Toulon) : 24 points à 8/18 aux tirs, 5 passes décisives et 7 rebonds pour 22 d'évaluation en 40 minutes (victoire 71-69 contre Pau-Lacq-Orthez).
  • J9 : Victor Mopsus (Chalon-sur-Saône) : 21 points à 8/9 aux tirs, 4 passes décisives, 8 rebonds et 5 interceptions pour 37 d'évaluation en 38 minutes (victoire 66-63 contre Hyères-Toulon).
  • J10 : Vincent Fauche (Limoges) : 17 points à 7/14 aux tirs, 12 passes décisives et 11 rebonds pour 29 d'évaluation en 28 minutes (victoire 88-52 contre Hyères-Toulon).
  • J11 : Corentin Carne (Pau-Lacq-Orthez) : 27 points à 10/19 aux tirs, 6 passes décisives et 8 rebonds pour 34 d'évaluation en 36 minutes (victoire 75-67 contre Châlons-Reims).
  • J12 : Darel Poirier (Cholet) : 25 points à 11/15 aux tirs et 7 rebonds pour 27 d'évaluation en 26 minutes (victoire 74-56 contre Orléans).
  • J13 : Adrien Labanere (Elan Béarnais) : 27 points à 8/12 aux tirs, 11 passes décisives, 9 rebonds et 5 interceptions pour 41 d'évaluation en 33 minutes (victoire 72-48 contre Dijon).
23 décembre 2016 à 15:43
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
18 aout - 14h30
France
Croatie
18 aout - 18h30
Lituanie
France