ESPOIRS


GRAVELINES BATTU À STRASBOURG, CHOLET EST DÉSORMAIS SEUL LEADER

Killian Hayes Cholet
Crédit photo : Cholet Basket Alex Crd

Battu sur le parquet de la SIG, le BCM s'incline pour la première fois cette saison. Cholet, vainqueur du Limoges CSP, est seul leader. 

Neuf victoires, zéro défaite. Le Cholet Basket a encore vécu une semaine parfait avec la victoire en match avancé de la quinzième journée contre Antibes (117 à 80) puis celle face au Limoges CSP, qui avec sa grosse et belle équipe restait sur quatre succès consécutifs. Le CB est donc seul en tête puisque le BCM Gravelines-Dunkerque a lâché son premier match, sur le parquet de Strasbourg, l'un des autres favoris du championnat. Derrière ce trio de tête (Cholet - SIG - BCM), l'ASVEL est également là avec une nouvelle victoire, à Antibes. Retour sur la huitième journée, match par match.

 

  • Châlons-Reims vs Monaco : 73-68

Châlons-Reims continue de surfer sur son très bon début de saison. Face à Monaco, les coéquipiers d'Arthur Leboeuf ont fait la différence dans le deuxième quart-temps (19-6). Les hommes d'Ali Bouziane n'ont jamais pu revenir dans la partie. Très en forme cette saison, Shekinah Muninga a été moins en vue ce vendredi. L'intérieur monégasque a terminé le match avec 14 points et seulement 4 rebonds.

Patrice Koenig (Châlons Reims) : "Pour cette huitième journée, nous recevons Monaco qui se déplaçait à Reims avec une certaine confiance (deux victoires d’affilé). De notre côté, après deux défaites consécutives, Jules Rambaut et ses coéquipiers avaient à cœur de se reprendre. La première mi-temps est sérieuse. Les joueurs du CCRB profitent du manque de rythme de leurs invités. Ils sont appliqués et rigoureux des deux côtés du terrain et mènent 35-22 au moment de regagner les vestiaires. La deuxième période sera beaucoup plus disputée. Après avoir pris 16 points de retard (49-33 à la 27e), les joueurs d’Ali Bouziane refont progressivement leur retard pour même passer devant (63-65) à 3 minutes de la fin de la rencontre. Les dernières minutes vont être tendues et Arthur Leboeuf libère ses coéquipiers en marquant ses 4 derniers lancers francs. Bravo à Monaco qui n’a jamais abandonné et mention spéciale à Anton Boisson avec ses 19 points. De notre côté, cinq joueurs terminent la rencontre avec 11 points et plus. Prochain match au Portel."

Ali Bouziane (Monaco) : "Je craignais l'entame de match dû aux conditions de voyage loin d'être optimales. Nous ne démarrons finalement pas si mal en essayant de contrôler le tempo. Nous défendons le fer sur demi terrain mais nos balles perdues donnent des paniers faciles en contre-attaque aux locaux (16-16 a la fin du premier quart). Le match se joue sur le deuxième quart où Châlons-Reims fait le break sur un imposant 19-6. Ils sont agressifs en défense. Nous ne prenons pas assez soin du ballon (14 balles perdues à la mi-temps) et nous nous replions mal (35-22 a la mi-temps). Nous revenons du vestiaire avec de meilleures intentions. Nous protégeons mieux nos possessions (8 en deuxième mi-temps). Nous sommes moins soumis au jeu rapide des protégés de Patrice Koenig et nous revenons doucement mais surement dans le match. Apres avoir compté 16 points de retard en fin de troisième quart, nous repassons devant (+1) à 4 minutes de la fin du match pour finalement venir échouer à 5 points au buzzer final. Je reste néanmoins satisfait de notre prestation face une équipe champenoise plus mure et plus réaliste que nous."

 

  • Elan Béarnais vs Dijon : 60-67

Comme depuis le début de saison, l'Elan Béarnais a souffert dans son Palais des Sports. Sans âme, les jeunes Béarnais n'ont rien pu faire face à une équipe de Dijon plus complète. Malgré un réveil en fin de match, l'Elan Béarnais n'a jamais été en mesure de s'imposer. Seul Damien Larribau a su tirer son épingle du jeu dans ce match. Privé d'Hugo Blanc, Pau-Lacq-Orthez manque de caractère. Aucun joueur ne tire l'équipe vers le haut et cela devient problématique. Une réaction est attendue face à Antibes lundi prochain. De son côté, la JDA enregistre sa troisième victoire (la deuxième de suite).

Arnold Bouazza (EBPLO) : "Match pourtant commencé de bonne manière comparé à ce que nous avons réalisé jusque-là. Pour le reste, le constat est toujours le même, notre marge de manœuvre est si réduite que si toutes de nos "forces" en présence ne sont pas à 100% de leur niveau, et de leur investissement pour le collectif, le chemin de la victoire ne se dessine pas. La micro réaction en fin de match n'aura pas suffi à inquiéter cette équipe Dijonaise. Ce week-end, c'est Damien qui a porté l'équipe (25 points et 10 rebonds), mais il était trop isolé. Le prochain match sera révélateur du caractère de ce groupe, et de sa capacité à mener un combat collectif."

Vincent Dumestre (Dijon) : "Ce déplacement à Pau avait pour objectif de débloquer notre compteur à l'extérieur. Nous savons que cette équipe de Pau est beaucoup plus agressive chez elle, d'où la difficulté de la tâche. Nous avions ciblé de ralentir le jeu autour de leur axe 1-5 ce que nous avons globalement réussi sur l'ensemble du match (le meneur de jeu a été très adroit dans le dernier quart). Nous avons pu nous appuyer sur une très bonne défense sur l'ensemble du match et avons pu en profiter à plusieurs reprises pour faire l'écart. Le seul regret que nous pouvons avoir est notre manque de lucidité dans la gestion des 5 dernières minutes. Maintenant, nous nous tournons vers le déplacement chez l'ASVEL."

 

  •  Hyères-Toulon vs Nanterre : 66-76

Troisième défaite consécutive pour le HTV qui marque le pas depuis plusieurs semaines. Une nouvelle fois, c'est collectivement que Nanterre a fait la différence dans cette rencontre. Jean- Marc Pansa a dominé dans la raquette avec 8 points et 10 rebonds. Armand Mansah a terminé meilleur marqueur de la rencontre avec 23 points. 

Mickael Pivaud (HTV) : "Comme beaucoup trop souvent en ce début de saison, ce fut un match très décevant côté Hyérois. Une première mi-temps sans rythme et sans agressivité nous fera rentrer aux vestiaires avec un retard avec un retard de 9 unités. Nous sommes de gentils garçons, sages, sympathiques, travailleurs mais ils nous manquent un élément essentiel pour des jeunes joueurs en formation... la détermination. La détermination de devenir joueur professionnel, de vouloir faire mieux que l'adversaire (surtout à la maison), de vouloir gagner les matchs, le tout est étroitement lié. Ceci n'est pas une question d'âge ou d'effectif diminué par les blessures ! Le  troisième quart-temps sera la cerise sur le gâteau avec un paramètre supplémentaire : l'arbitrage ! Malgré tous ces éléments, nous ferons un retour à 5 points à 5 minutes de la fin, mais ce ne sera pas suffisant, une grosse erreur défensive ainsi qu'une possession mal gérée anéantira nos "espoirs". Nous perdons logiquement ce match contre Nanterre - une équipe bien plus mâture que nous -, félicitations au meneur de jeu Armand Mensah qui nous a posé pas mal de soucis sur picksand roll. Mention spéciale également à Lenny Cerclier, c'est la première fois de la saison que l'un de nos meneurs de jeu passe la barre des 10 d' évaluation, le travail paye."

Maxence Broyer (Nanterre) : "Match sérieux et victoire de mes joueurs après deux défaites consécutives contre Cholet et Strasbourg. Hyères-Toulon est bien entré dans le match en prenant 5 points d'avance puis nous avons petit à petit pris le pas en défense face aux Varois. Au fur et à mesure du match, l'écart a grandi progressivement pour monter jusqu'à 20 points d'avance. Nous avons bien limité Digue Diawara (16 points mais à 6/20 aux tirs) et ses coéquipiers en les laissant à 38% aux tirs. Hyères-Toulon nous a ensuite proposé une défense en carré avec une boite et se sont rapproché à 5 points de nous. Nous n'avons pas paniqué et fait preuve de patience et de contrôle dans notre jeu, choses positives que nous ne faisions pas sur nos précédents matchs. Prochain match contre le BCM Gravelines-Dunkerque."

 

  •  Cholet vs Limoges : 66-59

Cholet reste invaincu dans ce championnat. Killian Hayes et ses coéquipiers ont dominé la première mi-temps. Néanmoins, le CSP n'a pas baissé les bras dans la seconde période. Insuffisant toutefois pour faire tomber le leader qui malgré une victoire dans la difficulté semble quand même au-dessus de la concurrence.

Après ce gros match, les Espoirs du CSP ont joué en Coupe de France mardi soir contre les pros du HTV. Pour une défaite 80 à 50 au final à Poitiers.

Sylvain Delorme (Cholet) : "Dans le cadre de la huitième journée, l'Académie Gautier affronte le  Limoges CSP. Pour les locaux, il s'agit de la troisième rencontre en une semaine (déplacement à Bourg le samedi 29/10, puis réception d'Antibes le mardi 31/10). Les visiteurs restent sur quatre succès consécutifs. Durant les premières 20 minutes, les Choletais semblent contrôler la rencontre. Après la pause, le CSP impose son rythme. L'opposition est très intense avec une défense qui prend le dessus (pourcentage aux tirs pour CB : 44% et pour le CSP : 36%). La fin de match est à l'avantage des visiteurs qui infligent un 5 à 14 dans les 5 dernières minutes. On a pu apprécier les stats intéressantes de Louis-Marin Alix (10 points à 4/4 aux lancers francs, 8 rebonds, 2 passes décisives pour 16 d'évaluation)."

Mehdy Mary (Limoges CSP) : "59-63 à moins de 2 minutes de la fin du match… Cela montre que l’on n'a été capable d’avoir les ressources pour revenir dans un match où nous étions menés de 17 points à la mi-temps à cause de nombreuses balles perdues sous la pression de Cholet. Nous avons eu le mérite d’être plus précis en deuxième mi-temps et donc donner moins de paniers en contre-attaques à notre adversaire. Match instructif pour nos jeunes qui, en gardant leurs nerfs, auraient peut-être plus prétendre à une fin de match plus indécise. A nous de retenir des enseignements pour la suite."

 

  •  Boulazac vs Le Portel : 73-74

A la fin du troisième quart-temps, Boulazac menait de 12 points et se dirigeait vers la deuxième victoire de la saison. Mais les hommes de Bertrand Parvaud n'ont rien pu faire face au retour des Nordistes. Mounir Bernaoui (24 points) s'est montré à son avantage. Le Portel remporte son troisième match de suite et s'installe dans le top 8 du championnat. 

Bertrand Parvaud (Boulazac) : "C'est Le Portel qui débutait le mieux la rencontre, notamment avec des tirs à 3-points. Nous nous sommes accrochés, en étant bien posés dans notre basket. Le jeu était plaisant des deux côtés du terrain et les deux équipes se rendaient coups pour coups. Egalité parfaite à la mi-temps, 37-37. La deuxième mi-temps commença sous un bon rythme pour nous. Une défense bien plus agressive nous a permis de faire un très bon quart-temps. Dans l'ultime période, nous avons continué sur notre lancée pour compter jusqu'à 16 points d'avance... Et là, plus rien, ou plutôt, une équipe du Portel partout en défense et avec un regain d'agressivité offensive, qui vont leur permettre de renversé le match ! Malgré deux possessions consécutives dans les dernières secondes, nous n'arrivons plus, à mettre un pied devant l'autre. Encore une fois, beaucoup de frustration. On ne peut que s'en prendre qu'à nous même."

Mathieu Pouillot (Le Portel)  : "La première mi-temps a été équilibrée : premier quart 18-22 pour le Portel, deuxième quart 19-15 pour Boulazac. La seconde mi-temps a livré son lot d’émotions. D’abord pour Boulazac qui s’impose avec autorité chez eux au troisième quart (20-8). Ensuite pour Le Portel, relégué à 16 points, qui prouve son caractère et sa capacité à bien gérer ses fins de match et gagne le quatrième quart 16-29 Avec notamment un 11-20 dans les 5 dernières minutes. Les espoirs de Boulazac vont jouer plus que les trouble-fêtes cette saison, avec un peu de confiance... Du côte du Portel, les espoirs continuent leur petit bonhomme de chemin mais il y a encore beaucoup de travail pour se projeter vers le haut."

 

  • Elan Chalon vs JL Bourg : 83-71

Le duo Etienne Ca - Victor Mopsus a porté l'Elan Chalon vers la victoire. Après un deuxième quart-temps compliqué, les Chalonnais se sont ressaisis en seconde période. Peu adroit (6/16 aux tirs), Thibaut Desseignet a terminé la rencontre avec 22 points. Une victoire qui permet à Chalon-sur-Saône de doubler son adversaire du jour au classement. 

Romain Chenaud (Elan Chalon) : "Cette victoire contre Bourg s'est dessinée lors du dernier quart-temps grâce à des stops défensifs. En effet, nous avions réalisé un premier écart en début de match (29-20 à la fin du premier quart-temps) mais qui ne reposait que sur notre bon rythme offensif. Ce à quoi Bourg a parfaitement répondu en reprenant le contrôle du match par de nombreux paniers faciles ou sur la ligne des lancers francs. Notre agressivité défensive enfin retrouvée (11 interceptions en deuxième mi-temps) permit alors de nous remettre en confiance et de finir la rencontre en jouant dans notre registre."

Jean-Luc Tissot (Bourg-en Bresse) : "Ce match revêtait un intérêt particulier en terme comptable pour les deux équipes. Chalon nous impacte dans un premier quart-temps durant lequel nous sommes loin de nos souhaits défensifs sur un match à l'extérieur (29 points encaissés) Sous l'impulsion d'un Thibault Desseignet inspiré et d'une défense retrouvée en deuxième quart-temps, on tourne à la mi-temps avec un avantage quasi inespéré de 2 points, ce qui n'est pas vraiment représentatif de la domination de Chalon sur cette première mi-temps. S'en suit un beau duel entre les deux formations, représenté sur le terrain par le duel de meneurs Mopsus / Desseignet qui se neutralisent. Dans le quatrième quart, l'Elan trouve des relais que je n'ai pas au scoring, Missonier et Niasse font mouche sur la zone et créent un écart rédhibitoire, d'autant que nous sommes sanctionnés plus durement par le corps arbitral (6 fautes à 0 après 3 minutes à jouer). Le match a duré 10 minutes de trop pour mes joueurs, mais on a au moins la satisfaction d'avoir livré une vraie bataille et d'avoir poussé Chalon dans ses retranchements."

 

  •   Strasbourg vs Gravelines-Dunkerque : 71-69

C'était l'autre choc de cette huitième journée du championnat, avec le Cholet - Limoges. Invaincus avant la rencontre, les Gravelinois se déplaçaient au Rhénus pour y affronter la SIG, l'une des équipes les plus séduisantes de ce début de saison. Même sans Ludovic Beyhurst, qui n'a pas joué afin de rester frais pour le match des pros (Dixon étant blessé), cette rencontre a tenu toutes ses promesses. Quentin Goulmy a livré un match XXL pour permettre à son équipe de renverser le co-leader. Le poste 4 alsacien a remporté son duel face à Matthias Flosse, en terminant avec 25 points à 11/16, 12 rebonds et 7 passes décisives pour 36 d'évaluation. Il a d'ailleurs offert sa dernière passe décisive à Kwedi, auteur du panier de la victoire.

Julien Lenne (assistant SIG) : "C’est avant tout une grosse victoire d’équipe ! Même si certains ont joué quelques minutes, tout le monde a apporté son énergie pour aider l’équipe à gagner sans Ludo (Beyhurst). Nous savons que Gravelines est une équipe très complète avec un collectif bien huilé. Notre zone les a perturbé dans le premier quart-temps, ils ont été dépendant de leur adresse extérieure et heureusement pour nous ils n’ont pas scoré de loin. Mais comme toutes les grosses équipes, le BCM s’est adapté et nous a posé de gros soucis dans le deuxième quart. En plus de cela, nous avons perdu beaucoup trop de balles facilement évitables. Nous sommes revenus des vestiaires avec une intensité supérieure, à l’image de Quentin (Goulmy) et Vincent (Pota), mais aussi de Joris (Wagner) qui a fait un excellent passage. Nous avons réussi un imposer notre rythme en attaque et en défense mais Gravelines a mis des gros tirs pour rester au contact. A +6 à 3 minutes de la fin, nous avons manqué de rigueur en défense ce qui a permis à Gravelines de revenir à 1 point dans le money time. Les dernières possessions ont été très bien gérées. Après une dernière défense remarquable, Quentin joue très intelligemment la dernière balle et livre sa septième passe décisive à Marc (Kwedi) qui se retrouve seul à mi-distance et met un buzzer beater qui nous fait gagner le match. C’est une très grosse victoire que les joueurs sont allée chercher avec le cœur et je suis très content pour eux, c’est mérité."

Quentin Wadoux (BCM) : "Gros match entre deux équipes de haut tableau. Match très intense dans l’engagement. Les deux équipes sont au coude à coude durant la première mi-temps mais nous allons réussir à nous détacher en fin de deuxième quart-temps grâce à notre défense et notre bonne attaque de zone que nous avons durant toute la première mi-temps (30-35). Strasbourg entamera mieux le troisième quart et reprendra les devants grâce à des ballons donnés trop facilement à l’adversaire. Notre défense va être absente durant ce quart temps avec 28 points encaissés. Nous allons avoir le mérite de ne pas lâcher durant le quatrième quart-temps même à -6. Nous allons revenir à égalité et même avoir la possibilité de passer sur l’avant-dernière possession mais une mauvaise gestion de la possession alliée à une bonne défense de la SIG va donner la dernière possession à la SIG pour gagner le match. Chose qu’elle fera très bien en trouvant un tir que nous avons « laissé » prendre sans aucune opposition. C’est sur cette grossière erreur que nous perdons le match. Les deux équipes étaient en capacité de gagner le match. Nous avons eu notre part de chance depuis le début de saison, il faut savoir accepter que ça tombe de l’autre côté. Je tiens à noter la grosse performance de Quentin Goulmy qui nous a dominé durant tout le match. A nous de nous montrer plus consistant défensivement sur les prochains matchs. Un autre gros déplacement nous attend samedi soir à Nanterre, où il faudra être au combat physique."

 

Les Villeurbannais n'ont jamais laissé leurs adversaires espérer dans cette rencontre. Malgré les performances assez moyennes de Sofiane Briki et Théo Malédon, les Rhodaniens ont dominé la lanterne rouge antiboises.

Christian Corderas (Antibes) : "Dépassés en intensité dès le début de rencontre, les Antibois subissent une nouvelle défaite contre l’ASVEL. En concédant trop de pertes de balles et de rebonds offensifs en première mi-temps, ils auront trainé ce retard de 10 points tout le match…  Même si toutefois le contenu global est en progrès, les Sharks n’ont pas su trouver les ressources physiques pour relever le défi des visiteurs qui l’emportent 66-80. Ces quatre matchs en 13 jours auront vu les Espoirs progresser collectivement malgré la perte de Rostomoff (cheville) et Maukner qui jouait sur une jambe depuis deux matchs. A noter les premières apparitions encourageantes de Zachary Zine (U18) et Shawn Tanner (U17) dans l’effectif, toujours plus jeune, des Sharks."

Anthony Brossard (ASVEL) : "Sur le plan comptable, c’est bien d’enchaîner les victoires, mais sur le contenu on peut faire mieux. Il y a des choses à corriger et améliorer mais le groupe en a conscience. Aujourd’hui nos joueurs intérieurs (Eddy NGoy et Khadim Sow) ont été performants, c’est de bon augure pour la suite. Au-delà de notre rencontre, la présence sur le terrain de Sofiane Briki (qui a inscrit son premier panier) et Théo Maledon (qui a inscrit son premier point) pendant le match pro est une réelle satisfaction pour notre centre de formation."

 

Dans un duel de bas de tableau, il y a du monde ce dimanche pour assister à la rencontre entre Levallois et Le Mans. Le public a eu raison de se déplacer pour ce match conclu dans une grosse ambiance après prolongation. La première mi-temps (37-33) a été en faveur des U21 Metropolitans. C'est au troisième quart temps que les visiteurs ont pris le dessus, prenant grâce à leur zone press' 10 points d'avance (46-56 à la 29e). Grâce à de gros efforts, la troupe de Manu Pinda a recollé à l'entame du dernier quart temps, avec notamment l'abattage du prospect Neal Sacko (2,10 m) qui montre toujours plus de progrès (22 points à 10/13 aux tirs, 11 rebonds et 5 fautes provoquées pour 26 d'évaluation en 20 minutes). La fin de match fut un chassé-croisé et finalement Ruben Albicy a égalisé à 15,3 secondes de la fin sur un panier plus la faute (77 partout). En prolongation, Mathieu N'Zita a donné l'avantage au MSB avec deux tirs primés mais Levallois a réussi à égaliser à 85 partout sur un tir à mi-distance de Kanny Rey. Finalement, N'Zita a marqué le lancer franc de la gagne alors que Frédéric Loubaki a mal joué le coup sur la dernière possession (un tir à mi-distance raté alors qu'il y avait un match-up favorable et l'équipe d'en face dans la pénalité). Le Mans revient au niveau de Levallois au classement (deux victoires et six défaites).

Emmanuel Pinda (Levallois) : "Défaite frustrante au terme d’un match très intense. La pièce aurait pu tomber des 2 côtés, elle a choisi le camp du Mans. Il y avait beaucoup d’ingrédients qui ont permis d’assister à un match de haut niveau, en engagement total de la part des 2 équipes, un scénario un peu fou, des exploits individuels, un public venu en nombre. Malheureusement il y a eu trop de déchet technique pour assister à un match de très haut niveau. Notre manque d’agressivité offensive, avec seulement 12 LF tentés, et le manque d’alternance de jeu face à la défense de zone adverse nous auront couté cher à la fin. Les gars n’ont jamais baissé la tête et cela finira par être récompensé. J’ai entièrement confiance en ce groupe."

Mathieu Lemercier (Le Mans) : "Après une première mi-temps plutôt équilibrée mais où le déchet technique se faisait ressentir, nous avons réussi à prendre l'ascendant dans le troisième quart-temps avec davantage de maîtrise dans notre jeu des deux côtés du terrain. La réaction des Franciliens ne se fut pas attendre et, fidèles à eux-memes, ils ont trouvé salut dans leur agressivité défensive tout terrain et un passage euphorique à 3-points sur le quatrième quart-temps. Nous avons résisté à leur retour et fait preuve de caractère pour aller décrocher cette victoire en prolongation. Après avoir échoué à deux reprises à une possession (à Gravelines et Chalon) depuis le début de saison, ce succès fait du bien au moral des troupes et valide surtout les progrès de ce jeune groupe."

 

Le classement du championnat Espoirs après huit journées :

  • 1er : Cholet 9 victoires - 0 défaite
  • 2e : Strasbourg 7-1
  • 3e : Gravelines-Dunkerque 7-1
  • 4e : ASVEL 6-2
  • 5e : Châlons-Reims 5-3
  • 6e : Le Portel 5-3
  • 7e : Nanterre 5-3
  • 8e : Elan Chalon 5-3
  • 9e : Monaco 4-4
  • 10e : Bourg 4-4
  • 11e : Limoges 4-4
  • 12e : HTV 3-5
  • 13e : Dijon 3-5
  • 14e : Le Mans 2-6
  • 15e : Levallois 2-6
  • 16e : Boulazac 1-7
  • 17e : Elan Béarnais 1-7
  • 18e : Antibes 0-8
08 novembre 2017 à 15:56
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
10ème journée
17 novembre
Dijon
101
-
81
Boulazac
18 novembre
Châlons-Reims
20h00
Nanterre
Chalon-sur-Saône
20h00
Hyères-Toulon
Le Mans
20h00
Le Portel
Limoges
20h00
Antibes
Levallois Metropolitans
20h00
Cholet
Pau-Lacq-Orthez
18h30
Monaco
19 novembre
Gravelines-Dunkerque
18h00
Bourg-en-Bresse
Strasbourg
18h30
Lyon-Villeurbanne
Autres journées
PROGRAMME TV
19 novembre - 00h00
Lyon-Villeurbanne
Trente
19 novembre - 00h45
NBA Extra
19 novembre - 01h30
Philadelphia 76ers
Golden State Warriors
19 novembre - 01h45
Kuban Krasnodar
Limoges
19 novembre - 03h10
Dallas Mavericks
Milwaukee Bucks