ESPOIRS


GRAVELINES ET CHOLET DERNIERS INVAINCUS APRÈS LA DÉFAITE DE STRASBOURG À LIMOGES

Mathias Flosse Espoirs BCM GravelinesDunkerque
Crédit photo : BCM GravelinesDunkerque

Battue à Limoges, la SIG laisse Cholet et le BCM se partager la place de leader du championnat Espoirs.

Ils ne sont plus que deux. Avec la défaite des Espoirs de Strasbourg à Limoges dimanche, le Cholet Basket et le BCM Gravelines-Dunkerque sont les deux dernières équipes invaincues dans ce championnat U21. Résumé complet de la cinquième journée.

 

  • Dijon vs Elan Chalon : 77-67

A domicile, Dijon a remporté le derby bourguignon. Gary Berchel (20 points et 7 rebonds) a été l'homme en forme côté dijonnais. Une séduisante victoire, pour une équipe de Dijon qui après quatre défaites en autant de rencontres, s'impose dans ce championnat Espoirs pour la première fois cette saison. L'Elan Chalon marque le coup avec deux défaites de suite. Battus par Châlons-Reims la semaine dernière, les coéquipiers de Victor Mopsus n'ont pas su se reprendre face à Dijon. A eux de montrer un autre visage lors de la réception du BCM, co-leader du championnat, samedi. 

Vincent Dumestre (Dijon) : "Ce match était à doubles enjeux pour nous. Le premier était d'accrocher notre première victoire de la saison et le second était de remporter le derby contre nos voisins de Chalon. Notre premier quart est sous le signe du doute, on commet beaucoup d'imprécisions tactiques, mais nous avons de la réussite pour virer en tête à la fin de ce quart. Sur le deuxième quart, Chalon monte d'un cran et nous met sous pression, ils réussissent à faire un petit break juste avant la mi-temps pour passer devant de 5 points. La deuxième mi-temps fut d'un autre niveau sur le plan défensif, on arrive à stopper plus régulièrement Chalon et on obtient beaucoup plus de jeu rapide. De même, nôtre adresse fut beaucoup plus importante que dans les précédentes rencontres. On réalise rapidement un petit écart et on arrive à contenir les assauts de Chalon jusqu'à la fin du match. Notre équipe a montré un bien meilleur visage que sur les quatre premiers matchs, il faut maintenant réussir à améliorer encore notre basket pour devenir plus consistant dans le performance."

Romain Chenaud (Chalon) : "Défaite frustrante mais sans avoir démérité, pour notre équipe. Nous avons offerts trop de paniers faciles à l'adversaire, consécutivement à nos balles perdues (24) ou à des erreurs de replacement défensif à l'opposé du ballon. D'autant plus, que nos joueurs ont dû répondre pour la première fois de leur carrière à une défense «triangle et 2» proposée par Dijon toute la deuxième mi-temps. Charge à nous de développer notre culture tactique face aux nombreuses variations défensives qui nous sont proposées en ce début de saison. Gary Berchel a fait montre d'un registre très étoffé sur le poste 4 pour Dijon (1/4 à 3-points, 3/6 sur les tirs à 2-points extérieurs, 2/2 à l'intérieur, 7/8 aux lancers francs, 7 rebonds dont 4 offensifs)."

 

  • Nanterre vs Antibes : 93-56

Auteur d'une belle performance la semaine passée malgré la défaite face à Bourg-en-Bresse, Antibes n'a pas su tenir tête à Nanterre 92 ce samedi. La faute à un collectif francilien bien trop fort pour la lanterne rouge du championnat. Pas à son niveau depuis le début de la saison, Maxence Dadiet (17 points) semble monter en puissance. Battu par le Portel une semaine plus tôt, Nanterre retrouve le sourire et reste en haut du classement. 

Maxence Broyer (Nanterre) : "Après notre première défaite le week-end dernier sur le parquet du Portel, nous nous devions de réagir à domicile face au Sharks. Nous sommes très bien rentrés dans le match grâce à notre agressivité défensive et cela nous a rapidement permis de mener de 10 points. Antibes alternera les défenses sur le reste du match mais nous avons fait preuve de rigueur en ne perdant que 9 ballons sur le match. À noter une belle adresse à 3-points avec 14 réussites ainsi qu'une domination au rebond avec 46 prises. Prochain match face à un des favoris de notre championnat, le Cholet Basket."

Christian Corderas (Antibes) : "Rencontre à sens unique à Nanterre où la domination athlétique et physique des locaux n'a laissé aucune chance aux jeunes Sharks. Seuls Tanguy Touzé et Mathis Rostomoff, deux joueurs U18, ainsi qu'Isaac Mayembo par son activité, ont su se montrer à leur avantage."

 

Inquiétés par une belle équipe de Monaco, les joueurs de Sylvain Delorme l'ont quand même emporté à domicile et signé une cinquième victoire en cinq matchs cette saison. Pourtant, avec 32 points et 7 rebonds, Shekinah Munanga a tout donné pour aider la Roca Team à faire tomber le favori, mais ses efforts ont été insuffisants. Killian Hayes (22 points) et Rigo Edzata (15 points et 8 rebonds) ont été importants dans la victoire choletaise. Le jeune meneur de jeu, malgré un peu de maladresse, a tenu son rôle de leader et le poste 5 congolais a confirmé qu'il était cette saison un élément important de son équipe. 

Ali Bouziane (Monaco) : "Pour cette cinquième journée de championnat, contre une équipe choletaise invaincue, nous avons fait jeu égal. Encore dans le match dans la dernière minute, nous avons été mis en difficulté dans le combat et subi la dimension physique des Choletais. Les visiteurs nous on dominé notamment au rebond offensif. Nous avions pourtant pris l'avantage à la mi temps (+7) grâce à une défense agressive et disciplinée et une sélection de tir plus en phase avec nos standards. Au retour des vestiaires, Cholet hausse le ton défensivement ce qui lui permet de relancer plus vite. Ils font le break. On encaisse 30 points dans le troisième quart après en avoir encaissé 7 dans le deuxième... Nous faisons les ajustements et les efforts pour revenir mais nous échouons à 5 points."

Sylvain Delorme (Cholet) : "En déplacement à Monaco pour le compte de la cinquième journée, les Choletais se sont fait bousculés. Dès l'entame de la rencontre, les locaux acculent l'équipe adverse et très rapidement, ils mènent 16 à 6. L'académie Gautier revient et arrive même à passer devant avant la fin du premier quart. Le deuxième est quand à lui à sens unique, les Monégasques contrôlent le tempo et tout logiquement s'imposent 15-7. Cholet revient des vestiaires avec des meilleurs intentions et cela se traduit par un score de 19-30 (lors de la troisième période). Le dernier quart reste très ouvert et les visiteurs repartent avec une victoire au couperet. Un joueur monégasque est sorti du lot avec une ligne de stats très complète, Shekinah Mununga (32 points, 7 rebonds, 9 fautes provoquées, 12/15 aux lancers francs, 9/12 aux tirs dont 2/4 à 3-points et 33 d'évaluation)."

 

  • ASVEL vs Le Portel : 75-57

Devant au score tout au long de la rencontre, les Rhodaniens ont dominé assez facilement cette rencontre. Théo Malédon (20 points, 4 passes décisives et 5 rebonds) et Sofiane Briki (22 points, 4 passes décisives et 5 rebonds) se sont montrés pour aider l'ASVEL à remporter une troisième victoire. De son côté, l'ESSM a vécu un horrible voyage retour que nous explique coach Mathieu Pouillot.

Mathieu Pouillot (Le Portel) : "J'aurais bien aimé vous parler de l'intensité de ce match. Du bon début de match de l'ASVEL. Du 11-0 du Portel au retour des vestiaires en 1 minute 30. De la qualité de pénétration de Maledon, de la difficulté des Espoirs du Portel à mettre en avant les mêmes valeurs qu'à domicile etc. Mais je suis plus marqué par le voyage retour des Espoirs qui après être partis 2 heures en TGV vers Paris sont revenu à Lyon pour une panne de locomotive, ont dormi dans le train à Lyon Part Dieu (splendide la SNCF !). Plus marqué par l'arcade ouverte de Prince Mputu et rapidement soigné par le staff médical de l'ASVEL (merci à eux) mais Prince a dû encaisser d'énormes maux de tête, toute la nuit, dans le train... Plus marqué par le vol à la roulotte subit à côté de la Gare de Lyon Part Dieu en venant m'occuper des Espoirs (plus que le vêtements, et surtout ordi et tablette volés). Tout ce travail perdu.. Alors oui, j'aurais aimé vous parlé de ce match ... Mais ça m'est un peu difficile "

Anthony Brossard (ASVEL) : "Match que nous avons pris très au sérieux face à une équipe du Portel qui restait sur une victoire face à Nanterre. L’entame de match nous a été plutôt favorable puisque nous sommes en tête à la mi-temps malgré plusieurs balles perdues. Le troisième quart a été nettement à l’avantage du Portel qui est revenu à 2 points. Le travail sérieux d’un point de vue défensif et l’apport au scoring de Théo Maledon et Sofiane Briki nous ont permis de gérer sereinement la fin de match. L’équipe est en progrès et nous devrions bientôt être au complet."

 

  • Hyères-Toulon vs Levallois : 63-74

C'est la surprise de cette cinquième journée. Mal en point depuis le début de saison, Levallois, grâce à une très bonne deuxième mi-temps et un Sylvain Franscisco au four et au moulin, s'est imposé à l'Espace 3000. Très en vue à Pau, Digué Diawara a connu un match plus compliqué malgré ses 13 points et 14 rebonds. Une victoire qui va faire du bien au moral des troupes d'Emmanuel Pinda. 

Mickaël Pivaud (HTV) : "Ce week-end, les Varois sont tombés sur une équipe très intéressante de Levallois. Il n'aurait pas été formateur et logique de remporter ce match avec le nombre incalculable d'erreurs qu'on a pu commettre ; pertes de balles, lay-ups manqués sur jeu rapide, consignes non respectées et un manque d'adresse est venu couronné le tout. Belle prestation de (Sylvain) Francisco (très inspiré samedi soir vu son match en Pro A) et de (Neal) sako. À 2 minutes de la fin, 61 à 64 pour Levallois... pour terminer avec le plus gros écart du match. Nous ne devons pas nous cacher derrière nos absences, les présents vont devoir se ressaisir."

Emmanuel Pinda (Levallois) : "Première victoire de la saison pour ce groupe. Après une très bonne entame de match, nous les laissons recoller par manque de concentration et une trop grande maladresse aux lancers francs. Malheureusement cette maladresse (18/36 au final) se poursuivra tout au long des 40 minutes et aurait pu nous coûter le match. Malgré quelques petites périodes de relâchement, nous avons su imposer notre intensité défensive et faire baisser le pourcentage adverse (29% au total, dont 18% à 3-points). Alors oui, nous avons été bien aidés par l'apport de Sylvain (19 points 11 rebonds et 9 passes décisives) et Neal (22 points et 9 rebonds) mais j'ai énormément apprécié l'implication de tous les joueurs, même ceux qui ont joué un peu moins. Je suis fier des joueurs et des sacrifices qu'ils ont accepté de faire afin de se mettre au service de l'équipe. Il faudra continuer de travailler et de garder cet état d'esprit pour continuer de progresser, gagner des matchs et prendre du plaisir tous ensemble."

 

  • Boulazac vs Châlons-Reims : 64-69

Durant 30 minutes, Châlons-Reims a écrasé son adversaire. Jules Rambaut et les siens ont malheureusement fait preuve de suffisance dans les 10 dernières minutes. Boulazac en a profité pour espérer une remontée fantastique. Malgré ce dernier quart-temps à sens unique (26-6), Boulazac n'a pas pu remporter ce match. De retour, Kevin Hangoué a semblé manquer de rythme, son compère Adrien Labanere est lui aussi passé à côté de son de match. Avec ses deux leaders en forme, Boulazac aurait pu espérer mieux.

Bertrand Parvaud (Boulazac) : "Pris à la "gorge" dès le début de la rencontre, par une belle équipe du CCRB, nous nous sommes englués dans leurs changements de défense. Nos approximations offensives et nos errances défensives, nous ont enfoncées vers le néant. Une vraie purge ! Ajoutez à cela, nos invités développaient un basket efficace et intense des deux côtés du terrain. Le score prenait une ampleur abyssale, 27-47 à la mi-temps et 33-61 dans le troisième quart... Mais les choses peuvent changer rapidement dans le basket. Sans trop d'ingéniosité, mais avec beaucoup de coeur et d'intensité, nous sommes revenus du diable vauvert, avec un tir à 3-points qui aurait pu nous permettre de n'être qu'à -2 (62-67), dans la dernière minute. L'équipe de Châlons-Reims, l'a finalement emporté, ce qui est totalement logique, à la vue du beau basket développé sur la première période. Il va falloir évoluer rapidement de notre côté pour éviter de telles déconvenues."

Patrice Koenig (Châlons-Reims) : "C'est une première pour les joueurs du CCRB avec ce déplacement chez nos homologues de Boulazac. Le groupe est toujours privé de Louis Cassier et de Thomas Pottier  remplacés par Jules Weber et Thomas Duchêne, tous les deux nés en 2000. L’entame est idéale et nous rejoignons les vestiaires avec 20 points d’avance (47-27). La feuille de route a été respectée et les coéquipiers d’Arthur Leboeuf ont montré de l’engagement et de l’application des deux côtés du terrain. Le troisième quart-temps ressemble aux deux premiers, mais nous sentions qu'Adrien Labanere et son groupe n’allaient pas lâcher le match aussi facilement (63-38). Les 10 dernières minutes s’annoncent tendues et le match se durcit. Nous subissons la pression défensive et la fatigue commence à se faire sentir. Pertes de balle et tirs précipités permettent à Boulazac de recoller au score. La dynamique a changé de côté. La coup de sifflet final est un soulagement et nous pouvons valider une quatrième victoire. Félicitations aux joueurs de Bertrand Parvaud, qui à l’image du match face au BCM, n’ont jamais baissé la tête et ont remporté le dernier quart-temps 26 à 6 ! Prochain match ce vendredi avec la réception du CSP."

 

  • Le Mans vs Bourg-enBresse : 61-76

Le MSB continue de décevoir dans ce début de saison. A Antares, les Manceaux ont été battus par une performante une équipe de Bourg-en-Bresse. Antoine Bibolet-Ruche (15 points et 12 rebonds) a été l'homme du match. Bourg occupe la cinquième place. Le Mans n'a toujours pas connu la victoire cette saison. 

Mathieu Lemercier (MSB) : A venir.

Jean-Luc Tissot (Bourg) : "Ce match au Mans serait sans aucun doute plus compliqué que le classement le laissait paraître, et il l'a été pour mon équipe... Le score ne reflète d'ailleurs pas les débats plutôt équilibrés, voire en faveur de nos hôtes du soir,  pendant 30 minutes. Un quart-temps chacun en première mi-temps, mais surtout 18 points seulement encaissés après la pause... et à la faveur d'un dernier quart un peu surréaliste en terme de chiffres (29 à 8 au score, 52 à -5 à l'éval) nous avons remporté un deuxième succès à l'extérieur, succès d'équipe. Le tournant aura été un passage offensif du duo Serrano  - Bibollet-Ruche à la fin du troisième quart qui nous permet de recoller au score, et le passage en zone qui cassa le rythme et la confiance des jeunes Manceaux qui sur l'indiv', nous avaient malmenés. N'Diaye a enfin révélé un bout de son potentiel en étant très actif en défense et au rebond ce qui lui a offert quelques finitions spectaculaires. Un succès intéressant car sans être magique, l'effectif trouve une hiérarchie cohérente et des solutions différentes, avec en fil rouge une volonté de ne pas lâcher sur les temps faibles."

 

  • Limoges vs Strasbourg : 70-68

Sans Merveille Muninga, le Limoges CSP a fait tomber la SIG, invaincue jusqu'ici. Le CSP mené 60-58 à 10 minutes de la pause a su, grâce à un public venu en nombre les encourager, renverser la vapeur. Tim Eboh (18 points et 7 rebonds) et Théo Bazille (11 points et 14 rebonds) se sont montrés importants face à une équipe alsacienne diminuée (sept joueurs seulement, pas de Beyhurst, préservé pour jouer avec les pros). Mais c'est en équipe que les hommes de Mehdy Mary ont su remporter leur deuxième victoire cette saison. 

Mehdy Mary (Limoges) : "Troisième match pour nous qui se joue sur la dernière possession (après Chalon, le HTV et Strasbourg) et première victoire dans le money time. Elle est due à une défense plus en lien avec ce que l’on doit faire cette saison. Après voir été mené 60-47 par une belle équipe de Strasbourg, on termine par un 23-8 à partir de la 29e minute. Nous allons tenter de nous inspirer de cette dernière partie de match pour préparer la suite. À noter la belle performance de (Quentin) Goulmy qui a alterné sur les postes 4 et 3."

Julien Lenne (assistant de Strasbourg) : "On était en mission pour ce match qui n'avait rien à voir avec les quatres derniers où nous étions au complet. Les cadets jouaient en même temps un match important à Strasbourg et seul Maël Muller est venu avec nous. En plus Vincent (Pota) et Louis (Rucklin) blessés n'étaient pas à 100% et Ludovic (Beyhurst) a été préservé pour les pros.  Nous avons joué à sept mais malgré tout notre défense de zone 1-3-1 nous a permis de rester au contact en première mi-temps.  En deuxième période, nous avons alterné avec le meilleur, lors du troisième quart-temps, et le pire dans le quatrième quart. Il y a eu un manque d'application dans les consignes ce qui a permis au Limoges CSP de revenir dans le match. Nous étions émoussés physiquement et nous n'avons pas réussi à remettre un petit coup d'accélérateur qui aurait pu permettre de faire basculer le match en notre faveur."

 

  • Gravelines-Dunkerque vs Elan Béarnais : 66-51

Hugo Blanc absent, l'Elan Béarnais a sombré dans le Nord. Le BCM encore invaincu cette saison n'a laissé aucune chance à des Palois pas encore au niveau des équipes de tête. Thibaud Daval-Braquet a été le seul Béarnais à surnager (20 points et 12 rebonds). Comme depuis le début de saison, Mathias Flosse (photo) a été en vue notamment au rebond (14) et Pierre Hannequin, en bon meneur de jeu qu'il est, a su très bien faire jouer son équipe.

Quentin Wadoux (BCM) : "Très bonne entame de match de notre part avec un 22-10 à la fin du premier quart-temps. Nous allons toujours compter entre 9 et 15 points d'avance tout le reste du match sans faire un plus gros écart. Pau n'a pas lâché malgré la présence d'un seul intérieur et va nous mettre en difficulté par séquence."

Arnold Bouazza (Elan Béarnais) : "Début de match compliqué côté Palois, sûrement perturbé par le fait de n'avoir qu'un seul intérieur disponible pour ce match. Les dernières minutes du premier quart temps voient Gravelines prendre 12 points d'avance. La suite du match est plutôt équilibré. Malgré son secteur intérieur diminué, l'équipe rivalise au rebond avec le BCM (43 prises à 39) et défensivement arrive à limiter Gravelines à 66 points (82 points de moyennes avant notre match). Offensivement, c'est difficile de jouer à quatre extérieurs quand l'adresse longue distance est si mauvaise (1/19 à 3-points, 35% aux tirs au total). A noter, le premier match complet de Thibault Daval-Braquet (20 points et 12 rbds pour 21 d'évaluation), les bonnes stats des cadres du BCM, Hannequin (14 points à 3/5 à 3-points,17 d'évaluation) et Flosse (16 points et 14 rebonds pour 19 d'évaluation)."

 

Le classement du championnat Espoirs après cinq journées :

  • 5 victoires, 0 défaite (1er et 2e) : Cholet et Gravelines-Dunkerque
  • 4 victoires, 1 défaite (3e à 6e) : Strasbourg, Nanterre, Bourg et le CCRB
  • 3 victoires, 2 défaites (7e à 9e) : Chalon, ASVEL et le HTV
  • 2 victoires, 3 défaites (10e à 12e) : Le Portel, Limoges et Monaco
  • 1 victoire, 4 défaites (13e à 16e) : Boulazac, Levallois, Dijon et Elan Béarnais
  • 0 victoire, 5 défaites (17 et 18e) : Le Mans et Antibes

18 octobre 2017 à 11:31
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
10ème journée
17 novembre
Dijon
101
-
81
Boulazac
18 novembre
Châlons-Reims
20h00
Nanterre
Chalon-sur-Saône
20h00
Hyères-Toulon
Le Mans
20h00
Le Portel
Limoges
20h00
Antibes
Levallois Metropolitans
20h00
Cholet
Pau-Lacq-Orthez
18h30
Monaco
19 novembre
Gravelines-Dunkerque
18h00
Bourg-en-Bresse
Strasbourg
18h30
Lyon-Villeurbanne
Autres journées
PROGRAMME TV
19 novembre - 00h00
Lyon-Villeurbanne
Trente
19 novembre - 00h45
NBA Extra
19 novembre - 01h30
Philadelphia 76ers
Golden State Warriors
19 novembre - 01h45
Kuban Krasnodar
Limoges
19 novembre - 03h10
Dallas Mavericks
Milwaukee Bucks