ESPOIRS


LES VINGT JOUEURS À SUIVRE EN 2017

Williams Narace SLUC Nancy
Crédit photo : Sébastien Grasset

Voici vingt joueurs qui ont brillé en Espoirs en 2016 et qui seront à coup sur au rendez-vous en 2017.

  • Vincent Fauché 1996 Poste 1 (Limoges) : 11,7 points, 8,6 passes décisives et 6,6 rebonds par match. 

Né en 1996, Vincent Fauché explose cette saison dans le championnat Espoirs. Meneur d'assez grande taille (1,91 m), il est aujourd'hui l'homme à tout faire du CSP, quatrième du championnat Espoirs. Auteur de trois triple-doubles cette saison, il est le meilleur passeur du championnat. Il fait partie du groupe professionnel où il attend sagement de pouvoir montrer tout son talent sur les parquets de Pro A.

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : Porter son équipe vers la victoire lors du Trophée du Futur organisé cette année par le Cercle Saint-Pierre.

  • Adrien Labanere 1997 poste 1 (Pau-Lacq-Orthez) : 11,2 points, 7,1 passes décisives et 4 rebonds par match. 

Dans l'ombre d'Alex Moisy la saison passée, Adrien Labanere savait qu'il aurait les clés de l'équipe cette saison. Après un début d'exercice compliqué à l'image de son équipe et une blessure au doigt, il semble avoir retrouvé toutes ses capacités comme le montre ses statistiques durant le mois de décembre : 16 points, 9 passes décisives et 5,6 rebonds. Joueur altruiste, il a progressé grâce aux entraînements quotidiens avec l'équipe professionnelle et notamment un certain D.J. Cooper. 

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : Tout simplement un destin à la Rémi Lesca, dernier joueur landais à avoir signé un contrat professionnel à l'Elan Béarnais. 

  • Timothé Vergiat 1998 Poste 1 (Hyères-Toulon) : 16,7 points, 3,6 passes décisives et 4,7 rebonds par match.

Du talent, Timothé Vergiat en a plein les mains. Arrivé cette saison sur la Rade en provenance du Centre Fédéral, il n'a pas tardé à se faire un nom dans le championnat Espoirs. Meneur plutôt scoreur, il est le moteur de cette surprenante équipe varoise deuxième du championnat. Capable de se surpasser dans le money time, il aura à deux reprises permis à son équipe d'accrocher une prolongation, puis de remporter le match (contre Pau-Lacq-Orthez et à Châlons-Reims). Champion d'Europe U18 en Turquie, il n'a cependant que peu joué durant la compétition. 

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : Continuer son incroyable saison avec le HTV, puis retrouver ses copains champions d'Europe U18 du côté du Caire pour le Championnat du Monde U19.

  • Théo Bouteille 1997 Poste 2 (Hyères-Toulon) : 14 points, 2,7 passes décisives et 5,3 rebonds par match

Le petit frère d'Axel Bouteille forme avec Timothé Vergiat l'un des duos les plus prolifiques du championnat. Formé du côté du HTV, l'autre fils de l'ancien professionnel Franck Bouteille est un joueur très à l'aise offensivement. Le club varois mise beaucoup sur lui.

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : De continuer à progresser. Le HTV doit lui proposer un contrat professionnel dans les semaines qui arrivent. 

  • Abdoulaye Ndoye 1998 Poste 1-2 (Cholet) : 10,5 points, 5,6 passes décisives et 3,5 rebonds par match

Dernière merveille de la formation choletaise, Abdoulaye N'Doye est suivi par de nombreux scouts NBA.  Capable de jouer poste 1 et 2, il est un élément important de l'équipe de France U18, réalisant notamment une finale solide. Joueur très complet, il apporte autant en attaque qu'en défense. Il doit encore progresser notamment sur le tir extérieur, le dribble main gauche et doit, à la manière d'un Frank Ntilikina, devenir plus agressif dans son jeu, lui qui est parfois "trop propre". Mais son potentiel est énorme.

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : Frank Ntilikina sûrement absent lors du Mondial U19 pour cause de Draft NBA, il sera vraisemblablement le meneur titulaire de cette équipe. A lui de faire oublier l'absence du leader de la génération 1998.

  • Thomas Durand 1997 Poste 1/2 (Antibes) : 19,1 points, 3,1 passes décisives et 5,3 rebonds par match. 

Même s'il est le meilleur marqueur du championnat, Thomas Durand vit une saison compliquée sur le plan collectif. Son équipe d'Antibes est dernière du championnat et n'a remporté qu'un seul match pour l'instant cette saison. Il n'a pas encore eu sa chance en Pro A malgré sa présence au quotidien avec le groupe de Julien Espinosa.

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : De vivre une deuxième partie de saison plus agréable que la première sur le plan collectif. 

  • Malcolm Cazalon 2001 Poste 2 (ASVEL) : 7,2 points et 2,5 rebonds par match 

Depuis qu'il est né, Malcom Cazalon baigne dans le basket. Son père, Laurent, a connu une très belle carrière. Âgé seulement de 15 ans, il a déjà inscrit 22 points contre Nanterre 92 lors de la septième journée. Il a fait le choix de l'ASVEL plutôt que du Centre Fédéral et il devrait rapidement s'entraîner avec les professionnels.

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : De continuer à apprendre. Considéré comme l'un des meilleurs joueurs nés en 2001 de sa génération, il sera sans doute appelé en équipe de France U16 cet été et formera un superbe duo avec Théo Malédon. 

  • Adam Mokoka 1998 Poste 1/2(BCM Gravelines-Dunkerque) : 13,6 points, 3,5 passes décisives et 3,8 rebonds par match

Champion d'Europe lui aussi, il est un élément majeur de l'équipe maritime. Auteur d'une sortie à 11 points en Pro A au mois de novembre, son profil de combo-guard fort en défense plait énormément au staff nordiste. Leader de l'équipe Espoir, il fera tout son possible pour emmener les siens au Trophée du Futur. Puis il sera l'heure pour lui de s'imposer en Pro A. 

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : Que Christian Monschau lui redonne du temps de jeu en Pro A. Comparé à Yannick Bokolo ou Jérémy Nzeulie, il a tout ce qui faut pour apporter une rotation solide au BCM.

  • Corentin Carne 1996 Poste 2 (Pau-Lacq-Orthez) : 13,4 points, 3,2 passes décisives et 3,9 rebonds.

Palois depuis son plus jeune âge, Corentin Carne a pratiquement tout gagné durant ses années de formation à l'EBPLO. Par moment irrégulier, notamment cette saison à l’extérieur, il est techniquement très fort. Son QI basket est apprécié par Eric Bartecheky qui n'a pas hésité à le lancer en FIBA Europe Cup cette saison.

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : D'avoir la chance de signer un contrat pro dans le club de son coeur.

  • Romain Poinas 1998 Poste 3 (Monaco) : 14,7 points, 3,3 passes décisives et 4,1 rebonds par match

Arrivé en provenance de  l'ASVEL cette saison, Il est le joueur du Rocher le plus régulier. Poste 3 de grande taille, le Marseillais a connu ses premières minutes en Pro A cette saison face à Cholet. A lui de continuer à être le leader de cette jeune équipe monégasque.

Ce qu'on lui souhaite 2017 : De continuer à apprendre aux côtés de joueurs très talentueux comme Niklas Caner-Medley ou Sergii Gladyr.

  • Franck Seguela 1997 Poste 3/4 (Pau Orthez) : 17,3 points, 1,8 passes décisives et 6 rebonds par match.

La plus belle progression de l'année. Barré par Elie Okobo et Lucas Dusssoulier la saison passée, Franck Seguela a su attendre son heure pour devenir un élément majeur de l'équipe béarnaise. Ailier de grande taille capable de jouer aussi sur le poste 4, il est aujourd'hui le quatrième marqueur du championnat. Il devra garder cet état de forme pour permettre aux Palois de remporter le Trophée du Futur en fin de saison.

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : Un projet identique à celui de Lucas Dussoulier. Signer un contrat à  l'Elan puis partir en prêt en Pro B.

  • Williams Narace 1997 Poste 3/4(Nancy ) : 15,3 points et 8,2 rebonds par match.

Né au Cameroun, Narace (photo) est physiquement au dessus du niveau. Si le SLUC Nancy est largement en tête du championnat c'est en partie grâce aux bonnes prestations de son poste 3/4. Utilisé en Pro A cette saison, avec notamment un bon match face à la SIG lors de la onzième journée (4 points et 6 rebonds), il veut absolument remporter le championnat de France avant d'intégrer l'équipe première du SLUC.  Mais il devrait encore patienter car il ne possède pas encore le statut de "joueur formé localement". Arrivé au SLUC en 2014, il devra attendre la fin de saison 2017/18 pour cela.

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : D'être élu MVP du championnat puis de réaliser un doublé Championnat + Trophée du Futur.

  • Valentin Chery 1997 Poste 4 (Nancy) : 10,5 points et 10,7 rebonds par match.

Il est l'un des meilleurs postes 4 du championnat. Régulier, Valentin Chery a vu ses statistiques doubler par rapport à la saison dernière, pour devenir un joueur indispensable à l'équipe de Pierre Verdière. Vice-champion d'Europe de 3x3 en 2015, il possède des qualités athlétiques incroyables. Il doit davantage shooter à 3-points s'il souhaite passer un cap.

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : De devenir une menace à longue distance, ce qui ferait de lui un joueur encore plus fort.

  • Samba Balayera 1996 Poste 2/3(Paris-Levallois) : 18,3 points et 4,1 rebonds par match.

L'un des seuls rescapés de l'équipe vainqueur du Trophée du Futur la saison dernière, Balayera est le leader de cette très jeune équipe francilienne. Malgré des résultats collectifs en grand retrait, Il assume ce rôle pleinement. En dernière année Espoirs, il sera l'heure pour lui de découvrir le monde professionnel en fin de saison. A Paris ou ailleurs. 

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : Un destin à la Cyrille Eliezer-Vanerot. Paris-Levallois aime les jeunes, Samba Balayera a le potentiel pour réussir dans la capitale. 

  • Olivier Cortale 1997 Poste 4/5 (Strasbourg): 18,3 points et 10,8 rebonds par match.

Malgré les résultats en dents de scie de la SIG, Olivier Cortale réalise une très grande saison. Meilleur rebondeur, il est aussi le meilleur joueur à l'évaluation du championnat. Appelé l'an prochain à avoir plus de responsabilités avec le groupe de Vincent Collet, il fera tout son possible pour amener son équipe vers le Trophée du futur. Poste 4 fuyant doté d'une belle qualité de tir, il a tout de l'intérieur moderne.

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : D'être dominateur lors du championnat d'Europe U20 avec l'équipe de France. Peut former un superbe trio sur le poste 4 avec Amine Noua et Stéphane Gombauld (voire quatuor, si Jonathan Jeanne est disponible), pour mener les Bleuets vers une médaille. 

  • Darel Poirier 1997 Poste 5 (Cholet): 15,3 points et 6,3 rebonds par match.

Physiquement très fort, Darel Poirier a énormément progressé cet été pour devenir un joueur efficace offensivement cette saison. Cholet a, par le passé, prouvé sa capacité à faire éclore de très bons intérieurs.

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : Des minutes en Pro A. Il est compliqué pour un jeune intérieur de jouer en Pro A, mais Poirier a le physique pour apporter quelques minutes intéressantes à l'équipe de Philipe Hervé, d'autant plus que celle-ci ne compte que trois intérieurs de métier.

  • Earvine Bassoumba 1996 Poste 4/5 (Le Mans) : 13,5 points et 9,3 rebonds par match.

Il vient tout juste de signer un contrat professionnel avec le MSB. Earvine Bassoumba est la nouvelle merveille du centre de formation manceau. Né en 1996, il a un profil très intéressant. Doit maintenant se former en poste 4 pour avoir un impact l'an prochain en Pro A avec le club de la Sarthe, si jamais il y avait de la place pour lui.

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : Continuer sa belle saison en Espoirs. Avec le départ de Jonathan Jeanne, il a les clés de la raquette mancelle. A lui de prouver que le MSB a eu raison de lui faire confiance. 

  • Bastien Vautier 1998 Poste 5 (Nancy): 10,4 points et 7;4 rebonds par match. 

Du haut de ses 2,10 m, Vautier ne cesse de faire parler de lui. Pivot titulaire de l'équipe de France U18, il a profité de la blessure de Melvyn Govindy pour montrer tout son talent en Espoirs à Nancy. Il monte en puissance au fil des matchs, ses statistiques ne vont faire qu'augmenter. Le joueur qui peut rendre le Nancy intouchable jusqu'à la fin de saison. 

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : Nancy, en difficulté en Pro A, risque de descendre en Pro B. Le SLUC devra donc faire confiance à sa jeunesse et Bastien Vautier a le talent pour s'imposer en Lorraine à moyen terme.

  • Issa Dieng 1996 Poste 5 (Gravelines-Dunkerque) : 14 points et 9,1 rebonds par match 

L’intérieur originaire du Sénégal est l'atout numéro 1 du BCM cette saison. Arrivé de Rouen cet été, il a progressé par rapport à l'an dernier. Encore un peu juste pour jouer en Pro A, il devra sans doute passer par la case Pro B pour continuer à apprendre. 

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : International sénégalais, il a besoin de temps de jeu pour continuer à progresser. Un prêt en Pro B lui ferait le plus grand bien mais lui aussi est non JFL puisqu'arrivé en France seulement en 2015.

  • Shekinah Munanga 1997 Poste 4 : (Limoges) : 13.9 points et 8.9 rebonds par match.

Un profil parfait pour la Pro A. Shekinah Munanga a impressionné en début de saison les supporters de Beaublanc. Dusko Vujosevic le prend sous son aile et compte sur lui pour l'avenir. Avec Vincent Fauché, il forme un duo redoutable. 

Ce qu'on lui souhaite en 2017 : De continuer à découvrir la Pro A sous le maillot du Limoges CSP.  Mais pour cela, il risque de devoir attendre ses 22 ans et 2019 car il n'est arrivé en France qu'en 2015 et doit être licencié pendant quatre ans pour pouvoir bénéficier du statut de "JFL". 

06 janvier 2017 à 15:50
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
6ème journée
20 octobre
Antibes
20h30
Le Mans
Châlons-Reims
89
-
79
Limoges
Levallois Metropolitans
20h30
Boulazac
21 octobre
Bourg-en-Bresse
89
-
83
Monaco
Chalon-sur-Saône
74
-
75
Gravelines-Dunkerque
Cholet
77
-
80
Nanterre
Le Portel
74
-
58
Dijon
Pau-Lacq-Orthez
20h00
Lyon-Villeurbanne
Strasbourg
90
-
60
Hyères-Toulon
Autres journées
PROGRAMME TV
23 octobre - 15h15
Real Madrid
Moscou
23 octobre - 20h45
Antibes
Le Mans
28 octobre - 18h30
Le Mans
Chalon-sur-Saône
29 octobre - 18h30
Limoges
Pau-Lacq-Orthez
30 octobre - 20h45
Nanterre
Strasbourg