ESPOIRS


PASSATION DE POUVOIR CE SAMEDI ENTRE L'ELAN BÉARNAIS ET NANCY ?

Arnold Bouazza, coach des Espoirs de l'Elan Béarnais, est revenu sur le début de saison de son équipe ainsi que sur le déplacement compliqué en terre lorraine ce samedi pour y affronter le SLUC Nancy, leader invaincu.

Ce samedi, les Espoirs de Pau-Lacq-Orthez se déplacent sur le parquet du SLUC Nancy pour le compte de la 17e journée du championnat Espoirs. Après avoir remporté avec la manière le "mini clasico" face au Limoges CSP, Arnold Bouazza, entraîneur de cette jeune équipe ne met aucune pression à son groupe pour ce déplacement. Cette saison personne n'a pu inquiéter les Nancéiens. Equipe marquant le plus de points et en encaissant le moins, les hommes de Pierre Verdière seront, sans incroyable retournement de situation, champions de France en fin de saison. Mais ce n’est pas pour autant que le coach palois souhaite se déplacer en Lorraine en victime.

"Comme Pau l'an dernier, Nancy domine le championnat Toutes les équipes redoutent le déplacement à Nancy, mais nous n’avons pas le choix d'y aller. Nous nous déplaçons là-bas à huit, sans Elie (Okobo) ni Corentin (Carne), donc c'est à prendre en considération. On va jouer face à la meilleure défense du championnat, il y a des joueurs athlétiques, en confiance. Mais voilà si nous sommes capables de faire un coup là-bas et d'être la première équipe à les faire tomber, on ne va pas s'en priver".

La phase aller se termine ce week-end face au SLUC pour l'EBPLO. Pau, champion de France l'an dernier, est aujourd'hui quatrième du championnat. Les cadres de l’an dernier, sont partis se confronter au monde professionnel, et malheureusement par moment cette équipe manque de régularité. Capables de  réaliser de très bons matchs comme lors du "mini clasico" face au CSP, les Béarnais peuvent aussi passer à côté de leur sujet comme cette défaite surprise face à Paris-Levallois. 

"Nous avons perdu notre cinq majeur de l'an dernier. C'est vrai que par moment nous manquons de régularité, notamment à l'extérieur mais on ne doit pas oublier que nous sommes très jeunes. Je pense que nous manquons aussi de leaders. Alex Moisy ou Léo Cavalière remplissaient ce rôle à la perfection l'an passé. Cette saison nous avions désigné Elie Okobo et Corentin Carne pour prendre le relais, mais malheureusement pour nous, nous n'avons pu les aligner que trop peu de fois cette saison. Donc d'autres joueurs prennent leurs responsabilités, c'est très bien mais ils ont par moment trop de déchets, et ça se paye cash."

 Tout donner pour le Trophée du Futur

Vainqueur de son premier clasico dimanche dernier, le coach béarnais est content que ses joueurs aient pu remporter un match face à un rival limougeaud.

"L'avantage que j'ai c'est que tous les joueurs que j'ai cette saison, je les ai déjà coachés par le passé. J'ai été champion de France U18 par exemple avec la génération 96-97 en 2014 donc je les connais très bien. Beaucoup de joueurs de l'équipe sont du coin, donc nous sommes bercés depuis très longtemps par la rivalité qu'il y a entre les deux clubs. Didier Gadou leur avait dit avant la rencontre, qu'il était très important pour nous et plus le club de remporter ce match. Nous l'avons fait, honnêtement je pensais que ça allait être très compliqué, mais l'équipe a su répondre présente."

Pau a abandonné sans doute son titre de Champion de France. Mais les jeunes verts et blancs lorgnent sur le Trophée du Futur en fin de saison. 

"Les joueurs souhaitent le remporter mais rien ne sera facile. C'est un trophée important pour tous les jeunes en formation. Mais ce n'est pas simple de le gagner, ils l'ont vu l'an dernier. C'est sur trois jours, il faut que les joueurs soient capables d'être performants tout au long de la compétition. L'an dernier, l'absence de Léo Cavalière en finale nous a couté sans aucun doute le titre. Mais c'est comme çà... Cette équipe est habituée à gagner. Corentin Carne ou Guillaume Velayer ont par exemple pratiquement tout gagné depuis Minimes. Ils ne leur restent que le Trophée du Futur. Je serais très heureux de les voir terminer leur aventure paloise en soulevant la coupe."

Niveau formation, les Espoirs ont aussi parfois l'occasion d'être alignés en NM2. Coach de Pau Nord Est en Nationale 2 l'an dernier, Arnold Bouazza donne son avis sur la saison du club palois, dernier du championnat et sur le fait que ça peut être bénéfique pour un jeune espoir de jouer en Nationale 2. 

"Quand on a les moyens d'avoir une équipe en Nationale 2 c'est très bien pour les jeunes joueurs de pouvoir évoluer à ce niveau. Quand je parle de moyen, ce n'est pas une question "argent", mais plus le fait d'avoir une équipe composée de joueurs cadres capables d'accompagner des joueurs talentueux. Cette saison, les résultats ne sont pas à la hauteur car tout simplement les joueurs qui avaient ce rôle l'an dernier, ont quitté le club, et ceux qui les remplacent ne sont pas des joueurs majeurs. C'est un niveau qui ne cesse de progresser. Aujourd’hui la Nationale 2 c'est un championnat devenu pratiquement semi-professionnel. Pour un jeune, tout dépend de son profil de joueur. C'est un plus pour le joueur de pouvoir s'aguerrir en Nationale 2 face à des adultes, dans un basket plus physique. Mais voilà il doit avoir autour de lui des joueurs capables de l'entourer, de lui donner des conseils. Pour prendre un exemple, Damien Larribau est trop isolé, c'est dommage car il se fatigue vite. Mais ça va lui servir pour son futur. "

 

21 janvier 2017 à 13:31
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
5ème journée
13 octobre
Dijon
88
-
86
Chalon-sur-Saône
14 octobre
Monaco
86
-
62
Cholet
Boulazac
70
-
73
Châlons-Reims
Hyères-Toulon
78
-
72
Levallois Metropolitans
Le Mans
91
-
70
Bourg-en-Bresse
Lyon-Villeurbanne
83
-
69
Le Portel
Nanterre
93
-
77
Antibes
15 octobre
Limoges
80
-
74
Strasbourg
16 octobre
Gravelines-Dunkerque
65
-
57
Pau-Lacq-Orthez
Autres journées
PROGRAMME TV
19 octobre - 00h15
Gravelines-Dunkerque
Pau-Lacq-Orthez
19 octobre - 02h00
Lyon-Villeurbanne
Ulm
19 octobre - 02h45
NBA Extra
19 octobre - 03h30
San Antonio Spurs
Minnesota Timberwolves
19 octobre - 04h40
Nanterre
Avellino