ESPOIRS


PAU-LACQ-ORTHEZ RÉPOND À L'APPEL DES DEMI-FINALES

Corentin Carne Elan Béarnais
Crédit photo : Guillaume Poumarede

Grâce à une pression défensive de tous les instants, Pau-Lacq-Orthez a dominé l'Elan Chalon (60-51) dans ce premier match du Trophée du Futur.

De notre envoyé spécial à Limoges,

Dans le premier quart de finale du Trophée du Futur, l'Elan Béarnais s'est imposé 60 à 51 contre l'Elan Chalon grâce à une deuxième mi-temps très solide.

L'Élan Chalon prend le meilleur départ

Bien rentré dans son match, l'Élan Chalon grâce à un Victor Mopsus au four et au moulin prend les devants assez rapidement (3-11). Forcé de prendre un temps-mort, Arnold Bouazza demande à son équipe d'arrêter de se précipiter en attaque. Laissé à la disposition du groupe espoir pour le Trophée du Futur, Corentin Carne assume son statut de leader et ramène son équipe dans la partie (10-15 8e). 

Dans le deuxième quart-temps, Chalon-sur-Sâone augmente son intensité en défense. Pau souffre face à au physique des joueurs de Romain Chenaud et l'Elan Chalon reprend une avance de 8 points (16-24 à la 12e). Arrivé en provenance de Toulouges cet été, Thibaud Daval-Braquet (2,10 m, 19 ans) n'a pas cessé de progresser durant cette saison. A lui tout seul, le pivot palois relance cette partie en remettant L'Elan Béarnais dans ce match (23-24). Les deux équipes sont assez maladroites dans cette fin de quart temps mais c'est Chalon qui rejoint les vestiaires avec un petit point d'avance, tout reste à faire dans cette rencontre (29-30). 

Une deuxième mi-temps béarnaise pour une victoire au bout

Bloqué à 0 point durant les 20 premières minutes, Franck Seguela sait bien qu'il doit éléver son niveau de jeu s'il veut que son équipe passe l'obstacle chalonnais. Plus agressif vers le cercle, Seguela permet à l'Elan de passer un 11-4 à son adversaire. Défensivement, Pau étouffe l'Elan Chalon à l'image d'un Ibrahima Fall Faye incapable de peser et de dominer son vis à vis (40-34). Les Vert et blanc ne lâchent pas le morceau dans cette fin de troisième quart-temps. Seul Mopsus arrive à scorer pour les Chalonnais. Pau n'a encaissé que 6 points dans ce quart-temps. Autour d'un Séguéla retrouvé, Pau est à 10 minutes de se qualifier pour les demi-finales (43-36 à la 30e).

Trop dépendant de Mopsus, Châlon-sur-Sâone continue de buter sur la défense paloise. Auteur de sa quatrième faute du match au début du dernier quart-temps, c'est du banc que Seguéla voit son équipe prendre 9 points d'avance grâce à Damien Larribau à 3-points et Carne aux lancers francs (52-43). Malgré la pression de l'Elan Chalon, les jeunes béarnais gardent la tête froide dans cette fin de rencontre (60-51).

Pour la première fois cette saison, l'Elan Béarnais bat l'Elan Chalon. Gros coup de maître de la part du coach Palois qui va devoir se reconcentrer sur la demi-finale contre le vainqueur de la rencontre entre Cholet et Gravelines-Dunkerque.

Les réactions :

Arnold Bouazaa (entraîneur de l'Elan Béarnais) :

"Ce que l’on avait ciblé d’important à faire contre une telle équipe a fonctionné. Il fallait être présent aux rebonds défensifs et offensifs. Cela nous a été utile car on a pu s’offrir des secondes chances. En début de match, on a manqué de calme, on s’est donc précipité en attaque, mais on a su ensuite se reprendre et forcer cette équipe à défendre. Notre troisième quart-temps où on encaisse que 6 points a été déterminant. Je suis content de l’apport de notre banc, Hugo Pelure a apporté de précieuses minutes en sortie de banc, Emile Chassaigne a su prendre le relais quand Franck Seguela n’était pas au meilleur de sa forme. Le banc sera important si on veut espérer de grandes choses dans ce Trophée du Futur. A nous de bien récupérer pour le match de demain (samedi)."

Romain Chenaud (entraîneur de l'Elan Chalon) :

"C’est assez frustrant, mais le mérite revient à Pau qui a su nous faire déjouer. On a laissé trop de points aux lancers francs, c’est dommage. Dans le troisième quart-temps, ils nous ont coupé notre jeu de passes. On ne fait que 9 passes décisives, ça prouve bien que collectivement nous n’avons pas été dans le coup. C’est dommage."

Corentin Carne (arrière de l'Elan Béarnais) :

"On craignait cette équipe de Chalon car elle nous a battu deux fois cette saison. On a su bien défendre et être précis dans nos plans de jeux pour remporter ce match. Même si ça été assez compliqué du niveau du rythme et des repères, je suis très heureux d’avoir pu aider mon équipe à remporter ce match. A l’image de l’équipe, je joue sans pression, même si j’ai un statut de leader/scoreur. Il est vrai que nous sommes moins attendus que l’an dernier, c’est peut-être pour ça que nous jouons sans pression."

26 mai 2017 à 15:20
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
12ème journée
08 décembre
Châlons-Reims
70
-
64
Hyères-Toulon
Gravelines-Dunkerque
73
-
67
Lyon-Villeurbanne
09 décembre
Bourg-en-Bresse
89
-
91
Boulazac
Chalon-sur-Saône
95
-
81
Antibes
Dijon
71
-
99
Monaco
Limoges
88
-
79
Le Portel
Strasbourg
88
-
54
Cholet
10 décembre
Pau-Lacq-Orthez
93
-
79
Levallois Metropolitans
11 décembre
Le Mans
20h45
Nanterre
Autres journées
PROGRAMME TV
11 décembre - 01h00
Bamberg
Moscou
11 décembre - 02h45
Barcelone
Fenerbahçe Ülker
11 décembre - 05h30
Barcelone
Fenerbahçe Ülker
11 décembre - 09h30
Indiana Pacers
Denver Nuggets
11 décembre - 11h00
Detroit Pistons
Boston Celtics