ESPOIRS


SENSATION À LEVALLOIS OÙ CHOLET S'INCLINE POUR LA PREMIÈRE FOIS CETTE SAISON

Emmanuel Pinda Levallois GPJ
Crédit photo : GPJ

Levallois a créé la sensation de cette dixième journée. En effet, les Levalloisiens ont fait tomber le leader Cholet. Strasbourg, vainqueur de l'ASVEL, revient à sa hauteur.

Après dix victoires en dix matchs, les Espoirs du Cholet Basket ont perdu samedi à Levallois. Ils ne resteront pas invaincus sur la première phase, comme avait réussi à le faire le SLUC Nancy la saison passée. Ils restent néanmoins premiers grâce à leur match d'avance mais Strasbourg tient le rythme derrière grâce à son succès contre l'ASVEL dans le choc de la journée.

 

  • Dijon vs Boulazac : 88-95

C'est après prolongation que Boulazac s'est imposé sur le parquet de Dijon, après l'égalisation à 3 secondes de la fin d'Aygalenq sur un tir à 3-points. Kevin Hanguoue (16 points et 12 rebonds) et Mama Dylan Affo (27 points, 10 rebonds et 5 passes) ont été impréssionants. Au contraire d'Adrien Labanere qui a une nouvelle fois éprouvé toutes les difficultés du monde à trouver l'impact attendu. C'est une victoire importante pour Boulazac qui n'avait plus gagné depuis la deuxième journée de championnat. 

Vincent Dumestre (Dijon) : "Nous entamons correctement le match sur le plan offensif mais nous n'arrivons pas à décrocher notre adversaire (beaucoup d'adresse longue distance qui leur permet de rester en permanence au contact). Nous réussissons à augmenter le niveau de notre agressivité défensive mais beaucoup de possessions offensives mal gérées offre du jeu rapide à Boulazac, et leur permet ainsi de virer en tête à la pause (+4). Nous revenons du vestiaire avec de meilleures intentions défensives et faisons rapidement un écart pour prendre l'avantage dans cette rencontre. Ce petit écart sera conservé jusqu'à la fin du match... Mais quelques tirs longues distances et rebonds offensifs permettent à l'adversaire de recoller dans la dernière minute. Le fait du match : au cours de la dernière possession nous sommes à +3, et je prends la décision de défendre (pas faire de faute) et de ne pas envoyer un adversaire sur la ligne des lancers francs. Resultat : Boulazac marque à 3-points et égalise. Sur la dernière possession, on n'arrive pas à s'ouvrir un tir... Prolongation (que l'on a très mal géré). Je prends la responsabilité de ce choix et de cette défaite."

Bertrand Parvaud (Boulazac) : "Un match d'un bon niveau offensif entre deux équipes qui sont très proches. Nous avons réalisé une belle première mi-temps. Notre jeu était bien en place offensivement, les joueurs étant appliqués. Lors du troisième quart-temps, nous sommes retombés dans nos travers, bien aidés en cela, par une agressivité vers le cercle efficace des Dijonnais. La fin de match était difficile, mais le tir à 3-points d'Aygalenq, à 3 secondes du buzzer, nous permis d'accrocher une période supplémentaire. Lors de cette prolongation, nous sommes rentrés de la meilleure des façons dans les débats, en prenant quelques points d'avance... Avance que nous garderons jusqu'au bout, notamment grâce à une bonne maîtrise des dernières minutes. Une deuxième victoire à l'arrachée qui fait du bien au moral."

 

  • Elan Béarnais vs Monaco : 76-95

Les hommes d'Arnold Bouazza n'y arrivent toujours pas à domicile. Pourtant, les Béarnais étaient en tête à la pause (51-42). Mais cela n'a pas suffit pour battre une de Monaco qui depuis l'arrivée d'Ali Bouziane à sa tête montre de très belles choses. Dans la raquette Shekinah Munanga (18 points et 14 rebonds) a dominé comme très souvent cette saison. Il est le leader de cette équipe, quand il est en forme Monaco est redoutable.

Arnold Bouazza (Elan Béarnais) : "Une très bonne première mi-temps (51-42) qui conforte les progrès de l'équipe, ainsi que la construction d'un état d'esprit conquérant. Malgré tout, les habitudes se construisent et s'acquièrent match après match. Il est donc à ce jour compliqué de tenir une telle intensité de jeu sur un match entier. La deuxième mi-temps est donc plus difficile (24-54). Le duo Kevin Cham (18 points à 7/13 aux tirs et 7 fautes provoquées) - Munanga (18 points à 7/14 et 14 rebonds) a été très efficace, tout comme le jeu rapide monégasque et leur réussite au lancers-francs. Quant à nous, malgré une bonne adresse extérieure (43% à 3-points), c'est l'adresse aux lancers-francs (12/26) et à l'intérieur (16/31) qui nous fait défaut sur la seconde mi-temps. La trêve va nous permettre de poursuivre cette construction avant notre prochain déplacement à Bourg."

Ali Bouziane (Monaco) : "Une large victoire qui s’est dessinée pour nous en deuxième mi-temps. Nous avons subi l’agressivité et l’adresse des Béarnais en première mi-temps symbolisée par la belle prestation de Damien Larribau. Trop de balles perdues (18) et de nonchalance en défense de notre côté pour pouvoir rivaliser sur ce début de match. Le score est sans appel (51-42). Nous reviendrons des vestiaires avec un tout autre visage. Notre défense plus agressive nous a ouvert de grands espaces. De l’autre côté du terrain, nous avons mieux pris soin du ballon et pu conclure sur des tirs à haut pourcentage. Une mi temps référence pour nous dans l’envie et la rigueur. Nous gagnerons cette mi temps (24-54). Une victoire importante qui nous permet de nous installer dans le ventre mou du championnat. Je noterai que pour la première fois cette saison, cinq joueurs monégasques ont scoré plus de 10 points"

 

  • Châlons-Reims vs Nanterre 92 : 80-75

Ce match entre ces deux bonnes équipes du championnat a tenu toutes ses promesses. A domicile, Châlons-Reims a dominé son adversaire grâce à une très bonne deuxième mi-temps. Le Montpelliérain Florian Ferreira termine meilleur marqueur de la rencontre avec 17 points. Les hommes de Patrice Koenig sont cinquièmes du championat. 

Patrice Koenig (Châlons-Reims) : "La première mi-temps est à la faveur des coéquipiers de Jean-Marc Pansa. Nous sommes dominés dans le défi physique et notamment dans la bataille du rebond offensif avec déjà 9 prises pour Nanterre. Les mauvais choix et les pertes de balles s’accumulent et nos invités regagnent ainsi les vestiaires à la mi-temps avec 7 points d’avance (32-39). Le niveau d’intensité va augmenter en ce début de deuxième mi-temps. Les deux formations se rendent coup pour coup et chaque équipe aura son temps fort. Mais après avoir compté 7 points d’avance à la 36e (68-61), les coéquipiers d’Arthur Leboeuf voient les joueurs de Nanterre revenir à égalité 60 secondes plus tard. Tout était à refaire et la victoire finale n’avait pas encore choisi son camp. A moins de 2 minutes de la fin, le score était de 70-72. C’est à ce moment que Jules Rambaut décide de libérer ses coéquipiers en inscrivant deux paniers à 3-points et d’offrir la victoire aux siens. Bravo à Maxence Broyer et à ses joueurs pour leur prestation. De notre côté, notons le match solide de Florian Ferreira avec 17 points et 8 rebonds. Prochain match à Cholet"

Maxence Broyer (Nanterre) : "Déplacement difficile pour mes joueurs face à une équipe de Châlons-Reims avec qui nous sommes à égalité avant le match. Nous avons fait une première mi temps très satisfaisante des deux côtés du terrain bien que nous avons eu un léger passage à vide en début de deuxième quart face à la défense de zone que nous avons ensuite solutionné. Nous rentrons au vestiaire avec 7 points d'avance et laissant le CCRB à 32 points marqués. Mais malheureusement, nous avons commis trop d'erreur défensive sur les 20 dernières minutes qui nous empêchent de repartir avec la victoire. Le quatuor Leboeuf - Ferreira - Rambaut - Cassier a été trop impactant dans le jeu pour pouvoir gagner. À nous de réagir le week-end prochain avec la réception du Limoges CSP."

 

  • Elan Chalon vs Hyères-Toulon : 72-67

Battu par Cholet la semaine dernière, l'Elan Chalon a retrouvé le chemin de la victoire ce samedi face au HTV. Moins en vue que la semaine dernière, Victor Mopsus a laissé la vedette à Etienne Ca qui a dominé le secteur intérieur adverse (18 points et 9 rebonds). 

Romain Chenaud (Chalon) : /

Mickaël Pivaud (HTV) : "Un début de match nettement mieux réussi par les joueurs de Chalon, une intensité défensive deux crans au dessus de la notre, nous faisant déjouer toute la première mi-temps. Nous resserrerons les boulons en défense au fur et à mesure de la rencontre (26 points encaissés puis 21 puis 10). Dans un match d'une qualité très médiocre, nous reviendrons à égalité à 2 minutes de la fin après avoir été sérieusement distancés à la mi-temps. La fin de match sera une succession d'erreurs du cinq en place, qui anéantira les efforts du groupe en deuxième mi-temps. La trêve internationale va faire du bien, nous allons pouvoir prendre un peu de recul sur cette première partie de championnat."

 

  • Le Mans vs Le Portel : 69-66

En tête de 16 points à la pause, le MSB s'est fait peur en seconde periode. Les coéquipiers de Mel Esso-Essis l'ont emporté dans les dernières minutes du match. Ils enregistrent leur troisième victoire de la saison. Une bonne nouvelle pour cette jeune équipe sarthoise. De son côté, Le Portel vient d'enchaîner deux défaites après une belle série de victoires.

Mathieu Lemercier (MSB) : "Nous sommes bien rentrés dans la rencontre grâce notamment à notre engagement défensif. Nous avons construit notre avance petit à petit avec davantage de maîtrise dans le jeu et réalisé une première mi-temps de qualité. Nous pouvions nous attendre à une réaction du Portel au retour des vestiaires et ce fut le cas. Dès lors que nous avons baissé la garde, nous avons subi de plein fouet leur agressivité et encaissé 17 points sur les 5 premières minutes de la deuxième mi-temps. Nous avons réussi à mieux gérer ce passage difficile et à reprendre le contrôle de ce que nous voulions mettre en place pour conserver un avantage de 10 points jusqu'à la 35e minute. Le syndrome de « la peur de gagner » à domicile a refait surface, nous nous sommes rendus les choses compliquées en fin de partie mais contrairement à d'habitude, nous sommes parvenus à lutter jusqu'au bout et à décrocher cette première victoire à la maison qui fait le plus grand bien à tout le monde !"

Mathieu Pouillot (Le Portel) : "Le Mans a bien commencé en imposant son adresse à 3-points et contre-attaque pour gagner le premier quart 24 à 10. Les Portelois se réveillèrent enfin et petit a petit grignotèrent leur retard. Mais c'était trop tard. Malgré trois possessions pour égaliser, l’ESSM échouera à 3-points (69-66). La trêve est bienvenue pour récupérer tous les blessés et les malades. Et rafraîchir les esprits."

 

  • Limoges vs Antibes : 85-64

Mis à mal par les Antibois pendant 10 minutes, Limoges a ensuite contrôlé la partie. Depuis quelques semaines, les joueurs de Mehdy Mary montent en puissance. Le collectif mis en place par l'ancien formateur de l'ASVEL est très bon. A l'intérieur, le duo Bazille-Muninga est en forme. Cela s'est encore vérifié ce samedi. Les deux joueurs combinent 35 points et 24 rebonds. Limoges intégrent le Top 8 du championnat. Important en vue d'une éventuel qualification pour le Trophée du Futur.

Mehdy Mary (Limoges) : "Après un premier quart-temps très offensif pour les deux équipes, la suite du match a été dans nos standards défensifs. Mis en difficulté dans les 1 contre 1 des joueurs extérieurs et intérieurs durant une bonne partie du match, cela s’est réglé sur la durée. Nous avons connu des difficultés à attaquer la zone à certains moments mais avons trouvé des solutions dans la durée."

Christian Corderas (Antibes) : "A sept joueurs pour se déplacer à Limoges, les Espoirs antibois ont effectué un début de match remarquable pour virer en tête à la fin du premier quart-temps. Pénalisés rapidement au niveau des fautes collectives, nous avons inconsciemment baissé notre intensité défensive ce qui a procuré de multiples opportunités aux Limougeauds, portés par Merveille Muninga, ancien joueur du centre de formation des Sharks, excellent avec 21 points et 14 rebonds pour 32 d'évaluation. Limoges a recollé au score à la mi-temps avant de dérouler son basket sur la fin rencontre. Sans démériter ni lâcher prise dans le combat, nous n'avions simplement pas les armes dans les 20 dernières minutes... De retour dans son ancien club, Isaac Mayembo a été efficace avec 16 points à 8/11 aux tirs malgré un faible temps de jeu (5 fautes en 20 minutes)."

 

  • Levallois vs Cholet : 79-78

C'est la surprise de cette dixième journée. Le leader, invincible jusque là, est tombé pour la première fois de la saison. Pourtant, les Franciliens ont évolué sans Ivan Février ni Sylvain Francisco. Peu importe, Frédéric Loubaki s'est occupé de tout. Le meneur parisien a tenu son rang de chef de meute et a dominé Killian Hayes. Une victoire importante et avant tout surprenante. Fin de série pour les hommes de Sylvain Delorme. Cette défaite n'enlève rien à leur très bon début de saison et le CB reste en tête, devant Strasbourg.

Emmanuel Pinda (Levallois) : "Certains diront ''exploit'' mais victoire largement méritée contre le leader du championnat. Nous savions qu'il fallait faire un grand match pour venir à bout du Cholet Basket. Nous faisons une très bonne première mi-temps (42-32) et nos changements défensifs permanents ont permis de perturber l'adversaire. Nous sommes loin de faire le match parfait (6/20 à 3-points, 17/28 aux lancers francs et surtout 23 balles perdues) mais les gars ont fait d'énormes sacrifices en deuxième mi-temps pour arracher cette victoire. Car après avoir mené de 16 points (50-34) en début de troisième quart-temps, les Choletais n'ont jamais lâché et menaient d'1 point à 15 secondes de la fin du match. Le groupe progresse de matchs en matchs, et l'on arrive à trouver une vraie solidarité. C'est une vraie belle victoire d'équipe et la victoire du coeur. Je suis très fier de ces jeunes."

Sylvain Delorme (Cholet) : "Les Choletais se déplacent pour le compte de la 10ème journée à Levallois. Cette équipe est remaniée car il manque Ivan Février et Sylvain Francisco. Le contrôle de la rencontre est très rapidement pris par les locaux. Les visiteurs subissent le jeu et n'arrivent pas à enchaîner les actions positives. Une remontada a lieu en tout fin de partie. Mais le jeune Frédéric Loubaki score le dernier panier en pénétration. Le CB a failli faire un hold up. C'est une victoire méritée sur l'ensemble du match pour Levallois. Frédéric Loubaki qui, en plus de marquer le panier final, réalise une belle performance (27 points, 8 passes décisives, 8 fautes provoquées et 11 rebonds pour 32 évaluation en 30 minutes)."

 

  • Gravelines-Dunkerque vs JL Bourg : 72-62

Battu lors de ses deux derniers matchs, le BCM renoue avec la victoire. Malgré un timide Matthias Flosse, Gravelines-Dunkerque l'a emporté. Pierre Hannequin a dominé le duel qui l'opposait à Thibault Dessignet. Le meneur nordiste a fini la rencontre avec 19 points et 7 passes décisives

Quentin Wadoux (BCM) : "Début de match équilibré avec un premier quart offensif (24-20). Une intensité défensive retrouvée va nous permettre de faire un écart et de rentrer aux vestiaires avec un avantage de +12. Au troisième quart, Bourg va nous mettre en grande difficulté et revenir à notre hauteur grâce à leur défense (53-51). Le quatrième quart sera équilibré jusque la fin mais des stops défensifs et des actions bien négociées à la fin vont nous permettre de creuser un petit écart de +10. Je suis content de la réaction de mon équipe après deux défaites en déplacement. Nous avons retrouvés un peu de solidité défensive avec 62 points encaissés."

Jean-Luc Tissot (Bourg) : "Il est difficile d'envisager de gagner un match à l'extérieur en ne jouant sur son registre défensif que pendant 15 minutes. Entre la 20e et la 35e minute, on encaisse 10 points... et on finit le match par un 15-5 en 5 minutes. La prise de conscience de nos capacités collectives sur 40 minutes n'a pas encore eu lieu ! Et on repart de Gravelines avec des regrets, comme à Nanterre, ou à Chalon... 25 balles perdues et une gestion de certains temps faibles compliquée font que l'on passe à côté d'un money time qui nous tendait les bras et qui aurait pu être très formateur. Tant pis, ce n'est que partie remise."

 

  • Strasbourg vs ASVEL : 70-60

Le choc de cette dixième journée entre deux outsiders. C'est la SIG, plus régulière tout au long du match, qui l'a emporté. Une nouvelle fois, Quentin Goulmy (18 points et 12 rebonds) a montré la voie à ses coéquipiers. Un match à oublier pour Sofiane Briki qui n'a jamais su rentrer dans son match. L'arrière lyonnais a terminé la rencontre avec un terrible 1/14 aux tirs... dont 1/11 à 3-points. La SIG revient quasiment à hauteur de Cholet.

Julien Lenne (assistant de Strasbourg) : "L'équipe a très bien entamé le match malgré la blessure de Ludovic Beyhurst. En effet, Louis Rucklin a parfaitement maîtrisé le tempo pour ses coéquipiers en terminant avec 19 d'évaluation. Mais surtout ses 8 fautes provoquées, 5 interceptions et 5 rebonds montrent l'activité et le match complet qu'il a produit. Le jeu a pu se reposer sur les forces vives de Marc Kwedi (14 points et 7 rebonds) et Quentin Goulmy (18 points et 12 rebonds), très complets tous les deux. Le binôme Pota - Abah très efficace a permis à l'ensemble de ce collectif restreint de conclure en toute beauté cette victoire qui conforte notre place de co-leader. L'ASVEL avec 5/28 a 3-points n'a jamais réussi à contre-carrer la défense de zone mise en place par Nebojsa Bogavac."

Anthony Brossard (ASVEL) : "Déplacement compliqué du côté de Strasbourg. Nous avons fait une bonne entame en étant précis sur ce que nous voulions. Malgré tout, nous rejoignions le vestiaire avec 10 points de retard, dû notamment à la prestation de haut niveau de Quentin Goulmy en face. Même si nous savions que Strasbourg userait d'une défense de zone, nous avons montré des difficultés au retour des vestiaires à trouver de l'alternance pour l'attaquer. A nous de travailler avant de jouer contre Levallois en match avancé (qui reste sur une victoire face à Cholet)"

 

Le classement du championnat Espoirs après dix journées :

  • 1er : Cholet 10 victoires - 1 défaite
  • 2e : Strasbourg 9-1
  • 3e : Gravelines-Dunkerque 8-2
  • 4e : ASVEL 7-3
  • 5e : Châlons-Reims 7-3
  • 6e : Elan Chalon 6-4
  • 7e : Limoges 6-4
  • 8e : Nanterre 6-4
  • 9e : Monaco 5-5
  • 10e : Bourg 5-5
  • 11e : Le Portel 5-5
  • 12e : HTV 4-6
  • 13e : Dijon 3-7
  • 14e : Le Mans 3-7
  • 15e : Levallois 3-7
  • 16e : Boulazac 2-8
  • 17e : Elan Béarnais 2-8
  • 18e : Antibes 0-11
22 novembre 2017 à 12:55
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
13ème journée
15 décembre
Hyères-Toulon
20h30
Dijon
Le Portel
75
-
80
Strasbourg
16 décembre
Monaco
19h00
Antibes
Cholet
20h00
Gravelines-Dunkerque
Limoges
20h00
Le Mans
Nanterre
20h00
Chalon-sur-Saône
Levallois Metropolitans
20h00
Châlons-Reims
17 décembre
Lyon-Villeurbanne
18h30
Bourg-en-Bresse
18 décembre
Boulazac
20h45
Pau-Lacq-Orthez
Autres journées
PROGRAMME TV
16 décembre - 05h30
Berlin
Limoges
16 décembre - 07h30
Real Madrid
Barcelone
16 décembre - 09h15
Moscou
Maccabi Tel-Aviv
16 décembre - 18h30
Limoges
Le Mans
17 décembre - 02h30
Limoges
Le Mans