ESPOIRS


TIMOTHÉ VERGIAT : "JE NE SUIS PAS SURPRIS PAR MES PERFORMANCES"

Timothée Vergiat HTV
Crédit photo : Sébastien Grasset

Homme fort de l'équipe Espoirs du HTV, Timothé Vergiat affole les compteurs depuis le début du championnat.

Qui en début de saison aurait parié sur Hyères-Toulon, aujourd'hui l'un des favoris pour être champion de France Espoirs en fin de saison ? Auteur d'un début de championnat parfait (8 victoires en 8 rencontres), les Varois ont connu la défaite pour la première fois ce week-end face à l'Elan Chalon. Très fort collectivement le HTV possède aussi de très fortes individualités. Un nom revient sans cesse quand on parle des Varois : Timothé Vergiat (1,85 m, 18 ans).

Très en forme depuis le début de saison (16,4 points à 47,6% de réussite aux tirs, 5 rebonds et 4 passes décisives en 35 minutes), ce poste 1 a crevé l'écran samedi dernier dans la victoire de son équipe contre Pau-Lacq-Orthez, le champion de France en titre. Arrivé cet été en provenance du Centre Fédéral, le Roannais brille de mille feux pour sa première année dans le championnat espoirs.

"Quand Hyères-Toulon m'a contacté en début de saison, le projet m'a tout de suite plu. J'avais des contacts avancés avec la SIG et Nanterre 92, mais le HTV était le seul club qui pouvait me donner ce que je recherchais, c'est à dire m'entrainer toute la semaine avec le groupe Pro A."

Meneur de formation, il est aujourd'hui l'un des tous meilleurs à son poste dans ce championnat, alors qu'il n'est que dans sa première année Espoirs. 

"Je ne connaissais pas ce championnat  mais je savais que j'allais avoir les rênes de l'équipe. Sans prétention, je voulais être un joueur majeur de ce championnat, donc je ne suis pas surpris par mes performances. J'ai acquis beaucoup d'expérience l'an dernier avec le Pôle France en jouant en Nationale 1, ce qui me permet aujourd'hui d'être performant."

Samedi dernier face au champion en titre béarnais, Timothé Vergiat faisait face à ce qui se fait sans doute de mieux dans le championnat sur les postes arrières (Labanerre, Carne, Okobo et Seguela). Malgré une certaine maladresse derrière la ligne à 3-points (2/11), le jeune meneur a brillé. 22 points, 5 passes décisives et 7 rebonds. Mais ce que nous retiendrons de ce match, c'est sa performance dans la prolongation où il a inscrit 7 des 10 points de son équipe.

"Battre Pau est sans doute le résultat le plus intéressant que nous ayons réalisé depuis le début de saison. C'est vrai que notre calendrier était plus au moins favorable en ce début de championnat. Nous n'avions pas encore affronté les grosses équipes, mais en trois semaines nous avons battu Le Mans, Orléans et Pau. Quand on voit les noms qui composent ces équipes... Jouer contre un joueur comme Elie (Okobo) est très motivant. Il fait partie des meilleurs joueurs de notre championnat et commence à se faire un nom en Pro A. Mais nous avons fait un superbe match, je suis fier de mon équipe, sans eux je ne suis rien." 

Aujourd'hui le HTV est deuxième derière le SLUC Nancy. Mais surtout, les Varois possèdent trois victoires d'avance sur le troisième. De quoi nourrir une vraie ambition de titre. 

“Je ne pense pas que nous sommes considérés comme le grand favori. C'est vrai que personne ne nous voyait à pareille fête en début de saison. Mais croyez-moi, nous sommes ambitieux. Aujourd'hui les gens commencent à nous prendre au sérieux. Notre objectif est de voir où nous nous situerons à la fin des matchs aller. A ce moment-là, on avisera. On souhaite jouer le Trophée du Futur et si on a la chance alors d'être en course pour finir champion de France, alors on ne se privera pas de la saisir. Mais nous n'avons aucune pression, c'est ce qui fait notre force."

Ses prestations en Espoirs ne passent pas inaperçues au sein du club. Kyle Milling, le coach du groupe professionnel, l'intègre depuis le début de saison dans son effectif. Régulièrement sur le banc, il attend son heure. Mais le HTV possède quatre meneurs de jeu dans son effectif professionnel (Acker, Michineau, Williams et Christophe).

"Jouer en Pro A est l'un de mes objectifs et je travaille au quotidien pour y arriver. Je sais que l'intensité proposée en Pro A est largement au-dessus de celle que je rencontre en Espoirs. Mais j'attends l'opportunité, et je ferai tout mon possible pour la saisir. J'ai le temps, je dois continuer à être performant en Espoirs. Tout vient à point à qui sait attendre."

Champion d’Europe avec l'équipe de France U16 il y a deux ans, Vergiat a été sélectionné pour participer au championnat d'Europe U18 en Turquie. Une compétition qui devait se dérouler cet été mais qui a été reportée à fin décembre suite aux événements de juillet sur place. Il fait partie des cadres de cette équipe et souhaite en découdre avec les plus grandes nations européennes. 

"Participer à un championnat d'Europe sous le maillot bleu est quelque chose de génial. J'ai eu la chance d'être champion d'Europe (U16) il y a deux ans. Un souvenir gravé en moi pour toujours. Je souhaite revivre cela en Turquie dans un mois. Pouvoir conserver notre titre serait extraordinaire. Personne ne l'a fait dans l'histoire et notre génération souhaite le faire. On veut aussi se qualifier pour le championnat du Monde U19, car la France n'y a pas participé depuis un certain temps. Il risque de nous manquer quelques joueurs, notamment ceux qui vivent aux Etats-Unis. On ne peut pas remplacer un Killian Tillie facilement, mais les joueurs qui seront appelés à le remplacer, feront le nécessaire pour faire gagner l'équipe. On a la chance d'avoir des joueurs comme (Frank) Ntilikina qui font partie de la rotation en Pro A, Bathiste Tchouaffé a connu des minutes en Pro A, pareil pour Abdoulaye Ndoye (Cholet) ou Adam Mokoka (Gravelines-Dunkerque). On a une très belle équipe, alors même si Killian va nous manquer, nous avons l'équipe et le talent pour vivre une très belle épopée en Turquie."

Le rendez-vous est pris.

21 novembre 2016 à 18:20
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
6ème journée
20 octobre
Antibes
20h30
Le Mans
Châlons-Reims
89
-
79
Limoges
Le Portel
20h00
Dijon
Levallois Metropolitans
20h30
Boulazac
21 octobre
Bourg-en-Bresse
20h00
Monaco
Chalon-sur-Saône
20h00
Gravelines-Dunkerque
Cholet
20h00
Nanterre
Pau-Lacq-Orthez
20h00
Lyon-Villeurbanne
Strasbourg
20h00
Hyères-Toulon
Autres journées
PROGRAMME TV
22 octobre - 02h00
Memphis Grizzlies
Golden State Warriors
22 octobre - 09h30
Chicago Bulls
San Antonio Spurs
22 octobre - 11h15
Memphis Grizzlies
Golden State Warriors
22 octobre - 18h30
Pau-Lacq-Orthez
Lyon-Villeurbanne
23 octobre - 15h15
Real Madrid
Moscou