EUROBASKET 2017


GRÈCE - RUSSIE : COMME UN AIR D'EUROLEAGUE

Crédit photo : FIBA

Deux équipes séduisantes en huitième de finale. Des joueurs habitués aux grandes joutes européennes de chaque côté. Des poids lourds dans la raquette et des arrières virevoltants. Non il n'y a pas à dire, cette rencontre respire un air bien connu.

En voyant Russie et Grèce entrer sur le terrain tout à l'heure (17h45), on imaginerait presque le petite musique de l'Euroleague retentir. Dans un Sinan Erdem Dome hôte du dernier Final Four, la sélection Helènne sera forte de cinq joueurs de l'Olympiacos, finalistes de la compétition en mai, et de trois éléments du Panathinaïkos, quart-de-finalistes. Le tout guidé par le génial et vocal Kostas Sloukas, vainqueur de la compétition avec le Fenerbahçe. Côté russe, six membres de l'équipe du CSKA, demi-finaliste malheureux de l'Euroleague, battus par... l'Olympiacos. Le tout emmené par le génial Alexey Shved, joueur le mieux payé d'Euroleague en 2015-16 et MVP en titre de l'EuroCup. Le décors est planté.

Méconnaissable en poules, arrachant sa qualification pour les phases finales lors du dernier match contre la Pologne, la Grèce a réussi là où les Bleus ont échoué à Istanbul : se métamorphoser. Avec une défense intense et une énergie folle, avec des joueurs en transe sur le banc à chaque panier, avec un collectif retrouvé, la sélection de Costandinos Missas a renversé une Lituanie que beaucoup voyaient sur le podium. Et qui l'avait sans-doute pris de haut. Très grosse force de frappe dans la raquette (42,3 points/match), la Grèce peut aussi sanctionner de loin si la défense se resserre autour de Bourousis et Printezis (41% à 3-points, troisième meilleure adresse de l'Euro derrière l'arc). 

Mais la dynamique russe est tout aussi impressionnante. Dans une équipe construite sur le modèle du CSKA, avec des joueurs de devoir comme Nikita Kurbanov (photo) articulés autour d'un immense talent offensif (ici Alexey Shved remplace Nando De Colo), la sélection affiche un collectif fluide et efficace au possible. Hormis un faux pas contre la Lettonie, la Russie a impressionné au premier tour, s'offrant même la Serbie (qu'elle pourrait retrouver en demi-finale). En huitième, elle a roulé sur la Croatie, avec un immense Shved, qui est sans doute le meilleur attaquant de cet Euro (23,7 points/match mais aussi 6,7 passes décisives).

Le duel clé : Ioannis Bourousis contre Timofey Mozgov

Alors certes, l'affrontement entre les deux leaders offensif, Sloukas d'un côté et Shved de l'autre, sera sûrement plus sexy. Mais c'est bien la lutte entre gros babars à l'intérieur qui pourrait faire basculer le sort du match. Pendant que les élégants arrières échangeront cross et jump-shoot, Bourousis et Mozgov lutteront au corps à corps pour la suprématie sous les panneaux. 

Mozgov, 13,3 points et 6,3 rebonds en 24 minutes, est l'ancrage intérieur qui permet à Shved de s'éclater en périphérie. Colosse capable de calmer les ardeurs des attaquants adverses, le nouveau joueur des Brooklyn Nets est aussi doté de très belle mains. Difficile à arrêter quand il est bien servi sous le cercle, il provoque beaucoup de fautes et punit aux lancers francs (presque 7 lancers par match, à 78% de réussite).

Mais cet après-midi, le natif de Saint-Pétersbourg trouvera à qui parler puisque Ioannis Bourousis est un poids lourd à son poste, au propre comme au figuré. Le pivot du Panathinaïkos joue moins que son homologue Russe, mais il aura pour mission de résister poste bas. Capitaine de sa sélection, il s'est comme son équipe mis en mode "playoffs" avec l'arrivée des matchs couperet. Résultat ? Une performance des plus complètes en huitième, avec 11 points, 8 rebonds, 6 interceptions et 2 passes décisives. Avec ses deux là face à face, le parquet risque de trembler.

Notre tendance : Russie 55%

La Grèce a certes impressionné en huitième, mais était-ce son vrai visage ? Les lacunes défensives d'Helsinki ne risquent-elles pas de réapparaître à Istanbul ? Si non, il y aura match. Si oui, alors le talent d'Alexey Shved et la régularité des Russes depuis le début de l'Euro devraient leur permettre de passer. 

A Istanbul,

13 septembre 2017 à 11:20
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
22 septembre
Antibes
79
-
57
Strasbourg
Dijon
86
-
61
Châlons-Reims
Le Portel
73
-
62
Cholet
23 septembre
Chalon-sur-Saône
62
-
82
Pau-Lacq-Orthez
Hyères-Toulon
19h30
Boulazac
Le Mans
20h00
Gravelines-Dunkerque
Nanterre
20h00
Bourg-en-Bresse
Levallois Metropolitans
20h00
Monaco
24 septembre
Lyon-Villeurbanne
18h30
Limoges
Autres journées
PROGRAMME TV
25 septembre - 03h15
Lyon-Villeurbanne
Limoges
25 septembre - 13h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
25 septembre - 20h30
Chalon-sur-Saône
Pau-Lacq-Orthez
26 septembre - 13h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges
27 septembre - 10h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges