EUROBASKET 2017


L'ALLEMAGNE PART LA TÊTE HAUTE, CONFIANTE POUR L'AVENIR

Crédit photo : Sébastien Meunier

Sortie de l'EuroBasket en quart de finale par l'Espagne après avoir fait bonne figure (72-84), la sélection allemande est persuadé que le plus beau est à venir.

Pas forcément attendue au tournant pour son premier EuroBasket sans le légendaire Dirk Nowitzki, l'Allemagne a surpris beaucoup de monde à Tel-Aviv puis Istanbul cet été. À commencer par l'équipe de France, éliminée en huitième de finale par la Mannschaft. Un succès marquant qui devrait permettre aux Allemands de poser les fondations d'un avenir prometteur.

"Nous avons réalisé de solides performances tout au long du tournoi, je pense que nous pouvons construire là-dessus", nous confiait mardi le meneur Maodo Lo, après l'élimination contre l'Espagne. "La victoire contre la France montre que nous pouvons tenir tête à toutes les bonnes équipes en Europe, que nous n'avons pas à avoir peur des autres."

Menée par l'intenable Dennis Schröder (23,7 points), l'équipe d'Allemagne manquait d'un autre scoreur fiable. Derrière le meneur des Hawks, seul Daniel Theis arrivait à alimenter régulièrement la marque (10,9 points). La victoire des Allemands contre la France a d'ailleurs été permise par l'apport offensif de joueurs inattendus comme Lucca Staiger, un point de moyenne sur l'ensemble du tournoi si l'on excepte le 1/8e de finale, 10 points au compteur face aux Bleus. Sur ce match-là, les lieutenants de Schröder ont aussi haussé leur niveau (22 points à 8/9 pour Daniel Theis, 12 points pour Robin Benzing).

"On frappe à la porte des grands"

Cette plus-value offensive viendra peut-être à l'avenir des deux grands absents de l'été pour l'Allemagne, les NBAers Maxi Kleber (Dallas) et Paul Zipser (Chicago). En attendant leur retour éventuel, Chris Fleming, sélectionneur de l'Allemagne depuis la fin de l'année 2014, est persuadé que les plus belles heures de la Mannschaft sont à venir.

"Même si on avait gagné contre l'Espagne, je n'aurais pas pu être plus fier de mon équipe. Le groupe a tout donné, je suis fier de la façon dont nous avons joué. Maintenant, pour franchir un nouveau palier, il faut que nous puissions compter sur tous nos meilleurs joueurs. Mais depuis plusieurs années, on construit cette dynamique. Il faut que ce groupe reste ensemble et il y arrivera, c'est sûr. On est en train de frapper à la porte des grands."

Pour l'Allemagne, la Coupe du Monde 2019 sera l'occasion de s'inviter véritablement à la table des grands. À condition évidemment de se sortir des qualifications, dans le groupe le plus relévé des éliminatoires, avec la Serbie, la Géorgie et l'Autriche au programme.

À Istanbul,

13 septembre 2017 à 17:44
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Je vis pour les France - Espagne
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
22 septembre
Antibes
79
-
57
Strasbourg
Dijon
86
-
61
Châlons-Reims
Le Portel
73
-
62
Cholet
23 septembre
Chalon-sur-Saône
62
-
82
Pau-Lacq-Orthez
Hyères-Toulon
19h30
Boulazac
Le Mans
20h00
Gravelines-Dunkerque
Nanterre
20h00
Bourg-en-Bresse
Levallois Metropolitans
20h00
Monaco
24 septembre
Lyon-Villeurbanne
18h30
Limoges
Autres journées
PROGRAMME TV
25 septembre - 03h15
Lyon-Villeurbanne
Limoges
25 septembre - 13h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
25 septembre - 20h30
Chalon-sur-Saône
Pau-Lacq-Orthez
26 septembre - 13h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges
27 septembre - 10h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges