EUROBASKET 2017


L'INCROYABLE RÉSERVOIR SERBE

Crédit photo : FIBA

Si la Serbie est en finale de l'EuroBasket (20h30), c'est presque un exploit tant la sélection a été décimée par les blessures et les forfaits cet été. Son secret ? L'incroyable profondeur de son réservoir, et une école du jeu qui dépasse les hommes.

On l'a dit, écrit, répété : la Serbie est sans aucun doute l'équipe la plus touchée par les forfaits. Elle a abordé cet EuroBasket privée de nombreuses stars et joueurs clefs. Voilà à quoi aurait dû ressembler son cinq majeur si tout le monde avait été présent :

Milos Teodosic / Bogdan Bogdanovic / Nemanja Bjelica / Nikola Jokic / Miroslav Raduljica

Presque effrayant. Mais blessures ou repos, quatre des cinq titulaires potentiels ont renoncé à la compétition. Si on ajoute Nemanja Nedovic, Marko Simonovic, Nikola Kalinic et Stefan Markovic, ce sont huit joueurs presque indiscutables qui sont absents. Une hécatombe. De l'équipe vice-championne olympique à Rio il y a un an, ne restent que cinq éléments : Bogdan Bogdanovic, Stefan Bircevic, Vladimir Stimac, Stefan Jovic et Milan Macvan. Et ils ne sont que quatre à avoir participé aux médailles serbes de 2014, 2016 et donc 2017 (Bogdanovic, Bircevic, Stimac et Jovic). Seuls trois d'entre-eux jouent un rôle majeur cet été (Bogdanovic, Jovic, Macvan). La Serbie a dû se réinventer. Et voici le cinq de départ aligné par Sasha Djordjevic lors de cet EuroBasket :

Stefan Jovic / Bogdan Bogdanovic / Vladimir Lucic / Stefan Bircevic / Ognjen Kuzmic

Le sélectionneur s'appuie des joueurs moins connus mais référencés en Europe, et presque tous passés ou par le Partizan ou par l'Étoile rouge de Belgrade, les deux clubs phares de Serbie. Le second réalise chaque année des miracles en Euroleague, malgré un petit budget, en donnant leur chance à des jeunes issus de la formation locale. Un club qui a permis à Stefan Jovic, meneur costaud et génial passeur, recordman du nombre de passes décisives en Euroleague (19, en 2015) de grandir. Avec Teodosic et Markovic, il n'aurait sans doute été que troisième rotation à son poste. Mais il assume le rôle d'organisateur avec brio.

Macvan, Kuzmic, Lucic - que Djordjevic a entraîné l'année passée au Bayern - ont tous été capables d'élever leur niveau depuis le début de la compétition pour accompagner au mieux le duo Bogdanovic - Boban Marjanovic. Dans une sélection où l'école du jeu est plus importante que les hommes, l'intégration s'est passée sans anicroche. Symbole de ce collectif homogène, six joueurs dépassent les 10 d'évaluation, dont cinq entre 10,1 et 14,4. Un collectif qui avait à coeur de prouver qu'il pouvait briller même sans ses stars. Ce qui fait dire à Vladimir Stimac un brin revanchard et provocateur :

"Certains - je ne sais même pas qui - ont dit que nous étions une équipe C. Mais cette équipe C vient pour la médaille d'or." 

A Istanbul,

17 septembre 2017 à 15:33
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
22 septembre
Antibes
79
-
57
Strasbourg
Dijon
86
-
61
Châlons-Reims
Le Portel
73
-
62
Cholet
23 septembre
Chalon-sur-Saône
62
-
82
Pau-Lacq-Orthez
Hyères-Toulon
70
-
63
Boulazac
Le Mans
103
-
63
Gravelines-Dunkerque
Nanterre
92
-
86
Bourg-en-Bresse
Levallois Metropolitans
71
-
77
Monaco
24 septembre
Lyon-Villeurbanne
71
-
68
Limoges
Autres journées
PROGRAMME TV
26 septembre - 13h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges
27 septembre - 10h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
28 septembre - 00h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges