EUROBASKET 2017


LA LETTONIE PREND RENDEZ-VOUS POUR L'AVENIR

Crédit photo : FIBA

Comme en 2015, son parcours à l'Euro s'arrête au stade des quarts-de-finale. Mais la Lettonie a montré qu'elle faisait désormais partie des cadors européens. Elle jouera les premiers rôles dans un futur proche.

Sur le plan comptable, le résultat est le même. Comme en 2015, les Lettons quittent l'Euro au stade des quarts-de-finale. Mais s'il y a deux ans, leur élimination face à la France était logique, cette fois ils méritaient tout autant leur place dans le dernier carré. Mais ils sont tombés face à ce qui est peut-être la meilleure équipe de cette compétition pour l'instant, la Slovénie de Dragic et Doncic.

"Je pense qu'aujourd'hui (mardi), les deux équipes méritaient d'aller en demi-finale, souffle le vétéran Janis Blums. Parce qu'on a tous les deux montré du beau basket lors de ce tournoi." Davis Bertans acquiesce : "Je pense qu'on a prouvé qu'on était capable de se battre pour une médaille", explique le joueur des Spurs.

Et en effet, les Baltes nous ont régalé pendant cet Euro. Un jeu collectif et spectaculaire, une attaque de feu - la plus prolifique de la compétition avec 91,6 points de moyenne - et des stars en devenir.

Encore si jeunes

Face à une Slovénie plus expérimentée, il leur manquait peut-être un peu de vice, pour mieux gérer les coups discrets ou les provocations verbales d'un Anthony Randolph par exemple.  Cette expérience va peut-être leur permettre de franchir un nouveau cap et de joueur des matchs pour une médaille lors des prochaines compétitions internationales.

"Dans les vestiaires après le match, j'ai dit aux joueurs que j'espère que ce tournoi et sa préparation vont rester comme une excellente expérience, détaille l'entraîneur Ainars Bagatskis. Par rapport à 2015, nous sommes toujours dans la même position, mais nous sommes encore jeunes. Bien sûr nous rêvions d'aller plus loin, et notre objectif était d'aller en demi-finale."

Ce sera peut-être pour le prochain Euro, en 2021 ? A moins que la Lettonie ne joue les troubles-fête au Mondial 2019 et aux Jeux 2020. Elle en a en tout cas les moyens. Car comme l'explique son sélectionneur, ses joueurs sont encore très jeunes. Prenez les trois stars de l'équipe par exemple : Kristaps Porzingis (photo) n'a que 22 ans et il est pourtant déjà dominant. Davis Bertans aura 25 ans en novembre, et Janis Timma a lui fêté son quart de siècle cet été. 

"Cette équipe est incroyable, lance admiratif le Slovène Sasa Zagorac. Elle peut être la prochaine Espagne, elle peut dominer les dix prochaines années."

La comparaison est peut-être un poil osée, mais la Lettonie a bien pris rendez-vous pour les prochains tournois. 

À Istanbul,

13 septembre 2017 à 09:31
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
PROGRAMME TV
18 juin - 20h45
Le Mans
Monaco
25 juin - 10h15
Monaco
Le Mans
Coaching