EUROCUP


JOUR DE "FINALE" EUROPÉENNE POUR STRASBOURG ET L'ASVEL

Miro Bilan SIG Strasbourg portrait Sébastien Grasset
Crédit photo : Sébastien Grasset

Strasbourg et l'ASVEL vont vivre chacun de leur côté une première "finale" européenne ce mardi.

Ce mardi, la SIG Strasbourg et l'ASVEL jouent une partie de leur saison. Avec les deux plus gros budgets de l'histoire du basketball français, les deux clubs comptent se qualifier pour les phases finales des deux compétitions rivales, la Ligue des Champions et l'EuroCup.

Après de longues phases de poules (14 matchs en Ligue des Champions, 16 en deux tours en EuroCup), elles jouent toutes les deux des "finales".

A partir de 18h30, la SIG sera ainsi sur le parquet de Banvit à Bandirma, en Turquie. Les Alsaciens se sont rendus sur place dès dimanche pour préparer cette rencontre. Si en perdant, ils conservent de bonnes chances de se qualifier pour les huitièmes de finale, gagner assurerait la qualification et leur permettrait de finir à une bonne place dans ce groupe C très dense. De quoi avoir un huitième de finale plus clément derrière.

« On peut finir premier comme cinquième, rappelle l'entraîneur Vincent Collet sur le site Internet de la SIG Strasbourg. C’est ça qui est terrible. On a joué 13 journées mais la 14e peut nous faire aller de la première à la cinquième place… Incroyable ».

Sans Pape Sy, Louis Labeyrie, Jérémy Leloup ni Florent Piétrus (qui ne peut être qualifié en BCL), la SIG devra compter sur ses forces en présence.

« J'ai joué pas mal de fois contre Banvit dans ma carrière, raconte Zack Wright. Gagner à Banvit est vraiment très difficile. J’ai dû gagner une seule fois contre Banvit dans toute ma carrière. Ils ont une très bonne équipe avec un très bon coach. Ce sera un match difficile ».

A l'aller au Rhénus, la SIG avait fait un match très solide pour s'imposer assez facilement. Mais c'était un autre contexte : c'était à domicile, il n'y avait pas Dee Bost, Damien Inglis ou Levi Randolph. Et surtout, Banvit n'était pas qualifié. Reste à savoir si les Turcs joueront le coup à fond, eux qui préfèreront sans doute gagner pour garder leur première place.

T.J. Parker face à son premier gros défi

Quant à l'ASVEL, l'équation est encore plus simple : en cas de victoire, c'est la qualification. En cas de défaite, c'est l'élimination. L'ambiance dans le petit PalaBigi (3 500 places) du Pallacanestro Reggiana s'annonce très chaude et l'ASVEL (privée d'Alpha Kaba) va devoir faire preuve de caractère pour atteindre les quarts de finale.

« On n’a pas le choix, on va jouer ce match comme une finale, prévient l'entraîneur T.J. Parker sur le site Internet de son club. On sait ce que l’on doit faire pour battre cette équipe. A nous d’être concentrés sur chaque possession pour aller chercher la victoire. »

Là aussi, à l'aller, l'ASVEL avait gagné à domicile. Entre-deux à 20h30, rencontre à suivre sur SFR Sport 2.

Ces matchs représentent en tout cas "les matchs de l'année" pour Strasbourg comme l'ASVEL. Des matchs à absolument gagner pour crédibiliser leur projet au niveau européen. Et pour de telles structures, le titre de champion de France seul ne peut suffire à donner le bilan de "très satisfaisant" à l'issue d'une saison. Un parcours européen digne de ce nom (et donc atteindre les phases finales) apparaît désormais obligatoire.

06 février 2018 à 17:18
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
PROGRAMME TV
25 juin - 10h15
Monaco
Le Mans
Coaching