EUROCUP


L'ASVEL FRÔLE LE HOLD-UP, MAIS S'INCLINE À KAZAN APRÈS PROLONGATION

Crédit photo : Sébastien Grasset

Ils ont bien failli refaire le coup. L'ASVEL s'est inclinée les armes à la mains 88-84 à Kazan au terme d'une prolongation, après avoir pourtant effacé un déficit de 14 points en quatrième quart-temps.

Il s’en est fallu d’un rien. Un tir improbable avec la planche de Quino Colom avec la planche à 3 points, un dunk surpuissant manqué par Charles Kahudi et quelques balles perdues bêtement par A.J. Slaughter en toute fin de rencontre auront eu raison d’une ASVEL courageuse, mais qui a manqué de ressources dans le final.

L’occasion était pourtant belle de lancer ce Top 16 de l’EuroCup de la meilleure des manières en allant chercher un succès de prestige chez l’épouvantail du groupe. Tout avait commencé timidement avec une ASVEL en manque de dureté en début de rencontre. Dominateurs avec notamment un Stéphane Lasme omniprésent (15 points et 3 rebonds), les Russes prennent les commandes de la rencontre lors du premier quart-temps (22-16). 

L'ASVEL s'accroche

A.J. Slaughter puis Justin Harper à longue distance permettent toutefois aux Villeurbannais de rester dans le match, tandis que Darryl Watkins (13 points et 8 rebonds) commence à prendre ses quartiers dans les deux raquettes. L’ASVEL tient le choc et ne se laisse pas impressionner, rejoignant les vestiaires avec quatre petites longueurs de retard. Charles Kahudi offre un bref avantage aux siens au en début de deuxième mi-temps, mais Kazan se repose sur l’éternel Anton Ponkrashov et se détache peu à peu.

Danilo Andusic trouve la mire à 3 points et l’ASVEL se voit peu à peu distancée, jusqu’à compter 14 longueurs de débours en tout début de quatrième quart-temps. C’est le moment que choisit John Roberson pour sortir de sa boîte, emboîtant le pas d’un A.J. Slaughter toujours aussi précieux (17 points et 3 rebonds). Amine Noua se mêle au festival longue distance et l’ASVEL va même prendre un court avantage dans le money-time. Melvin Ejim égalise toutefois d’un lancer-franc, à l’entrée de la dernière minute, avant que Jamar Smith ne manque de crucifier l’ASVEL au buzzer d’un lay-up tout cuit (77-77). 

Une belle occasion manquée

Dans une prolongation fermée à double-tour, la réussite sourit aux Russes à l’image de ce tir de Colom. Si John Roberson (20 points, 4 rebonds, 7 passes décisives et 4 interceptions) lui rend sur la possession suivante, Jamar Smith, pourtant peu inspiré jusque-là (9 points à 4/11 aux tirs), redonne un avantage définitif aux siens avant que Ponkrashov (14 points et 11 passes décisives) n’emballe l’affaire aux lancers-francs. L’ASVEL négocie mal ses derniers ballons et doit s’incliner malgré une belle résistance.

La réception de Reggio Emilia mercredi prochain s’annonce déjà décisive pour l’ASVEL en vue de la qualification pour les quarts de finale. En espérant que les hommes de J.D. Jackson n’auront pas à regretter cette défaite rageante en Russie.

03 janvier 2018 à 19:14
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
PROGRAMME TV
25 juin - 10h15
Monaco
Le Mans
Coaching