instagram
EUROCUP


VINCENT COLLET : "IL FAUT QU’ON INVENTE LE CHEMIN VERS LE TROPHÉE"

Vincent Collet SIG
Crédit photo : Sébastien Grasset

En s'imposant à domicile (66-62) face à Galatasaray pour le compte du match aller de la finale de l'Eurocup, Strasbourg s'est donné toutes les chances de mettre la main sur le trophée.

Une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne. Pourtant, les joueurs de Strasbourg étaient loin d'être favoris à l'entame de la première manche vendredi soir au Rhénus. Pourtant, comme souvent, les hommes de Vincent Collet ont réussi à se transcender pour aller chercher la victoire (66-62). Victoire qui n'assure rien aux Alsaciens. Si ce n'est la possibilité, avec un match retour de feu mercredi prochain en Turquie, de décrocher le titre. Pas une mince affaire !

En conférence de presse, Vincent Collet a alterné entre la grande satisfaction d'avoir posé des problèmes à cette équipe stambouliote et les regrets de ne pas avoir su conserver les huit points d'avance en toute fin de rencontre.

"Je ne sais pas si c’est une surprise que nous ayons gagné. On ne jouait pas pour perdre. Ils sont les favoris, oui, mais on espérait au moins leur poser des problèmes. On sait qu’ils sont les favoris de la compétition mais on savait qu’on pouvait les embêter en défense. On l’a surtout fait en première mi-temps. Même en deuxième mi-temps, lorsque nous étions à -8, on n’a pas abandonné.

 Je regrette les deux derniers rebonds de Lasme. Ce sont deux actions de très grande classe. Il va nous chercher deux ballons pratiquement dans les mains, ce qui va peut-être leur donner le titre. On aurait pu être à +6 ou +8. +4, c’est déjà quelque chose."

A mi-chemin, Strasbourg est toujours en course pour soulever le trophée. Mais pour cela, il va falloir aller réaliser un exploit en Turquie mercredi prochain. Pas impossible quand on connaît la force des Strasbourgeois à l'extérieur cette saison en Eurocup. Mais en face, c'est costaud.

"Ils sont toujours les grands favoris de l’Eurocup. Personne n’a pu les stopper à domicile, même le Bayern Munich et Gran Canaria. Mais on essayera, avec le même esprit qu’aujourd’hui. Ça reste un terrain de basket. Il faut qu’on invente le chemin vers le trophée."

23 avril 2016 à 11:41
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
AMAURY BOULAY
Spécialiste maison du basket féminin
Amaury Boulay
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
LIGUE DES CHAMPIONS
18 janvier - 08h15
Nymburk
Monaco
LIGUE DES CHAMPIONS
18 janvier - 09h50
Lyon-Villeurbanne
Radom
LIGUE DES CHAMPIONS
18 janvier - 15h15
Nymburk
Monaco
LIGUE DES CHAMPIONS
18 janvier - 16h50
Lyon-Villeurbanne
Radom
LIGUE DES CHAMPIONS
18 janvier - 18h20
Rishon LeZion
Le Mans