EUROLEAGUE


DE COLO EST BEL ET BIEN LE PATRON !

Nando De Colo CSKA Moscou
Crédit photo : Euroleague

Grâce notamment aux 30 points du MVP de l'Euroleague Nando De Colo, le CSKA Moscou s'est qualifié en finale de l'Euroleague en battant le Lokomotiv Kouban-Krasnodar 88 à 81.

Il n’est pas MVP pour rien… Avec 30 points, Nando De Colo a établi un nouveau record d’attaque sur une demi-finale de Final Four. Il bat ainsi Ramunas Siskauskas, précédent détenteur de ce record (à 28) et Antoine Rigaudeau (à 27 en 1999). Surtout, il a porté son CSKA Moscou tout au long du match face à un Lokomotiv rapidement repoussé, mais toujours dangereux.

Nando De Colo assume son statut

Dans cette confrontation russo-russe, c’est le CSKA qui frappe le premier. Et en particulier, son MVP, Nando De Colo. Bien en rythme, l’arrière tricolore propulse son équipe vers un 9-0 initial, auquel Malcolm Delaney est le seul à pouvoir répondre, avec 5 points de rang. Si le Loko monte son intensité en défense au fur et à mesure du premier quart, l’armada moscovite récite parfaitement son basket. De Colo en est déjà à 10 points en fin de premier quart, dont des tirs de très haut niveau (23-12).

Krasnodar reprend mieux en deuxième quart, avec un 7-0 pour recoller au score (23-19). Le CSKA connaît une petite panne offensive, à l’image d’un Milos Teodosic maladroit. Mais les soutiers de l’Armée Rouge sont au rendez-vous, avec Kyle Hines qui assure au rebond offensif, et Vitaly Fridzon qui trouve ses positions préférentielles… dont un tir complètement dingo avec la faute ! Le Lokomotiv manque de solutions offensives, si ce n’est pour l’activité d’Anthony Randolph sous les panneaux, ou l’adresse extérieure de Delaney et Draper. Moscou est logiquement en tête à la pause (47-37).

Dontaye Draper maintient le suspense

Isolé à l’intérieur, et visiblement touché à la jambe, Randolph n’en reste pas moins un monstre à l’intérieur. Avec 8 rebonds offensifs, il bat le record de Luis Scola (en 2006) sur un Final Four et il permet surtout à son équipe de rester au contact. Avec Draper et Delaney, il est la troisième lame du Lokomotiv qui n’arrive cependant pas à réduire la distance. La raison ? Un De Colo en furie, qui continue à scorer, et qui en est à 24 points avant le dernier quart. En pénétration ou sur son décalage et tir enchaîné (si pur), le Nordiste refroidit Krasnodar. Sur le buzzer, Draper rentre un 3-points venu d’ailleurs, avec la planche s’il-vous-plaît… et l’écart reste à 10 unités (69-59).

La malédiction du CSKA Moscou dans les derniers quarts temps va-t-elle enfin cesser ? Le Loko maintient en tout état de cause le suspense. Delaney parvient à grappiller des points à l’expérience mais c’est surtout Draper (voire Broekhoff) qui rentre les tirs à 3-points qui gardent Krasnodar en vie. Un bref vent de panique est rapidement calmé par Moscou qui répond par des lancers de ses stars, De Colo et Teodosic, dans le crunch. Avant ça, Khryapa fait lui sauter Randolph pour placer un dunk de « papy » en ligne de fond. Bref, le CSKA a tenu le choc et finit par s’imposer de 7 points (88-81). Avec 30 points à 9/14 aux tirs, 4 passes décisives et 2 rebonds, De Colo a parfaitement dominé son sujet. En face, Malcolm Delaney (26 points) et Dontaye Draper (17 points) ont bien résisté mais le Loko s’est fatigué à courir après le score. 

13 mai 2016 à 21:51
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMMANUEL LAURIN
Elevé au bon grain des Mauges, j'ai découvert le basket pro dans la Grange de la Meilleraie avant de voler de mes propres ailes aux US of A pour étancher ma soif de NBA
Emmanuel Laurin
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées