EUROLEAGUE


DE COLO NE REDESCEND PAS DE SON PETIT NUAGE

Nando De Colo CSKA Moscou
Crédit photo : CSKA Moscou

Nando De Colo vit des semaines fortes en émotions en ce moment.

Actuellement aux prises avec le Khimki Moscou dans la demi-finale de la VTB League, Nando de Colo et son CSKA sont toujours en pleine forme.

La vision d’Itoudis s’est réalisée

Les récents champions d’Europe en sont de fait à 2-0 face à leurs rivaux moscovites et notre Nando national a depuis pu savourer (un peu) son incroyable Final Four, avec le titre suprême, deux trophées de MVP et un autre pour le meilleur cinq de la saison. Un vrai carton plein !

« J’ai été vraiment très heureux d’avoir été nommé MVP car ça confirme tout ce que j’ai fait pour mon équipe pendant toute la saison. J’ai travaillé dur tous les jours pour devenir un meilleur joueur. Et je remercie vraiment mon équipe de m’avoir permis de jouer comme je le veux.  C’est seulement parce que l’équipe joue bien qu’on peut avoir des récompenses comme ça. »

Dimitris Itoudis lui avait effectivement fait miroiter le meilleur après sa fin de saison à Toronto en 2014… et le disciple de Zeljko Obradovic n’avait pas menti. Sa vision s’est réalisée à Munich.

« Quand je suis revenu en Europe, la première chose que le coach m’a dit, c’est que j’allais avoir une belle opportunité. Il m’a dit qu’il savait comment je jouais et comment m’utiliser au mieux. C’était le plus important pour moi. Je voulais jouer et, jour après jour, j’ai pris de plus en plus de responsabilités dans l’équipe. Après chaque entrainement, le coach m’a donné de plus en plus de choix et de confiance. »

Associé à Milos Teodosic, le loser magnifique enfin récompensé, De Colo forme une des lignes arrières les plus redoutables de l’histoire de l’Euroleague.

« Teo est un grand joueur. On a appris à se connaître au fur et à mesure et on se comprend de mieux en mieux. On sait ce dont l’équipe a besoin. Quand il a la balle, je me tiens prêt car on sait sa qualité de passeur. » souligne Nando sur le site de l’Euroleague. « Ce que j’adore, c’est qu’on se complète très bien l’un l’autre. Peu importe qui monte la balle, qui joue le premier pick & roll. On joue simplement au basket et tout le monde peut créer quelque chose depuis sa position. C’est ce que j’aime. »

Nando sur son nuage… jusqu’à Rio ?

L’un comme l’autre capable de déclencher de loin comme de partir à la corde et/ou créer une situation favorable en sortie d’écran, les deux arrières du CSKA ont réussi à briser la malédiction moscovite au Final Four.

Un vrai soulagement… notamment après cette finale à l’étouffée face au Fener et ses fans exceptionnellement chauds !

« C’était un match très difficile. On savait que la deuxième mi-temps serait beaucoup plus compliquée. Ce n’est jamais facile de gagner contre le Fenerbahce. Leurs fans les ont soutenu jusqu’au bout et ils n’ont jamais abandonné. Ça nous a donné une fin de match très serrée mais on a continué à rester soudés et à se concentrer sur notre boulot. En prolongation, on savait qu’on aller gagner.  Victor nous a bien aidé sur le coup. Sa claquette a été énorme. Il nous a montrés que ce match était pour nous. »

Premier MVP français de la saison d’Euroleague, premier Français à terminer meilleur scoreur, Nando De Colo a inscrit son nom en lettres d’or dans les livres d’histoire. Et le gamin d’Arras n’en revient toujours pas…

« C’est vraiment incroyable de se dire qu’on fait partie de l’histoire de l’Euroleague. Et ce jusqu’à la fin de sa vie. C’est un sentiment exceptionnel. »

Qu’il y reste sur son petit nuage Nando ! Au moins jusqu’à Rio…

 

 

 

 

24 mai 2016 à 08:35
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMMANUEL LAURIN
Elevé au bon grain des Mauges, j'ai découvert le basket pro dans la Grange de la Meilleraie avant de voler de mes propres ailes aux US of A pour étancher ma soif de NBA
Emmanuel Laurin
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées