EUROLEAGUE


LE BAROMÈTRE DES FRANÇAIS EN EUROLEAGUE : HEURTEL ET BEAUBOIS INDISPENSABLES

Crédit photo : Euroleague

A défaut de clubs, la France compte sept joueurs pour la représenter en Euroleague cette saison. Chaque semaine, BeBasket dresse le bilan des Tricolores engagés dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. Deux journées au programme de cette semaine, épisode 13.

Ils ont brillé

* Thomas Heurtel (Anadolu Efes Istanbul)
- Mardi : défaite à domicile contre Kaunas, 71-84. 18 points à 5/9 dont 0/3 à 3 points, 2 rebonds, 4 passes décisives, 4 interceptions mais 3 balles perdues, 9 fautes provoquées, 5 fautes, 23 d'évaluation en 29 minutes
- Jeudi : victoire à Galatasaray, 86-76. 14 points à 6/13 dont 1/3 à 3-points, 2 rebonds, 8 passes décisives, 2 interceptions mais 2 balles perdues, 17 d'évaluation en 26 minutes.

S'il continue d'alterner entre le cinq majeur et le rôle de sixième homme de luxe, il affiche une belle régularité sur ses dernières sorties, à l'image de cette belle semaine sur le plan individuel. Dominateur mais battu par le Kaunas de Léo Westermann mardi (voir son panier avec la faute en vidéo), il est reparti vainqueur du derby d'Istanbul face à Galatasaray, en tenant parfaitement son rôle de distributeur.

* Fabien Causeur (Bamberg)
- Mardi : défaite au Real Madrid, 72-95. Absent car malade.
- Jeudi : victoire à domicile contre l'Olympiacos, 82-68. 17 points à 7/12 dont 2/4 à 3-points, 2 rebonds, 3 passes décisives mais 2 balles perdues, 18 d'évaluation en 27 minutes.

Malade, il n'était pas du déplacement dans la capitale espagnole. Sans lui, les Allemands ont concédé leur plus large défaite de la saison. De retour deux jours plus tard devant son public, Bamberg a lavé l'affront en engrangeant sa cinquième victoire de la saison, la troisième sur les quatre derniers matchs, face à l'Olympiacos qui restait pourtant sur quatre succès d'affilée. Et cette fois Fabien Causeur était bien de la partie. Saignant d'entrée, il a permis à son équipe de prendre un départ idéal, 11-0 après 4 minutes de jeu, puis de faire l'écart avant la pause. Il a d'ailleurs marqué ses 17 points avant la mi-temps, se contentant d'une superbe passe pour le dunk  de Leon Radosevic (voir vidéo) dans le dernier quart temps.

* Rodrigue Beaubois (Vitoria)
- Mercredi : victoire à domicile contre Barcelone, 65-62. 19 points à 7/14 dont 2/7 à 3-points, 3 rebonds, 1 interception mais 2 balles perdues, 1 contre, 4 fautes provoquées, 18 d'évaluation en 29 minutes.
- Vendredi : défaite au Panathinaïkos Athènes, 68-69. 11 points à 3/7 dont 1/3 à 3-points, 2 rebonds, 2 passes décisives mais 2 balles perdues, 1 contre, 12 d'évaluation en 26 minutes.

Décisif contre Barcelone, c'est lui qui a scellé la victoire des siens à coup de lancers francs (3/3). Il a eu moins de munitions contre le Pana, mais c'est encore lui qui a ramené Vitoria à 1 point des Grecs en réussissant un tir de loin puis deux lancers francs. Preuve qu'il est devenu incontournable à Vitoria, l'ancien Strasbourgeois a même eu le ballon de la gagne entre les mains mais n'a pu trouver le cercle. Fait notable : il a réalisé un contre dans chacune de ces deux rencontres, et il en est désormais à 8 au total. Du haut de son mètre quatre-vingt huit, il est le meilleur contreur de son équipe, et se classe 16e de la compétition, au beau milieu des meilleurs big men !

Ils ont fait le job :

* Kim Tillie (Vitoria).
- Mercredi : victoire à domicile contre Barcelone, 65-62. 2 points à 1/3 dont 0/1 à 3-points, 7 rebonds, 2 interceptions, 6 d'évaluation en 23 minutes.
- Vendredi : défaite au Panathinaïkos Athènes, 68-69. 4 points à 1/2, 5 rebonds, 1 passe décisive mais 1 balle perdue, 6 d'évaluation en 17 minutes.

Titulaire lors des quatre derniers matchs, il continue son travail de sape sous les panneaux, avec sérieux et application, à l'image de la belle saison de Vitoria. S'ils avaient réussi à s'imposer sur le fil à Athènes, les Basques seraient même seuls deuxième au classement.

Ils ont déçu :

* Léo Westermann (Kaunas). 
- Mardi : victoire à l'Anadolu Efes Istanbul, 84-71. 4 points à 2/3 dont 0/1 à 3-points, 6 passes décisives, 1 interception mais 4 balles perdues pour 4 d'évaluation en 22 minutes.
- Jeudi : défaite à domicile contre Kazan, 80-88. 4 points à 2/5, 4 rebonds, 3 passes décisives mais 2 balles perdues, 5 fautes, 1 d'évaluation en 21 minutes.

Semaine très contrastée pour le Français et son équipe. Après une belle victoire sur le terrain de l'Anadolu Efes, ils se sont inclinés devant leur public contre Kazan, une équipe bien plus modeste que les Stambouliotes sur le papier. Les joueurs de Sarunas Jasikevicius restent sur trois défaites lors des quatre dernières rencontres. Une période qui correspond à un léger passage à vide pour l'arrière tricolore, qui tourne à 5 d'évaluation de moyenne sur ces quatre matchs.

* Adrien Moerman (Darussafaka Dogus Istanbul).
- Mercredi : victoire au Fenerbahçe, 71-64. 3 points à 1/3 dont 1/1 à 3-points, 1 rebond, 1 passe décisive, 2 d'évaluation en 10 minutes
- Vendredi : victoire à domicile contre le Maccabi Tel-Aviv, 86-84. 0 point à 0/2 dont 0/1 à 3-points, 2 rebonds, -2 d'évaluation en 6 minutes. 

Semaine très difficile pour l'intérieur tricolore. Expulsé très sévèrement après une empoignade générale contre le Fener, il n'a presque pas été utilisé par David Blatt contre le Maccabi. Sur le plan collectif en revanche, il est le seul Français à terminer la semaine avec deux victoires. Après avoir enchaîné quatre défaites, les Stambouliotes sont désormais sur une série de trois succès consécutifs.

Ils n'ont pas joué :

* Nando de Colo (CSKA Moscou).
- Mercredi : victoire au Maccabi Tel-Aviv, 80-76.
- Vendredi : défaite à domicile contre le Fenerbahçe, 79-95 (a.p.).

Déjà annoncé pour la semaine dernière et la rencontre face à Barcelone, le retour du Français a encore été reporté, le temps de soigner définitivement sa cuisse. Sans le MVP de la saison passée, le CSKA a vécu une semaine très compliquée. Après avoir réussi à remonter un débours de 18 points à Tel-Aviv, les Moscovites ont craqué deux jours plus tard pour la revanche de la dernière finale. Encore à égalité à la fin du temps réglementaire, les champions en titre ont explosé en prolongation, encaissant un terrible 20-4 en cinq minutes. Les voilà avec une deuxième défaite au compteur. Comme au début de saison, leur série de victoires consécutives reste bloqué à six.  

Tous les résultats :

13e journée :

Mardi 20 décembre
- Unics Kazan - Galatasaray : 73-60.
- Anadolu Efes Istanbul - Zalgiris Kaunas : 71-84.
- Olympiacos Le Pirée - Étoile Rouge de Belgrade : 73-65.
- Real Madrid - Bamberg : 95-72.

Mercredi 21 décembre
- Fenerbahçe - Darussafaka Dogus Istanbul : 64-71.
- Milan - Panathinaikos Athènes : 72-86.
- Maccabi Tel-Aviv - CSKA Moscou : 76-80.
- Vitoria - FC Barcelone : 65-62. 

14e journée :

Jeudi 22 décembre
- Galatasaray - Anadolu Efes Istanbul : 76-86.
- Zalgiris Kaunas - Unics Kazan : 80-88
- Étoile Rouge de Belgrade - Real Madrid : 82-70.
- Bamberg - Olympiacos Le Pirée : 82-68.

Vendredi 23 décembre
- CSKA Moscou - Fenerbahçe : 79-95 a.p.
- Darussafaka Dogus Istanbul - Maccabi Tel-Aviv : 86-84.
- Panathinaïkos Athènes - Vitoria : 69-68.
- FC Barcelone -Milan : 87-75. 

Le classement :

le-barometre-des-francais-en-euroleague--1482578651.jpeg  

Les épisodes précédents :

Episode 1.
Episode 2.
Episode 3.
Épisode 4.
Épisode 5. 
Épisode 6.
Épisode 7.
Épisode 8.
Épisode 9.
Épisode 10.
Épisode 11. 
Épisode 12.

24 décembre 2016 à 14:21
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées