EUROLEAGUE


LE BAROMÈTRE DES FRANÇAIS EN EUROLEAGUE : UN WESTERMANN RECORD, HEURTEL DANS LE DUR

Crédit photo : Euroleague

A défaut de clubs, la France compte sept joueurs pour la représenter en Euroleague cette saison. Chaque semaine, BeBasket dresse le bilan des Tricolores engagés dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. 

Ils ont brillé :

* Léo Westermann (Kaunas), victoire 78-73 à domicile contre Vitoria. 20 points à 9/15 dont 2/6 à 3-points, 4 rebonds et 4 passes décisives pour 24 d'évaluation en 28 minutes.

"Il a porté l'équipe sur ses épaules." Le compliment est signé Sarunas Jasikevicius, légende du basket lituanien et actuel entraîneur de Kaunas. Et comment lui donner tort au vu de la performance de son meneur français ? L'ancien Limougeaud réalise son meilleur match en carrière en Euroleague. En réussissant un lay-up avec la planche à cinq minutes de la fin, il a permis à son équipe de prendre deux possessions d'avance pour la première fois de la rencontre. Il a aussi régalé ses coéquipiers de passes bien senties (voir vidéo). Et Kaunas a empoché son premier succès.

* Adrien Moerman (Darussafaka Dogus Istambul), défaite à domicile 80-81 contre Milan. 20 points à 7/12 dont 4/7 à 3-points, 5 rebonds, 19 d'évaluation en 27 minutes. 

Auteur d'un solide double-double la semaine dernière, l'intérieur stambouliote a fait encore mieux sur le plan individuel. Il termine meilleur scoreur et meilleure évaluation de son équipe, et son adresse de loin a été précieuse pour étirer la défense italienne. Sorti du banc, il était sur le terrain en fin de rencontre. Ses 6 points inscrits dans les 4 dernières minutes ont permis aux hommes de David Blatt d'y croire jusqu'au bout, mais c'est bien Milan qui est reparti avec la victoire. Irréprochable dans la défaite.

* Nando de Colo (CSKA Moscou), victoire à domicile 81-77 contre le Panathinaïkos Athènes. 20 points à 7/16 dont 3/6 à 3-points, 4 passes décisives, 3 balles perdues, 7 fautes provoquées, 15 d'évaluation en 31 minutes.

Sa performance est d'autant plus remarquable qu'il est complètement passé au travers de sa première période. Maladroit, contré deux fois, l'Arrageois est rentré aux vestiaires avec un seul point au compteur. Loin de son statut de meilleur joueur d'Europe. A son retour sur le parquet, le fantôme de De Colo avait disparu, remplacé par un MVP en chair et en os. L'ancien Choletais a notamment rentré le tir qui a permis au CSKA de repasser en tête à 3'50" du terme, avant de servir Vorontsevich à 3-points pour faire l'écart. Indispensable.

 Ils ont fait le job :

* Kim Tillie (Vitoria), défaite 73-78 à Kaunas. 2 points, 1 rebond, 1 passe décisive, 4 d'évaluation en 8 minutes. 

Resté sur le banc la semaine dernière, il a mis les pieds sur le parquet cette fois, mais n'y est resté que 8 minutes. Le temps d'apporter un peu dans chaque secteur. On a envie de le voir plus.

Ils ont déçu :

* Thomas Heurtel (Anadolu Efes Istanbul), défaite 66-90 à l'Olympiacos. 3 point à 1/7, 4 passes décisives, 5 fautes, -5 d'évaluation en 18 minutes.

Comme son équipe, dont c'est la plus grosse défaite sur la scène européenne depuis presque trois ans, le meneur tricolore a sombré sur le parquet du Pirée. Maladroit comme face à Vitoria la semaine dernière, il s'est également vite retrouvé handicapé par les fautes et a dû sortir définitivement huit minutes avant la fin. Pas du genre à se cacher, il assume et reconnaît jouer actuellement "le pire basket" de sa carrière. Le Biterrois est très loin de ses standards de l'année dernière, et ce n'est pas un hasard si son équipe compte deux défaites : L'Anadolou Efes a besoin d'un Heurtel au meilleur de sa forme. Réaction attendue.

* Fabien Causeur (Bamberg), victoire à domicile 89-86  contre l'Unics Kazan. 4 points à 1/4, 2 passes décisives, 1 balle perdue, 4 fautes, évaluation nulle en 15 minutes.

Battu de peu au Fener la semaine passée, Bamberg tient cette fois sa première victoire de la saison. Mais son arrière français est lui de nouveau passé à côté. Titularisé à l'arrière au côté d'un Nikos Zisis brillant (16 points, 12 passes décisives), le joueur formé au Havre a perdu le tout premier ballon du match avant d'enchaîner avec un tir manqué. Andrea Trinchieri l'a plusieurs fois relancé malgré ses problèmes de faute mais Causeur n'a jamais trouvé le rythme. Il pourra se consoler de cette performance en demi-teinte avec le succès collectif.

Ils n'ont pas joué :

* Rodrigue Beaubois (Vitoria). Toujour blessé, son retour à la compétition a été repoussé.

Tous les résultats :

- Olympiacos Le Pirée - Anadolu Efes Istanbul : 90-66

- Bamberg - Unics Kazan : 89-86

- Maccabi Tel-Aviv - Real Madrid : 82-89

- Darussafaka Dogus Istanbul - Milan : 80-81

- Kaunas - Vitoria : 78-73

- CSKA Moscou - Panathinaïkos Athène : 81-77 

- Galatasaray - Etoile Rouge de Belgrade : 83-85 

- Barcelone - Fenerbahçe : 72-73  

Le classement :

22 octobre 2016 à 10:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées