EUROLEAGUE


LE FENERBAHÇE EMPOCHE LA PREMIÈRE MANCHE, L'OLYMPIAKOS SURPRIS PAR LE ZALGIRIS KAUNAS

Crédit photo : EuroLeague

A la maison, le Fenerbahçe a assumé son statut de champion en titre et s'est imposé 82-73 contre Vitoria. Dans l'autre match, le Zalgiris Kaunas s'empare de la victoire après prolongation, sur le perquet de l'Olympiakos (87-78).

Champion en titre de cette compétition, le club turc du Fenerbahçe a bien l'intention de préserver son titre et ne s'est pas fait prier pour remporter son premier match de playoffs, face à une équipe de Vitoria qui a manqué son entame de match. En Grèce, l'Olympiakos n'a pas réussi à imiter son club rival (le Panathinaïkos, vainqueur du Real Madrid hier soir) et perd la première manche sur son parquet face au Zalgiris Kaunas.

Le Fener, sans trembler

Devant quasiment 13000 spectateurs, le Fenerbaçe, champion d'Europe en titre, a bien démarré les playoffs, s'imposant sur ce score de 82 à 73.  Cette victoire est le fruit d'une première mi-temps réussie pour les hommes de la légende Zeljko Obradovic. En prenant le large dès le premier quart-temps (21-11), avant de rentrer aux vestiaires l'esprit serein (43-26), les coéquipiers de Kostas Sloukas (10 points, 11 passes décisives et 4 rebonds) ont ensuite baissé légèrement le pied, même si les Espagnols de Baskonia ont seulement réduit l'écart, sans jamais réellement rattraper le Fener au tableau d'affichage.

Fortunes diverses pour les anciens LNBers : Brad Wanamaker (ex-Limoges) s'est mis en valeur et a tenu son rang en terminant meilleur marqueur pour les locaux (16 points). Vincent Poirier a eu plus de mal à se montrer décisif pour Baskonia. Gêné par les fautes, il a passé 19 minutes sur le parquet pour seulement 4 points (1/4 aux tirs et 2/4 aux lancers francs) et 2 rebonds. Au contraire, l'autre français de cette équipe, Rodrigue Beaubois, s'est montré précieux avec une grosse activité malgré une certaine maladresse aux tirs (13 points à 6/15 aux tirs, 6 rebonds, 3 passes décisives et 5 fautes provoquées en 29 minutes, le plus gros temps de jeu des Basques).

Pour espérer l'emporter lors du match 2 (ce vendredi à 19h45), Vitoria devra se montrer plus précis à 3-points (28,6% d'adresse dans ce secteur) et plus tranchant dans la bataille aux rebonds (24 à 32). Avec 21 passes décisives sur les 28 tirs réussis, le Fenerbahçe aura à coeur de garder ce jeu collectif qui a fait tant de mal à son adversaire du soir.

 Deux semaines après, Kaunas s'impose de nouveau au Pirée !

En gagnant deux fois lors de la saison régulière, les Lituaniens de Kaunas avaient l'ascendant psychologique sur leur adversaire du soir, l'Olympiakos. Et cela a sans doute joué puisque les coéquipiers de Brandon Davies se sont imposés 87-78 après une prolongation. L'ancien intérieur de Chalon-sur-Saône et Monaco finit MVP du match  avec 21 points, 8 rebonds et 4 fautes provoquées.

Pourtant, la rencontre était mal embarquée pour les Lituaniens, rapidement distancés (8-23, 9e minute). En effet, ils n'ont jamais mené au score durant le match, si ce n'est les trois premières minutes du premier quart-temps et une poignée de secondes dans la dernière minute du temps réglementaire. Du haut de ses 35 ans, le Grec Vassilis Spanoulis a tout fait dans ce match pour permettre à son équipe de finir devant au tableau d'affichage, mais insuffisant donc (25 points, 9 passes décisives et 5 fautes provoquées). C'est même lui qui égalisera à la fin du match pour accrocher les prolongations, en vain. En plus de Davies, Kaunas a vu son leader Kevin Pangos (notre photo) faire un excellent match, où il a cumulé 20 points, 6 passes décisives et 3 rebonds en 30 minutes.

Les efforts du Zalgiris Kaunas ont donc payé, eux qui ont couru derrière le score durant pratiquement l'intégralité de la rencontre. Si le match a été fou, les deux français, que ce soit Kim Tillie pour l'Olympiakos ou Axel Toupane pour Kaunas, se sont montrés très discret, avec 3 points à 1/2, 2 rebonds et 1 interception en 17 minutes pour le premier et un bilan neutre pour le second (-2 d'évaluation en 8 minutes : une balle perdue et une faute).

Déjà considéré comme la belle surprise de la saison régulière de l'EuroLeague, le Zalgiris Kaunas peut encore incroyablement embellir son bilan. Champion d'Europe en 1999, le club lituanien a désormais une formidable opportunité de rejoindre Belgrade. Deux victoires à domicile devant son bouillant public suffiront pour s'ouvrir les portes du Final Four. Mais, finaliste de la dernière édition de l'EuroLeague, l'Olympiakos n'a sûrement pas dit son dernier mot. Ce ne serait pas la première grecquification...

Les quarts de finale de l'EuroLeague :

  • CSKA Moscou - Khimki Moscou : 1-0 (98-95 ; match 2, jeudi à 19h)
  • Panathinaïkos Athènes - Real Madrid : 1-0 (95-67 ; match 2, jeudi à 20h15)
  • Fenerbahçe Istanbul - Vitoria : 1-0 (82-73 ; match 2, vendredi à 19h45)
  • Olympiakos Le Pirée - Zalgiris Kaunas : 0-1 (78-87 a.p ; match 2, vendredi à 20h15).
18 avril 2018 à 22:58
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
DAMIEN NERON
Plus adroit sur un clavier que sur un parquet, j'admire la Pro B autant que la JAV(CM).
Damien Neron
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
PROGRAMME TV
25 mai - 22h45
Parker, président
27 mai - 11h45
Parker, président
28 mai - 13h15
Fenerbahçe Ülker
Real Madrid
Coaching