EUROLEAGUE


LE REAL MADRID RÉAGIT PARFAITEMENT, LE CSKA MOSCOU SOUFFRE MAIS ASSURE

Crédit photo : EuroLeague

Deux séries, deux scénarios : le vent a tourné à Athènes, rien n'a vraiment changé à Moscou. Retour sur la soirée d'EuroLeague.

"La beauté des playoffs", a tweeté le futur madrilène Klemen Prepelic au cours de la soirée. "Vous perdez un match de trente points et deux jours plus tard, vous récupérez l'avantage du terrain." En effet, tout a changé en 48 heures à l'OAKA Arena. Même ambiance, même décor enfumé, mêmes acteurs, même enjeu, mais un scénario totalement différent. À croire que le Panathinaïkos a subi le contre-coup classique d'une large victoire lors du match inaugural : une certaine décompression.

Irrésistibles à trois-points mardi (12/22), les Grecs furent cette fois incapables de régler la mire (7/26). Dominateurs sous les panneaux il y a deux jours (38-26), les hommes de Xavi Pascual n'ont pas existé aux rebonds (18-37 !). Et en face, victorieux 89-82, le Real Madrid a eu une réaction de champion : l'éternel Felipe Reyes (notre photo) a montré la voie (18 points à 5/8, 2 rebonds et 3 passes décisives pour 25 d'évaluation en 17 minutes), Jaycee Carroll a fait parler son incroyable instinct offensif (17 points à 6/10) et le collectif a livré, lors du troisième acte (remporté 32-21), l'un de ses meilleurs quarts-temps de la saison. On notera, en revanche, la faible utilisation de Fabien Causeur (2 points à 1/2 et 1 passe décisive en 6 minutes), simplement aperçu sur le parquet lors des sept dernières secondes en seconde mi-temps.

Après la gifle de mardi, le Real Madrid peut donc retourner en Espagne l'esprit serein. L'objectif de ce voyage à Athènes est atteint : repartir à la maison avec l'avantage du terrain. Deux victoires d'affilée au WiZink Center et les portes du Final Four s'ouvriront.

Sergio Rodriguez, patron de substitution à Moscou

En parlant de travail bien fait, il est obligatoire de mentionner le CSKA Moscou. En regardant les affrontements antérieurs cette saison avec le Khimki, on aurait pu penser que l'équipe de Dimitris Itoudis allait se balader. Mais sans Nando De Colo et Kyle Hines, blessés, cela complique largement les choses. Malgré tout, deux victoires étriquées restent deux victoires et au bout du compte, cela fait 2-0 pour le CSKA. Soit le scénario comptable rêvé et l'assurance d'un court voyage en banlieue sans une pression excessive.

Après le succès 98-95 de mardi, les coéquipiers de Léo Westermann (2 points à 0/3, 2 rebonds et 1 passe décisive pour 1 d'évaluation en 8 minutes) ont tout autant soufferts, même s'ils ont longtemps tenu les rênes de la rencontre. En l'absence de De Colo, Sergio Rodriguez a été royal (26 points à 8/14 et 10 passes décisives pour 36 d'évaluation) et a contribué à creuser l'écart au meilleur moment (de 68-66, 30e minute, à 81-72, 35e minute). L'essentiel est assuré (89-84), le but sera désormais d'éviter de revenir un Match 5 irrespirable à la maison. Rendez-vous la semaine prochaine.

Les quarts de finale de l'EuroLeague :

  • CSKA Moscou - Khimki Moscou : 2-0 (98-95 ; 89-84 ; match 3 le mercredi 25 avril à 19h)
  • Panathinaïkos Athènes - Real Madrid : 1-1 (95-67 ; 82-89 ; match 3 le mercredi 25 avril à 18h45)
  • Fenerbahçe Istanbul - Vitoria : 1-0 (82-73 ; match 2, vendredi à 19h45)
  • Olympiakos Le Pirée - Zalgiris Kaunas : 0-1 (78-87 a.p ; match 2, vendredi à 20h15).
19 avril 2018 à 22:53
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching