EUROPE


DE GRANDS NOMS À L'EUROBASKET 2017

Crédit photo : FIBA

Dragic, Vucevic, Porzingis... Les bulletins d'inscription au prochain EuroBasket (du 31 août au 17 septembre) affluent.

Non, même s'il ne qualifiera pour aucune échéance mondiale, le prochain championnat d'Europe n'est pas parti pour être un Euro au rabais. Ainsi, si Nicolas Batum, Felipe Reyes ou encore Mario Hezonja ne seront pas là, si la nouvelle star Nikola Jokic pourrait payer les réticences des Nuggets à le voir revêtir le maillot serbe, les bonnes nouvelles se sont enchaînées récemment pour les amateurs de basket.

Par exemple, l'absence de Jokic pourrait ouvrir une porte au géant Boban Marjanovic (2,22 m), en quête de relance après une saison passée au bout du banc de Detroit. Auparavant une machine de guerre en Euroleague avec l'Etoile Rouge, l'ancien Spur compte bien intégrer le roster de Sasha Djordjevic.

"C'est très bien de jouer en Turquie, c'est un grand pays de basket avec des fans enthousiastes", a t-il indiqué sur le site de la FIBA. La Serbie (la Yougoslavie plus exactement, ndlr) avait remporté l'EuroBasket en 2001 en Turquie et j'espère que nous pourrons être aussi chanceux cet été. Je me souviens avoir suivi cette compétition à la télé, c'était une grande performance !"

De même que son grand ami Evan Fournier, Nikola Vucevic foulera aussi les parquets européens cet été. Outre les traditionnels objectifs, le neveu de Savo Vucevic, l'entraîneur de Bourg-en-Bresse,  aura surtout l'ambition de enfin montrer son vrai visage sous le maillot du Monténégro.

"Je veux aider l'équipe nationale à réaliser une bonne campagne", affirme t-il sur le site de la FIBA, lui aussi. "D'un point de vue personnel, j'ai de grandes attentes aussi. En 2011, j'étais si jeune que j'étais surtout là pour engranger de l'expérience. En 2013, je n'ai pas eu la chance de montrer ce que je pouvais faire et c'était très frustrant. Donc je veux prouver ma valeur maintenant. La plupart des gens en Europe ne connaissent pas grand chose de mon jeu, ni de moi."

Dragic face aux Bleus, Antetokounmpo aussi ?

En outre, la nouvelle qui a mis le basket européen en émoi ce lundi est l'arrivée de Kristaps Porzingis sur la scène continentale. Devenu la tête de proue des Knicks en seulement deux ans, le Letton viendra renforcer sa formation, quart de finaliste de la dernière édition. Une grande première pour celui qui n'a connu qu'un EuroBasket U18 (en 2013) jusque-là. Le New-Yorkais a officialisé sa décision lors d'une conférence de presse chez lui, à Liepaja.

"J'ai arrêté mon choix après la saison. Je suis excité. Ce n'était pas une décision difficile à prendre, j'y ai pensé de temps à autre pendant la saison. Ce sera un été difficile mais tout se passera pour le mieux ensuite."

De son côté, l'équipe de France trouvera aussi de grands noms sur sa route lors du premier tour à Helsinki. Si la Pologne devra faire sans son emblème Marcin Gortat (une opportunité pour Aaron Cel de gratter des minutes dans la raquette polonaise ?), retraité international depuis 2015, la Grèce devrait pouvoir compter sur sa nouvelle supertar Giannis Antetokounmpo, auteur d'une saison exceptionnelle avec Milwaukee, lui qui a disputé le All-Star Game dans un costume de titulaire et qui devrait recevoir, sauf surprise, le trophée de joueur ayant le plus progressé cette année.

En janvier, la FIBA faisait état de la probable présence de l'Athénien en Finlande et en Turquie, The Greek Freak ayant annoncé aux médias locaux qu'il serait présent si sa condition physique le permettait. Une nouvelle qui demandera évidemment confirmation dans quelques semaines, surtout que Giannis est actuellement engagé dans une série éprouvante de playoffs contre Toronto (2-2). Mais confrontée au vieillissement de sa génération dorée, la Grèce tient là sa nouvelle arme de destruction massive pour les dix prochaines années.

Enfin, la Slovénie (aussi présente dans le groupe des Bleus, avec la Finlande et l'Islande) pourra aussi compter sur son fleuron Goran Dragic. Malgré la déception de ne pas avoir emmené Miami en playoffs au terme d'une saison aboutie individuellement (20,3 points et 5,8 passes décisives), l'ancien meneur de Phoenix s'est immédiatement rendu disponible pour sa sélection. Une bonne nouvelle pour le spectacle de fin d'été !

24 avril 2017 à 22:12
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Je vis pour les France - Espagne
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
18 aout - 14h30
France
Croatie
18 aout - 18h30
Lituanie
France