instagram
EUROPE


GASOL PORTE L'ESPAGNE VERS LES QUARTS

Gasol porte l'Espagne vers les quarts
Crédit photo : Sébastien Grasset

L’Espagne a eu du mal face à une Pologne valeureuse (80-66), mais Pau Gasol a enfilé son costume de super-héros.

Résultat ? 30 points à 11/14 aux tirs et un billet pour les quarts de finale. Les fans de basket sont aux anges, ils auront leur Espagne-Grèce en quarts.

18 heures 25, hymne espagnol avant Espagne – Pologne. Inquiétude dans le camp ibérique : Pau Gasol n’est pas là. Rudy Fernandez touché au dos et absent, les fans espagnols commencent à imaginer le pire. Mais Pau est de retour pour la dernière causerie de coach Scariolo… et surtout pour démarrer le match. De la première mi-temps, on ne verra que lui : à trois points (3/3), à mi-distance, dos au panier, à la distribution… A la pause, la ligne de stats de Pau est immaculée : 15 points à 6/6 aux tirs en 18 minutes mais l’Espagne a du mal et ne mène que de deux points (41-39).

L'Espagne en mode diesel...

A la reprise, on se dit que l’Espagne va appuyer sur l’accélérateur, comme la Grèce l’avait fait quelques heures avant elle face à la Belgique (23-11 dans le troisième quart). Que nenni. Scariolo a repéré le potentiel on fire de Pau et la Roja joue sur lui ses premiers systèmes pour autant d’échecs. La Pologne hausse le ton en défense et emmène l’Espagne dans un combat qui ne lui sied guère. A l’entame du dernier quart, statu quo (55-55) sur un dernier panier à l’arrachée de Nikola Mirotic (15 points à 6/9 aux tirs, 8 rebonds en 23 minutes), validé par Jorge Garbajosa, qui donne de la voix depuis le premier rang des tribunes.

...avec un super Gasol !

Mais la plaisanterie a assez duré comme ça au goût de la Roja. Cinq minutes et un 14-2 plus tard, les Polonais ne sont plus aussi sereins (69-57, 35e). Histoire de mettre fin définitivement à d’éventuels espoirs, Pau Gasol signe un 8-0 à lui seul. Rideau. La prestation du géant (30 points à 11/14 aux tirs, 7 rebonds, 4 passes en 31 minutes) est saluée d’une standing ovation à sa sortie, sachant que l’Espagne a été sifflée tout du long. Respect. Pour montrer un peu plus que, même si on ne le met pas souvent en haut de la liste, Gasol est toujours un des meilleurs (sinon le meilleur ?) joueurs au monde dans un contexte FIBA. L’Espagne s’impose finalement moins aisément que prévue malgré le score final (80-66).

A noter le bon passage dans le dernier quart de Sergio Rodriguez (8 points à 3/9 aux tirs, 5 passes décisives en 25 minutes) et le 25-11 de l’Espagne dans le dernier quart, qui aura achevé Marcin Gortat (9 points en 26 minutes) et compagnie. Rendez-vous mardi, à 18 heures 30, pour le choc des quarts de finale : Espagne-Grèce. 

12 septembre 2015 à 20:04
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
XAVIER COLLIN
Un mélange de Dee Spencer et de Flo Piétrus. NB : d’un dauphin, t’en fais pas un requin.
Xavier Collin
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
19 janvier - 04h30
Golden State Warriors
Oklahoma City Thunder
PRO A
19 janvier - 07h45
Gravelines-Dunkerque
Le Portel
LIGUE DES CHAMPIONS
19 janvier - 08h40
Rishon LeZion
Le Mans
PRO A
19 janvier - 09h30
Pau-Lacq-Orthez
Limoges
NBA
19 janvier - 09h30
Boston Celtics
New York Knicks