EUROPE

GROUPE B : L'ESPAGNE A RÉSISTÉ, L'ALLEMAGNE ÉLIMINÉE

Groupe B : L'Espagne a résisté, l'Allemagne éliminée
Crédit photo : FIBACiamillo-CastoriaMorgano

Berlin aura vibré jusqu'au bout.

Malheureusement pour les supporters locaux, c'est l'Espagne qui a eu le dernier mot face à l'Allemagne (77-76) et composté sur le fil son ticket pour les huitièmes de finale. La Roja de Pau Gasol est passée proche d'une élimination retentissante, la Mannschaft de Dirk Nowitzki d'un énorme exploit. C'est bel et bien l'Espagne qui se déplacera à Lille.

Un point. Un minuscule point. Comme cet ultime lancer-franc raté par Dennis Schröder, parfait jusque là sur la ligne, à trois secondes du terme. Il s'en est finalement fallu de peu pour que l'Allemagne accroche la grande Espagne et lui inflige cinq minutes supplémentaires très indécises. Mais dans l'une des plus belles Arenas d'Europe et surtout devant leurs fans, les joueurs locaux n'auront certainement pas à rougir. Dominés durant les trois quarts du match, ils n'ont jamais lâché, aidés par une adresse supérieure (48% contre 41% côté ibérique), mais pas par les balles perdues (14 à 6 ; 15 points à 2 après turnovers pour l'Espagne).

Un point, un lancer, un seul qualifié

Si la première partie de match était plutôt équilibrée (41-38 à la pause) - Sergio Rodriguez relançant son équipe dans le deuxième quart-temps (11 de ses 19 unités à 7/11 dans la période) - l'Espagne mettait une main sur son billet au retour des vestiaires. Avec Pau Gasol (16 points à 6/14, 11 rebonds et 6 passes) à la baguette, la sélection de Sergio Scariolo prenait une option à dix minutes de la fin (60-48) et jusqu'à 13 points d'avance à sept minutes de la fin (65-52). Mais la lueur d'espoir maintenue par Dennis Schröder était ensuite ravivée par Maodo Lo (14 points à 6/8 dont 2/3 à 3-points) ou Dirk Nowitzki (10 points à 3/6 et 7 rebonds), qui frappaient coup sur coup à longue distance dans la dernière minute.

Si bien qu'à 22 secondes du buzzer final, l'Allemagne était revenue sur les talons espagnols (73-72). Sorti de sa torpeur en fin de match (14 points dont 11 dans le QT4), Sergio Llull se montrait parfait aux lancers-francs avec un 4/4 dans les dernières secondes (77-74). Parallèlement, Dennis Schröder l'imitait dans un premier temps. Sauf qu'il avait droit à un lancer supplémentaire pour une faute lointaine de Pau Ribas. Mais le meneur des Hawks manquait l'égalisation et le rebond tombait dans les mains de l'Espagne, immensément soulagée mais victorieuse sur la plus petite des marges (77-76).

Schröder nouveau chancelier allemand ?

Toujours en vie, avec un bilan de trois victoires pour deux défaites dans ce groupe B délicat, l'Espagne jouera donc la phase finale dans la peau du chasseur. Reste désormais à savoir quel sera son adversaire en huitièmes. Pour l'Allemagne et Dirk Nowitzki, l'aventure européenne s'arrête là. Mais la légende allemande, qui disputait son dernier Euro, peut avoir le sentiment du devoir accompli. Celui d'avoir passé le relais à la génération suivante et à un nouveau leader : Dennis Schröder, qui a livré un nouveau match plein (26 points à 8/15 dont 3/6 à 3-points, 6 rebonds, 7 passes et 9 fautes provoquées). A presque 22 ans (il les aura dans cinq jours), l'élastique combo-guard natif de Braunschweig a bien répondu aux attentes lors de ce premier tour (21 points, 4,6 rebonds et 6 passes) et s'est (déjà) montré indispensable à cette nouvelle Nationalmannschaft.

Désormais sans Dirk, l'avenir de cette équipe allemande ne s'écrira donc pas à Lille, mais semble avoir des contours nets. Tout le contraire de celui de l'Espagne, plus flou et dans l'immédiat loin d'être serein. A voir si les multi-médaillés espagnols de la dernière décennie seront décidés à conserver leur place dans le Top 4 européen, réservée par leurs soins depuis 1999 (et le dernier Euro en France). Et, dans un futur moins proche, s'ils veulent écrire une nouvelle ligne olympique à leurs palmarès. Les doutes espagnols seront-ils levés en France ? Réponse dès ce week-end à Lille.

10 septembre 2015 à 19:32
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
29ème journée
23 avril
Monaco
92
-
88
Limoges
25 avril
Châlons-Reims
71
-
76
Cholet
Dijon
20h30
Chalon-sur-Saône
Hyères-Toulon
68
-
78
Strasbourg
Le Mans
66
-
77
Le Portel
Nancy
77
-
85
Lyon-Villeurbanne
Nanterre
20h00
Antibes
Orléans
58
-
78
Paris-Levallois
Pau-Lacq-Orthez
94
-
83
Gravelines-Dunkerque
Autres journées