EUROPE


ITW EDDIE VIATOR : "JE REPRÉSENTAIS LA FRANCE EN FINALE"

ITW Eddie Viator :
Crédit photo : DR

Après deux quarts de finale en 2006 et 2010, Eddie Viator faisait partie du trio arbitral qui officiait lors de la finale de la Coupe du Monde entre les Etats-Unis et la Serbie.

Après deux quarts de finale en 2006 et 2010, Eddie Viator faisait partie du trio arbitral qui officiait lors de la finale de la Coupe du Monde entre les Etats-Unis et la Serbie. L’occasion de revenir avec lui sur sa campagne espagnole.

Interview réalisée par Frédéric Dussidour.

Comment se passe un championnat du monde pour un arbitre ?

Mes collègues et moi étions convoqués à partir du 27 août. Le lendemain nous participions à deux jours de « clinic » où nous avons revu certains points du code de jeu, sur le comportement à avoir sur le terrain, quelques généralités, etc. Cela a permis également d’établir quatre groupes de dix arbitres pour la répartition sur les quatre sites de la première phase. Le 30 août, nous partions sur nos sites et le lendemain la compétition commençait.

Où étiez-vous pour ce premier Tour ?

A Gran Canaria avec le groupe D qui était composé de l’Angola, de la Slovénie, de l’Australie, de la Corée du Sud, de la Lituanie et du Mexique. J’ai arbitré cinq rencontres. Il y a eu un match un peu compliqué entre l’Angola et la Slovénie où j’ai sifflé trois fautes techniques. Le lendemain, je sifflais à nouveau la Slovénie, à l’échauffement l’un des joueurs vient me voir et me demande s’il allait prendre encore une faute technique ? Je lui ai répondu que cela dépendait de lui, il m’a serré la main et tout s’est bien passé par la suite.

Après ce premier tour, dans quel état d’esprit étiez-vous ? Quel a été votre programme ensuite ?

Je me sentais très bien, je suis resté moi-même, il ne fallait pas en faire plus, tout allait bien. J’ai pris la direction de Barcelone pour officier lors du huitième de final entre les Etats-Unis et le Mexique.

A quel moment avez-vous appris votre désignation pour la finale ?

Il y avait quelques bruits de couloirs mais je n’y prêtais pas d’attention, il y avait une quinzaine de candidats possibles. Finalement le samedi soir après notre réunion, il y a eu un problème technique avec le réseau intranet mis en place par la FIBA, cela nous permettait de recevoir notamment nos désignations. Le problème n’étant pas résolu dans la soirée, nous avons été contactés par téléphone à une heure du matin dans la nuit de samedi à dimanche !

Comment on aborde une finale de Mondial ?

J’étais ravi de cette désignation, je représentais la France en finale et quelque part les 12 000 arbitres du pays. Il fallait que je reste dans l’esprit des matchs que j’avais arbitrés précédemment, à savoir être discret, sobre, ne pas en faire plus et surtout prendre du plaisir.

L’équipe de France aurait pu vous faire louper cette finale ?

Si j’avais eu un choix à faire, j’aurais préféré siffler le match pour la troisième place et voir la France en finale.

Vous n'avez pas été trop frustré par le déroulement du match ?

Non pas du tout, j’étais heureux de faire cette finale. J’ai pris du plaisir chaque seconde, je devais être à fond même si les Etats-Unis ont rapidement pris les devants. Il y a quelques années notre DNA (Directeur National de l’Arbitrage) nous a dit que les matchs les plus intenses étaient les demi-finales. Mise à part quelques exceptions, les finales sont souvent à sens unique.

Un mot sur les USA ?

Très grosse équipe. Ils ont été très respectueux envers le corps arbitrale. Il n’y a eu aucun problème avec les joueurs et le staff.

Avez-vous reçu des messages d’encouragements et de félicitations pour cette finale ?

Oh oui ! Dès que l’information est devenue officielle les sms se sont enchaînés et ça continue encore. Au début je répondais mais après avoir reçu un sms de Air France m’alertant que mon vol pour rentrer en France était annulé, j’ai décidé de tout stopper ! (rires)

Quel est votre programme maintenant ?

Je n’ai pu participer au stage des arbitres Pro A et Pro B. De ce fait, dès demain (aujourd'hui, ndlr), je passe le test écrit. Ensuite je pars à Salonique pour le stage des arbitres Euroleague. Puis direction Istanbul pour un tournoi Euroleague. Je rentre en France le 26 septembre pour officier le lendemain sur la recontre entre Le Mans et Rouen à Antarès en ouverture du championnat.

Photo : Sébastien Meunier

18 septembre 2014 à 12:36
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
AMAURY BOULAY
Spécialiste maison du basket féminin
Amaury Boulay
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
nm1
-
lfb
Résultats
Classement
19ème journée
10 février
Antibes
84
-
91
Monaco
Dijon
78
-
72
Hyères-Toulon
Le Portel
98
-
64
Nancy
11 février
Chalon-sur-Saône
79
-
66
Cholet
Le Mans
75
-
85
Nanterre
Limoges
83
-
76
Strasbourg
Orléans
53
-
64
Pau-Lacq-Orthez
12 février
Gravelines-Dunkerque
82
-
81
Lyon-Villeurbanne
13 février
Châlons-Reims
88
-
94
Paris-Levallois
Autres journées
PROGRAMME TV
NBA
24 février - 02h00
Cleveland Cavaliers
New York Knicks
NBA
24 février - 09h30
Detroit Pistons
Charlotte Hornets
NBA
24 février - 11h00
Cleveland Cavaliers
New York Knicks
LEADERS CUP PROB
24 février - 11h15
Roanne
Boulogne
NBA
24 février - 12h45
NBA Extra