instagram
EUROPE


L'ESPAGNE TROP FORTE POUR LA GRÈCE

L'Espagne trop forte pour la Grèce
Crédit photo : Sébastien Grasset

La Grèce n'aura pas réussi à prendre sa revanche de 2007.

Huit ans jour pour jour après la demi-finale de Madrid, les Espagnols ont de nouveau battu la Grèce sur le score de 73 à 71. Si la sélection hellène s'est bien battue, recollant notamment au score en toute fin de match, l'équipe de Pau Gasol (27 points  à 10/18, 8 rebonds et 3 passes décisives en 31 minutes) a globalement dominé la partie et se qualifie logiquement en demi-finale de l'EuroBasket.

Voilà 20 ans que la Grèce n'avait pas battu l'Espagne dans un match couperet de l'EuroBasket. Et cette invincibilité durera encore quelques années de plus puisque l'Espagne s'est imposée en quart de finale de l'EuroBasket contre la Grèce 73 à 71. Si le score final est très serré grâce à un retour grec dans les trente dernières secondes, la victoire espagnole est méritée.

Les Espagnols ont pris le meilleur départ avec deux 3 points d'entrée de Sergio Llull (6-0). Mais l'activité de Giannis Antetokounmpo, énorme au rebond (17 prises en plus de ses 12 points à 5/10), a permis aux Grecs de recoller dans ce premier quart-temps sans arrêt de jeu (14 partout après dix minutes de jeu).

La sortie de Giannis Antetokounmpo entraîna une ouverture dans la défense hellène dont les intérieurs espagnols profitèrent. Nikola Mirotic (18 points à 4/8 et 1 rebond en 31 minutes au final) marqua ainsi 7 points dans le deuxième quart-temps pour rentrer au vestiaire avec 12 points, soit 2 de moins que l'inarrêtable et tout aussi infatigable Pau Gasol. A la pause et après une série de sept paniers consécutifs marqués, les Espagnols menaient 39-32.

L'Espagne à l'usure

Après la mi-temps, le réveil grec ne se fit pas attendre. Portée par un Vassilis Spanoulis enfin inspiré (10 points à 4/14 et 5 passes décisives en 32 minutes au final), l'équipe de Fotis Katsikaris revint vite au score avant de passer devant. Mais jamais la Grèce ne réussit à faire un véritable écart alors que l'Espagne ne jouait pas son meilleur basket, loin de là. Et après avoir survécu à la bonne période hellène, les Espagnols reprirent le dessus au cours de la dernière période. Le vieux briscard Felipe Reyes (5 points à 1/6 et 5 rebonds en 18 minutes) y fut pour beaucoup grâce à son travail de sape à l'intérieur. C'est surtout défensivement que la sélection de Sergio Scariolo prit le contrôle de la partie, sans oublier les points sur deuxième chance (13).

L'ultime effort des Grecs

Si bien qu'à l'entame de la dernière minute, la partie semblait pliée. Mais c'était sans compter le caractère des Grecs qui ont tout fait pour revenir au score sur les dernières possessions. Nick Calathes (14 points à 6/11, 7 passes décisives et 5 rebonds en 32 minutes) et Nikos Zisis (10 points à 2/6 et 3 passes décisives en 18 minutes) marquèrent de loin alors que Giannis Antetokounmpo, exceptionnel au rebond offensif (8), permit à son équipe de tout simplement survivre. Et c'est lui qui, après un ultime rebond défensif, hérita du dernier ballon. Mais son tir du milieu de terrain ne toucha pas le cercle.

L'Espagne s'est donc imposée 73 à 71 et retrouvera en demi-finale de l'EuroBasket le vainqueur du quart de finale entre l'équipe de France et la Lettonie. En cas de victoire des Bleus, le duel de dimanche (comme en quart de finale en 2009, en finale en 2011, en quart de finale en 2012, en demi-finale en 2013 et en quart de finale en 2014) promet.

15 septembre 2015 à 20:16
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
17 janvier - 09h30
Boston Celtics
Charlotte Hornets
NBA
17 janvier - 11h00
NBA match à déterminer
NBA
17 janvier - 12h45
NBA extra
PRO A
17 janvier - 15h45
Gravelines-Dunkerque
Le Portel
NBA
17 janvier - 16h45
NBA match à déterminer