EUROPE

LA SERBIE POUSSE LA GRÈCE DEHORS (90-72)

La Serbie pousse la Grèce dehors (90-72)
Crédit photo : SMeunier

Vous n’aviez pas encore vu la Grèce et la Serbie à l’œuvre dans cette Coupe du Monde ? Alors vous avez dû être surpris.

Connues comme deux nations pas forcément adeptes du jeu débridé, les deux formations européennes ont lâché les chevaux en première mi-temps. Et les spectateurs du Palacio de Deportes de Madrid ont pu apprécier, tour à tour, les spécialités locales : les hooks de Príntezis (12 points, 4 rebonds, 5 passes décisives en 24 minutes), l’arrogance de Zísis (12 points à 4/9 aux tirs, 3 passes décisives en 29 minutes) après ses shoots extérieurs réussis, l’énergie de Kaïmakóglou (6 points, 6 rebonds en 23 minutes) ou encore les moves de Raduljica (16 points à 7/12 aux tirs, 6 rebonds en 25 minutes), l’aisance de Bogdanović (21 points à 7/11 aux tirs dont 4/7 de loin en 28 minutes) ou la nonchalance et les mimiques incessantes de Teodosić (13 points à 4/10 aux tirs, 5 passes décisives en 33 minutes).

Les deux équipes ne se sont pas lâchées d’une semelle dans ces vingt premières minutes et ont poussé le mimétisme jusqu’aux highlights. Au dunk d’Antetokoúnmpo (7 points à 3/3 aux tirs mais 4 balles perdues en 14 minutes) répondaient deux gros posters de Kalinić (12 points, tous marqués en première mi-temps), l’homme de cette première mi-temps pour la Serbie, qui a viré devant à la mi-temps (46-42).

La chute grecque

Les choses sérieuses ont repris leur droit en seconde période. Le jeu fut plus haché et le match a alors davantage ressemblé à un huitième de finale de Coupe du Monde qu’au All Star Game proposé en début de partie. À ce jeu-là, ce sont les Serbes qui s’en sont sortis le mieux en creusant le premier écart significatif (64-53, 28e) grâce à un sans-faute sur la ligne des lancers (8/8 et 64-55 à la fin du troisième quart-temps).

La tendance aperçue à la reprise s'est confirmée dans le quatrième quart-temps. Plus le temps passait et plus les indicateurs étaient au vert côté serbe : les Grecs se sont très vite retrouvés dans la pénalité, se mettant à perdre des ballons rapidement dans la possession et donnant l'occasion à Bogdanović de planter un à un les clous sur leur cercueil (9 points dans la période). Les hommes de Sasha Dordjević se sont finalement assez largement imposés (90-72) et retrouveront le vainqueur de Brésil-Argentine en quart de finale, mercredi, à partir de 18 heures.

 

Par Xavier Collin, à Madrid

07 septembre 2014 à 20:24
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
XAVIER COLLIN
Un mélange de Dee Spencer et de Flo Piétrus. NB : d’un dauphin, t’en fais pas un requin.
Xavier Collin
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
28ème journée
14 avril
Antibes
82
-
69
Châlons-Reims
15 avril
Chalon-sur-Saône
83
-
76
Le Portel
Gravelines-Dunkerque
72
-
83
Nancy
Limoges
79
-
68
Le Mans
Lyon-Villeurbanne
74
-
73
Dijon
Orléans
86
-
92
Nanterre
Paris-Levallois
88
-
84
Hyères-Toulon
Pau-Lacq-Orthez
20h00
Monaco
Strasbourg
85
-
68
Cholet
Autres journées